Gisèle

Gisèle c’est la nouvelle petite veste mi-saison de République du Chiffon issue de la collection Automne 2014. C’est pour moi un basique qui se marie avec une multitude de tenues. Ses rondeurs, ses arrondis si élégants et pleins de poésie m’ont charmée dès le premier regard. Sa forme un peu loose lui apporte la décontraction nécessaire pour être portée durant des heures et se faire oublier. Gisèle met en valeur une élégance naturelle et une douceur toute féminine.

Dès sa découverte j’ai commencé à rêver d’elle et à l’envisager dans une multitude de versions mais avec une idée constante: faire de cette nouvelle tenue un havre de douceur et de confort. L’idée d’un faire un mix entre un cardigan et une veste s’est peu à peu imposée; elle s’est réellement concrétisée lorsque je suis tombée sur ce lainage texturé extrêmement souple et doux, proche d’une maille mais sans être extensible.
Je me suis donc lancée pour réaliser ma première petite Gisèle dans ce lainage et ai opté pour une doublure en satin noir.

veste Gisèle de République du Chiffon en lainage par le coussin du singe

veste Gisèle de République du Chiffon en lainage par le coussin du singe

Géraldine; tu nous gâtes à nouveau avec cette splendide collection, originale, incontournable, aux modèles si aboutis et extrêmement bien construits. J’aime énormément cette nouvelle collection!

Le montage de Gisèle a été limpide, même si, pour garder l’esprit cardigan de cette version j’ai opté pour les poches plaquées (plus discrètes que les poches passepoilées à rabat). Pas de montage de col ici, tout tombe impeccablement… le bonheur! J’avais lu sur le blog de Mydress-made, dont la version est superbe, qu’elle taillait un peu grand alors j’ai foncé sur un 38 sans hésiter (je suis habituellement entre 38 et 40) et je trouve qu’elle tombe parfaitement.

veste Gisèle de République du Chiffon en lainage par le coussin du singe

veste Gisèle de République du Chiffon en lainage par le coussin du singe

veste Gisèle de République du Chiffon en lainage par le coussin du singe

veste Gisèle de République du Chiffon en lainage par le coussin du singe

veste Gisèle de République du Chiffon en lainage par le coussin du singe

veste Gisèle de République du Chiffon en lainage par le coussin du singe

veste Gisèle de République du Chiffon en lainage par le coussin du singe

veste Gisèle de République du Chiffon en lainage par le coussin du singe

veste Gisèle de République du Chiffon en lainage par le coussin du singe

veste Gisèle de République du Chiffon en lainage par le coussin du singe

veste Gisèle de République du Chiffon en lainage par le coussin du singe

veste Gisèle de République du Chiffon en lainage par le coussin du singe

veste Gisèle de République du Chiffon en lainage par le coussin du singe

veste Gisèle de République du Chiffon en lainage par le coussin du singe

Publicités

Tic tac… Tic tac

Vite vite!!! je me dépêche de poster ma petite Michelle en lainage avant que République du Chiffon ne sorte sa nouvelle collection Automne/Hiver 2014-2015 🙂

Honnêtement, je ne sais pas pour vous mais moi je suis sur les starting-block; je compte les jours… J’ai hâte de découvrir les superbes modèles réalisés par Géraldine. Je crois savoir que les festivités débuteront ce mois-ci… J’en peux plus!!!! AHHHH!!!

Bon, comme je vous l’ai indiqué, pour patienter jusqu’à la sortie de la nouvelle collec j’ai cousu il y a quelques semaines une nouvelle veste Michelle. La troisième pour être précise, car vous aviez aperçu la première ici mais je n’ai pas eu le temps de publier ma Michelle en chambray Denim bleue (peut-être un jour?). C’est que je l’aime moi cette Michelle!!! je la trouve pour ainsi dire parfaite, tant dans sa réalisation (un bijou) que dans le tombé du modèle (une bombe atomique) et quant à ce col châle (au secours!!!!!! je meurs…) di-vin!!! Non mais allô quoi, c’est juste pas possible!! Comment ça je viens de dire « Non mais allô »… non, même pas vrai… (Nabilla sors de ce corps).

Bref, vous l’aurez compris, je ne suis plus vraiment moi-même à quelques jours de la sortie de la nouvelle collection, et je suis sûre que certaines d’entre vous, qui se reconnaîtront, n’en mènent pas large non plus 😉

Pour patienter je vous montre donc aujourd’hui ma Michelle en lainage. Je ne m’étendrai pas sur les points de sa réalisation parce que tout se résume en un mot: le bonheur. La voici en lainage quadrillé noir et blanc, un coupon trouvé dans une petite boutique située en face de chez Dreyfus mais dont j’ai oublié le nom.

A bientôt et un très beau week-end à tous!

Ps: oui il y a bien 26 points d’exclamation dans ce petit texte… hum

 

Michelle de République du Chiffon en lainage noir et blanc par le coussin du singe

Michelle de République du Chiffon en lainage noir et blanc par le coussin du singe

Michelle de République du Chiffon en lainage noir et blanc par le coussin du singe

Michelle de République du Chiffon en lainage noir et blanc par le coussin du singe

Michelle de République du Chiffon en lainage noir et blanc par le coussin du singe

Michelle de République du Chiffon en lainage noir et blanc par le coussin du singe

Michelle de République du Chiffon en lainage noir et blanc par le coussin du singe

Michelle de République du Chiffon en lainage noir et blanc par le coussin du singe

Michelle de République du Chiffon en lainage noir et blanc par le coussin du singe

Michelle de République du Chiffon en lainage noir et blanc par le coussin du singe

Michelle de République du Chiffon en lainage noir et blanc par le coussin du singe

Michelle de République du Chiffon en lainage noir et blanc par le coussin du singe

 

Black and white vest

J’aime j’aime j’aime les motifs géométriques ces derniers temps. Et je suis ravie parce qu’avec les tendances mode du moment j’en vois partout, sur les pantalons, les t-shirts, les chemises, et, mon gros coup de coeur, sur les vestes.

J’avais en réserve un petit coupon de lainage tissé assez épais, magnifique mais malheureusement trop petit pour en faire une pièce importante. Mais l’arrivée de ce redoux m’a donné envie de l’utiliser pour en faire un gilet de mi saison.

Je me suis alors penchée sur les patrons que j’avais en réserve et le Melting pot de Marie m’a à nouveau fait de l’oeil. Et oui, je l’avais déjà utilisé pour une tunique courte en tissu traditionnel japonais très géométrique ici et je trouve que décidément il s’associe très bien avec des tissus de ce type à mes yeux.

Cette fois ci j’ai utilisé la taille au dessus, d’autant plus que mon lainage n’est pas extensible. J’ai choisi de lui donner une forme asymétrique en accolant la bande du milieu à un côté. J’ai allongé les manches et j’ai également réduit légèrement le bas des devants et du dos pour que la forme ne soit pas trop évasée. Enfin, j’ai fermé ce gilet avec des petites agrafes  très discrètes qui ne surchargent pas mon vêtement s’il est ouvert.

J’aime cette coupe légèrement plus haute à l’avant, assez ajustée et ce côté un peu décalé de l’ouverture. Bon, allez, je vous le montre. Ahhhhhh, ce que j’aime le printemps 🙂 (enfin presque, plus qu’une semaine).

IMG_3415

IMG_3417

IMG_3429

IMG_3431

IMG_3444

So good vibes

Alors alors? C’était comment? Tu y es allée?

Géraldine en pleine démonstration montage du col Gérard

Géraldine en pleine démonstration montage du col Gérard

Et bien oui, off course! Je suis allée à l’atelier couture de Géraldine Debeauvais proposé par Anna Ka Bazaar et ce fut un moment extra! Je suis donc arrivée sur les lieux: accueillie chaleureusement par Géraldine et Annabelle, avec un délicieux thé et deux grands sourires.  Nous étions trois « élèves », deux Julia et un Gérard, sur les « starting-block », attendues et installées dans la boutique merveilleuse d’Annabelle.

Que vous dire de plus? Je trouve ce concept génialissime, unique, avant-gardiste: Réaliser le vêtement de son choix avec son créateur, dans une ambiance cosy et chaleureuse. Partager sur sa passion avec d’autres émules qui, petit détail, ont exactement les mêmes envies, les mêmes goûts que vous. Apprendre avec une personne hyper talentueuse, disponible, ouverte et pétillante, des techniques de couture très spécifiques. Le bonheur. Ajoutez à cela la visite surprise de l’adorable Julie (Jolies Bobines), et vous obtenez un cocktail boostant votre taux d’endorphine pour un bon moment.

Géraldine nous a guidées tout au long de l’atelier, et s’est assurée que nous pourrions repartir en ayant suffisamment avancé pour pouvoir terminer seules chez nous. Bon, en ce qui me concerne, ce fut salvateur. Julia est magnifique; cependant elle ne s’improvise pas et j’ai apprécié d’être aidée pour réaliser l’étape des poches passepoilées et surtout du col. J’ai beaucoup appris, et je sais que je suis repartie avec l’envie énorme de recommencer ce type d’atelier pour d’autres projets, et de revoir toute cette équipe formidable…

Julia donc, je vous la montre aujourd’hui parce que terminée dans la foulée de l’atelier. Je ne savais pas comment la faire: velours? couleurs? imprimés? Rien ne collait avec l’idée que je m’en faisais: cette veste est très structurée, j’ai choisi de rester dans la même sobriété, si élégante, que celle de Géraldine, hormis les empiècements épaule que j’ai remplacés par un passepoil en satin doré et les épaules qui ne sont pas matelassées.

Tout s’est bien déroulé une fois rentrée à la maison, exceptée la pose de la doublure sur les manches… comme une façon de me dire « il semblerait qu’on ait pris la confiance…? hé hé »… décousue et recouse quatre fois quand même.

Julia est donc en lainage bleu nuit, assortie d’un col bleu marine en twill. La doublure est en satin marine. Elle est chaude, elle est élégante; je crois que je vais la réserver pour mes sorties …

Julia, en lainage bleu nuit, patrons république du Chiffon

Julia, en lainage bleu nuit, patrons république du Chiffon

Julia, la doublure

Julia, la doublure

IMG_3303

IMG_3345

IMG_3355

IMG_3359 (1)

IMG_3321

le col

le col

IMG_3333

la poche passepoilée

la poche passepoilée

vue de dos

vue de dos

IMG_3307

Manufacture

J’adore les vestes. Les  vestes habillées, les vestes décontractées, les structurées, et même certaines bariolées. J’adore porter une veste; mais je n’adore pas en prendre une… Enfin, ça c’est une autre histoire qui n’a aucun rapport avec le sujet du jour.

C’est avec la veste Minna de Aime comme marie que je me suis exercée à la technique de doublure intérieure de mes vestes. J’ai vraiment été bluffée par la finition que cela donne au vêtement. Je trouve que cela donne évidemment un aspect esthétique plus abouti, mais en outre cela ajoute de la tenue au tissu de la veste, une meilleure structure une fois portée…Ces petites vestes doublées, vous avez pu les voir chez moi ici, ou encore .

J’aime donc doubler mes vestes désormais et la dernière en date est la Manufacture de Aime comme Marie. Bon… c’est un patron de corsage me direz-vous…?
Oui… c’est pas faux. En réalité, lorsque j’ai vu ce patron je l’ai tout de suite imaginé en veste, avec une énième déclinaison du col perfecto tellement tendance cette saison.

Pour ajouter au côté « rock » de ce modèle j’ai pris un lainage lurex noir et j’ai cousu les deux vestes tissu et doublure avec un passepoil en velours noir métallisé (passepoil La belle et la bête de chez Entrée des Fournisseurs). Le tissu vient de chez Dreyfus. La doublure manches/dos est en molleton noir et rend cette veste chaude…hummmmmm :-).
Ce patron est très clair agréable, comme c’est toujours le cas avec les patrons de marie.

avec mon petit foulard en soie

avec mon petit foulard en soie

Manufacture de Aime comme Marie en lainage noir et lurex, entièrement doublée et passepoilée.

Manufacture de Aime comme Marie en lainage noir et lurex, entièrement doublée et passepoilée.

le col, passepoilé

le col, passepoilé

la manche retroussée et doublée

la manche retroussée et doublée

la veste ouverte... bof en fait

la veste ouverte… bof en fait

IMG_2448

Tout le monde en parle

du temps de ce début de printemps 2013… Bon…. j’ai l’impression de tourner en boucle autour de ce thème, je radote, d’ailleurs mes posts deviennent limites boring… sorry about that. En même temps c’est pas vraiment de ma faute, einh?

…… Alors moi je dis : LES FRANCAIS EN ONT MARRE!!!! Ils veulent qu’on s’intéresse à leur véritables préoccupations: Moi mon quotidien c’est le manque de printemps ok? Et d’ailleurs j’aimerais bien savoir qui est le responsable de cette catastrophe quotidienne qui s’opère dans le plus grand silence. On nous ment, on nous spolie notre printemps. Et ça? C’est normal peut-être? Ah bien sûr, personne ne se risque à aborder le problème qui est pourtant à l’heure actuelle le problème numéro UN des FRANCAIS. Certes, la part belle est faîte à la crise, à la fin du monde, et même bientôt à la grippe aviaire et autres petites réjouissances… mais, moi je dirais « oui bon d’accord, on commence à la connaître cette rengaine, mais c’est l’arbre qui cache la forêt: le vrai BIG PROBLEM TODAY c’est que je peux pas mettre de petites robes légères, de tee-shirts, de sandales et que j’ai même pas utilisé mes lunettes de soleil, pas sorti le Spring it-bag; le vrai séisme dans ma vie c’est que je dois encore mettre de la poudre « bonne mine » le matin en plus de l’anti-cerne, WHY WHY????????? »

Une veste en laine (entièrement doublée s’il vous plaît avec du lin), voilà ce qu’il me fallait pour tenir encore un peu pendant cette saison capricieuse où la fraîcheur est de mise. Réalisée avec le patron Mina de Aime comme Marie, ça m’a un peu réconfortée….merci encore Marie, t’es trop cool comme fille. Je me suis permise de la fermer avec deux petits boutons en bois pour résister au blizzard.

totalement entièrement et complètement doublée de partout

manche retroussée parce quand même, on est en avril einh?

manche retroussée parce que quand même, on est en avril einh?

ma griffe personnelle à moi

ma griffe personnelle à moi

de dos, c’est parfait merci

bras croisé... ouais ok...

bras croisé… ouais ok…

fermée avec THE accessoire… ouais top

veste ouverte.... ouais aussi

et veste ouverte…. ouais aussi