Shabby Lilas

Après une semaine exaltante où je me suis perdue dans tous les sens du terme au Salon Création et savoir faire Marie Claire Idées 2017 ainsi qu’à La grande Mercerie, je viens faire une petite halte avec vous. Je suis … Lire la suite

Quand Françoise se prépare pour l’été

La veste Françoise de République du Chiffon est certainement le patron que j’ai le plus réalisé ces derniers mois. Il a résolument l’intemporalité du classique et peut s’envisager dans une multitude de versions, pour toutes saisons. Françoise c’est la petite veste tailleur qui aime pointer le bout de son nez en toute occasion: habillée, décontractée, apprêtée ou faussement négligée. C’est simple JE L’A-DO-RE!

Certains d’entre vous le savent, j’en ai effectuées plusieurs dans des lainages fins cet hiver. Plus récemment, je me suis lancée dans une version en lin lavée après avoir erré de longues heures sur le site d’une maintenant célèbre marque de prêt à porter. J’en ai réalisée une première en bleu ciel que je vous montrerai en détail prochainement. Et puis j’ai cousu celle-ci:

Veste Françoise de République du chiffon- le coussin du singe

Veste Françoise de République du chiffon- le coussin du singe

Elle est également dans un lin lavé écru trouvé chez Cousette. J’aime énormément cette matière et Cousette en a une très belle sélection cette année. Le lin lavé est joliment texturé; il a une belle souplesse et il froisse moins que le lin. Il est surtout très doux et agréable à porter. Enfin j’aime son épaisseur qui est idéale pour coudre de nombreux vêtements, allant de la veste d’extérieur au petit haut à bretelles pour l’été.

Pour ce modèle j’ai gardé la même taille qu’habituellement (soit le 40). Je n’ai pas pensé à réduire la longueur des manches mais avec du recul je pense que j’aurais pu supprimer quelques centimètres pour apporter plus de légèreté à l’allure finale. Qu’importe, j’ai plaisir à relever mes manches sur les avant-bras tout simplement. J’ai en revanche arrondi le bas des enformes avant et des avant et ai remplacé les poches paysannes par des poches plaquées doublées. Enfin je n’ai pas mis de boutons sur cette petite veste mais j’y réfléchis encore. La doublure est en soie, dans des couleurs pastels comme certains d’entre vous ont pu l’apercevoir sur instagram.

Françoise est comme toujours à la hauteur de mes espoirs. Ce patron est d’autant plus agréable à réaliser que l’on peut s’appuyer sur le pas-à-pas réalisé sur le blog RDC. Il est vraiment très bien fait.

Voilà… je vous montre quelques petits clichés de cette veste d’été, en attendant que le printemps s’installe durablement 😉

Belle soirée à tous et toutes,

Veste Françoise de République du chiffon- le coussin du singe

Veste Françoise de République du chiffon- le coussin du singe

Veste Françoise de République du chiffon- le coussin du singe

Veste Françoise de République du chiffon- le coussin du singe

Veste Françoise de République du chiffon- le coussin du singe

Veste Françoise de République du chiffon- le coussin du singe

Veste Françoise de République du chiffon- le coussin du singe

Veste Françoise de République du chiffon- le coussin du singe

Veste Françoise de République du chiffon- le coussin du singe

Veste Françoise de République du chiffon- le coussin du singe

Ma robe chemise en chambray

Ce n’est pas un scoop, je suis une fan inconditionnelle des créations de Morgane Sézalory, la talentueuse créatrice de la marque Sézane. Mais comme beaucoup de ses admiratrices, je suis parfois freinée par le prix de ces si beaux produits. Parmi ceux-ci je suis restée totalement charmée par la robe chemise Chaplin, en chambray bleu: wonderful but too expensive I guess… ? pffff… trop dur;

Et puis j’ai aperçu le superbe ersatz de cette robe Chaplin chez Petits bonheurs dans mon atelier; et là j’ai compris que pour cette fois, l’art douloureux de la frustration n’avait que trop duré. Mes dix petits doigts allaient me permettre de faire « all by myself » une robe s’approchant de cette petite merveille; …Et puis tiens, au fait; j’avais en plus un magnifique coupon de chambray bleu déniché chez Cousette il y a environ deux ans, qui me tendait les bras! Mazette!

Pour faire cette petite robe j’ai utilisé la base de la chemise Johanna de République du Chiffon, dont j’aime beaucoup le petit col arrondi et qui comprend déjà des pattes de boutonnage. J’ai rajouté deux pinces dans le dos pour limiter le volume de la robe et j’ai également réduit les côtés du bas de la chemise. J’ai réduit sa longueur de 12 cm environ et y ai cousu une ceinture de 5cm de large qui se place juste au niveau de l’os du bassin comme le conseille Petits bonheurs dans mon atelier. Elle propose en effet un super tuto explicatif pour réaliser cette robe. Seule petite modif chez moi: la patte de boutonnage s’arrête à la ceinture… une petite erreur d’inattention en réalité. J’ai posé des petits boutons en buis, tout pareil que sur la Chaplin 😉

Ensuite j’ai coupé une bande de 45 cm de long sur toute la largeur de la laize (140 cm) et j’ai bâti les fronces. J’ai assemblé la jupe à la ceinture puis ai fait un ourlet pour qu’elle tombe à 8-10 cm des genoux…et… WAHOU! Magique! Ma petite Chaplin était née 🙂 Trop contente de son rendu, je n’arrête pas de la porter. Elle est géniale!

En voici un petit aperçu; belle journée

 

Robe chemise Johanna en chambray bleu

Robe chemise Johanna en chambray bleu

 

 

Robe chemise Johanna en chambray bleu

Robe chemise Johanna en chambray bleu

 

 

Robe chemise Johanna en chambray bleu

Robe chemise Johanna en chambray bleu

 

 

Robe chemise Johanna en chambray bleu

Robe chemise Johanna en chambray bleu

 

 

Mistral poudré

Coup de coeur il y a quelques semaines pour le nouveau patron de Marie, le léger et estival Mistral. Vous savez, le genre de patron où on ne peut plus réfléchir, on clique et c’est tout, en pensant intérieurement « j’en ai BESOIN tout de suite »…

Mais contrairement à la rapidité de mon achat j’ai longtemps hésité sur le tissu que je souhaitais utiliser pour le coudre… Pour ce genre de modèle, mon tissu devait avoir une certaine fluidité mais rester très léger…

Finalement, c’est grâce aux conseils avisés de mon grand loulou, qui du haut de ses 7 ans montre un intêret précieux pour les étoffes, que j’ai finalement trouvé une jolie association pour ce modèle. Le choix s’est donc arrêté sur un coupon de coton Nani Iro- Dots rose poudré que j’avais trouvé chez Cousette il y a quelques temps:  une gaze de coton doublée tissée de manière très légère et extrêmement douce. Sur ce rose poudré les pois sont de couleurs variées, certains sont légèrement irisés. Ce côté aérien m’est apparu comme le prolongement de ce modèle et je m’imaginais déjà cet été, bercée par les embruns marins aux parfums légèrement iodés… C’est que, je compte les jours jusqu’à la quille, qui enfin se profile!

IMG_4468

 

Pour cette robe, je dois dire que j’ai été extrêmement bien inspirée de laver mon tissu avant de le couper: il a fortement rétréci et je réalise a postériori que je n’aurais pas pu porter cette robe une fois lavée si j’avais zappé cette étape. Je conseille donc à toutes celles qui optent pour cette si belle matière de bien laver leur coupon au préalable.

Mistral est, comme tous les patrons de Marie, une pure merveille. Réalisé en deux heures environ, il me donne déjà envie de craquer sur une deuxième version, dans un coloris peut-être plus sombre.

Pour celle-ci je suis juste un peu déçue par la légère transparence du tissu sur la parementure; j’aurais pu doubler entièrement le buste ou faire comme La Poule qui a remplacé les parementures par un biais… La question ne se serait pas posée avec un tissu non transparent.

Enfin voilà, dans ma valise des vacances d’été, il y aura c’est sûr cette petite robe légère, douce et aérienne, parce que je compte la porter et la reporter encore 🙂

Belle soirée à tous et toutes,

 

IMG_4419

 

IMG_4468

IMG_4447

IMG_4457

IMG_4463

IMG_4461

 

IMG_4469

Janine

Voilà un petit moment que je n’avais pas publié de petite cousette… des circonstances particulières avaient temporairement mis de côté cette activité. Ma grand-mère, tant aimée, tant aimante, est partie doucement vers des cieux plus paisibles.

Ma grand-mère, c’était un petit bout de femme avec une grande personnalité qui n’a cessé de nous enrichir de toute sa beauté intérieure. Elle était généreuse, pétillante, passionnante. Elle était belle et élégante. J’ai cousu ma Zinnia skirt de Colette patterns en pensant à elle, en souvenir des jolies jupes qu’elle portait plus jeune avec tant de coquetterie.

J’ai découvert la Zinnia skirt sur pinterest il y a quelques mois déjà. C’est une longue jupe ample à poches très agréable à coudre. Le détail des poches demande une certaine minutie et offre une vraie satisfaction sur la jupe une fois finalisée. Le reste est très fluide: chaque étape s’effectue avec plaisir et simplicité. Comme vous l’avez certainement deviné j’ai donc choisi la version à fronces avec les boutons centraux et les poches latérales. Les deux autres versions me font également envie… J’ai utilisé ici un coupon de twill moutarde déniché il y a plusieurs mois chez Cousette et des petits boutons de nacre trouvés chez Emmaüs. Petite frayeur au départ devant ce tissu un peu épais et l’importance des fronces. J’ai craint un effet montgolfière… et puis finalement non. Le relief aux hanches est juste parfait. J’ai gardé la longueur initiale prévue pour ce modèle. J’aime énormément ce petit côté rétro qui sied particulièrement à ces mois printaniers.

Très belle soirée à tous et toutes, et à très vite;

 

Zinnia skirt de Colette patterns en twill moutarde

Zinnia skirt de Colette patterns en twill moutarde

 

 

IMG_3749 (2)

 

 

IMG_3746 (1)

 

IMG_3722 (1)

 

IMG_3760

 

IMG_3748 (1)

Sigma #2 … about passion

Entre Sigma et moi c’est heu… comment dire sans paraître excessive…. heu….. comment dirais-je…. well, how do you say in french : »l’amûr? »

Oui je suis tombée en amour pour la robe sigma de Papercut patterns, elle a tout ce que je peux attendre d’une robe: la féminité, le romantisme, la simplicité…(cf post de la semaine dernière… désolée). Car, oui, vous me direz que deux posts sur le même modèle c’est un peu fort de café! Et oui je vous répondrai que cette robe m’a rendue dingue…

Je vous avais laissé deviner la semaine dernière que deux petites Sigma allaient suivre la première; je vous dévoile donc la petite soeur de la première, plus fruitée, plus impétueuse, en twill rouge de chez Cousette.

Sigma#2  a les manches courtes mais j’ai gardé la version à fronces car le tissu s’y prête vraiment bien.

Allez, je garde encore un peu de suspens pour la petite benjamine Sigma #3?

Je vous laisse aujourd’hui découvrir le faire-part de ma petite deuxième et j’en profite pour vous remercier toutes pour les gentils petits mots de la semaine dernière qui m’ont fait très très plaisir! L’effervescence de Noël m’a empêchée de vous répondre, alors un grand MERCI!

 

Sigma dress de Papercut patterns en twill rouge

Sigma dress de Papercut patterns en twill rouge

 

IMG_2719 (1)

 

IMG_2717 (1)

 

IMG_2727

 

IMG_2723

 

 

IMG_2728

 

Mélanie

Voilà, je vous retrouve avec joie ce soir pour vous parler de ma nouvelle robe, issue du livre « Un été couture » de la très talentueuse Géraldine Debeauvais alias République du chiffon.

Oui Géraldine, si tu lis ce post, je veux te dire que tes modèles sont magnifiques, chaque tenue a « la petite touche en plus » qui me fait dire « Ah ouais! c’est trop canon! » bref, je suis sûre que tout le monde se reconnait dans ces petites phrases ou onomatopées…
Donc, Géraldine, un grand bravo! Je suis une vraie fan. En plus mon patron était très clair, agréable à suivre et taille parfaitement.

Pour cette première, j’ai choisi de coudre la jolie robe Mélanie. Déjà parce que j’aime la sobriété de sa coupe et que je crois, enfin je sais, que j’ai un côté « sobre ». Ce qui m’a plût aussi c’est les manches, délicates, telles deux pétales qui épousent l’épaule féminine. Enfin, et surtout, pour la fermeture-éclair centrale, très originale et pratique qui fait un décolleté superbe.

Pour coudre cette robe j’ai choisi un joli tissu de chez Cousette.
J’ai pris une fermeture-éclair invisible et non pas séparable comme indiqué pour ce patron mais cela ne m’a posé quasiment aucun problème. J’aurais juste dû éviter de coudre sur les griffes de la FE parce que maintenant ça bloque un peu pour ouvrir ou fermer, mais rien de grave.

Voili voilà, je vous montre ma petite robe Mélanie.

A bientôt et bonne reprise!

Robe Mélanie de République du chiffon en tissu japonais de chez Cousette, collier Schlomit Ofir d'Un oiseau sur la branche

Robe Mélanie de République du chiffon en tissu japonais de chez Cousette, collier Schlomit Ofir d’Un oiseau sur la branche

des manches adorables

des manches adorables

manches

manches

une petite vue en pied

une petite vue en pied

le col et la discrète arrivée de la fermeture-éclair.

le col et la discrète arrivée de la fermeture-éclair.

sans la ceinture, avec les plis ouverts

sans la ceinture, avec les plis ouverts