Fusain

Il y a quelques semaines, Thia, la talentueuse créatrice qui se cache derrière Blousette Rose, m’a proposé de tester son dernier patron de pantalon qui répond au doux nom de Fusain. Très emballée par le style classique et intemporel de ce pantalon, je me suis lancée…et j’ai adoré.

Alors qu’a-t’il donc de si spécial ce pantalon? Hum?

Et bien, tout d’abord il est très agréable à réaliser. Thia a pris un grand soin à détailler chaque étape de réalisation avec des schémas explicatifs et des fiches techniques, notamment pour la réalisation de la poche passepoilée située à l’arrière. Et ça, j’avoue que ça aide vraiment à se lancer et à acquérir de nouvelles choses.

 

poche pantalon Fusain de Blousette Rose- le coussin du singe

poche pantalon Fusain de Blousette Rose- le coussin du singe

Ensuite, je trouve que la braguette boutonnée est à la fois originale et facile à monter. Pour les personnes comme moi qui font systématiquement une petite crise de tachycardie aiguë à l’approche de l’étape braguette, et bien ce patron est fait pour vous: sérénité, et paix intérieure seront au rendez-vous avec au final une grande satisfaction.

braguette pantalon Fusain de Blousette Rose- le coussin du singe

braguette pantalon Fusain de Blousette Rose- le coussin du singe

 

braguette pantalon Fusain de Blousette Rose- le coussin du singe

braguette pantalon Fusain de Blousette Rose- le coussin du singe

Enfin, le plus important, ce patron est un modèle qui trouve une place de choix dans ma garde-robe: Fusain a un charme fou avec ses petits plis à l’avant. Il a l’élégance du classique et s’adapte à beaucoup de styles et de saisons. Je vous en montre deux versions aujourd’hui mais une troisième est en cours dans un joli lin lavé pour l’été.

J’ai utilisé le tableau de mensurations du patron (un 38 pour moi) et je n’ai fait absolument aucune retouche, hormis les passants que j’ai ajouté systématiquement pour porter une jolie ceinture.

La première version est dans un chambray bleu de chez Cousette, idéal pour les beaux jours. J’aime énormément cette matière, douce et lumineuse et je trouve qu’elle est tout aussi jolie sur une chemise ou une robe, que sur un pantalon. J’ai fait des ourlets à revers sur ce premier Fusain.

pantalon Fusain de Blousette Rose- le coussin du singe

pantalon Fusain de Blousette Rose- le coussin du singe

 

braguette pantalon Fusain de Blousette Rose- le coussin du singe

pantalon Fusain de Blousette Rose- le coussin du singe

 

pantalon Fusain de Blousette Rose- le coussin du singe

pantalon Fusain de Blousette Rose- le coussin du singe

 

pantalon Fusain de Blousette Rose- le coussin du singe

pantalon Fusain de Blousette Rose- le coussin du singe

La deuxième est dans un lainage bleu nuit légèrement extensible, déniché chez Bennytex. C’est une très belle étoffe que je réservais pour une veste tailleur au départ et finalement, ravie de mon premier Fusain en chambray, je l’ai utilisée pour cette deuxième version plus hivernale (et puis… on est tout de même en mars). Les ourlets ont été cousus à la main avec un point invisible.

braguette pantalon Fusain de Blousette Rose- le coussin du singe

braguette pantalon Fusain de Blousette Rose- le coussin du singe

pantalon Fusain de Blousette Rose- le coussin du singe

pantalon Fusain de Blousette Rose- le coussin du singe

pantalon Fusain de Blousette Rose- le coussin du singe

pantalon Fusain de Blousette Rose- le coussin du singe

pantalon Fusain de Blousette Rose- le coussin du singe

pantalon Fusain de Blousette Rose- le coussin du singe

poche pantalon Fusain de Blousette Rose- le coussin du singe

poche pantalon Fusain de Blousette Rose- le coussin du singe

Voilà, ce patron est une vraie réussite et va contribuer à faire déborder mon armoire 😉 Je l’adore!

Un grand merci Thia pour ta confiance et bravo pour ce si beau modèle!

Très belle journée à tous 🙂

Publicités

Maurice

Pantalon Maurice de République du Chiffon par le coussin du singe

Pantalon Maurice de République du Chiffon par le coussin du singe

Maurice, c’est le pantalon cigarette de la collection automne 2014 de République du Chiffon. Ce fut un vrai coup de coeur pour moi, tant j’aime et je porte des pantalons au quotidien. J’adore sa forme, ultra bien coupée, près du corps et bien affutée. Ce n’est pas une surprise, j’ai trouvé ce patron très très bien conçu et agréable à réaliser.
J’ai, du fait de ma petite expérience pour ce genre de modèle, une réelle appréhension à me lancer dans la réalisation de pantalons. Je crains toujours de passer un temps fou à retoucher ce type de vêtement qui, je le sais, ne sera pas porté s’il ne tombe pas bien. Et je dois dire que Maurice a été une véritable réconciliation.

J’ai voulu coudre mon premier Maurice dans un magnifique lainage à costume gris rayé, trouvé sur Ma petite mercerie. Son extrême douceur et son soyeux m’avaient en effet conquise. Par excès de prudence j’ai fait une toile avant de me lancer: cela s’est révélé inutile au final puisque je n’ai fait aucune retouche. Enfin, si: j’ai juste rajouté 3 cm au bas des jambes et j’ai réalisé un ourlet invisible à la main.
Je me suis appuyée sur le tuto de Jacques réalisé par Géraldine sur le site de République du Chiffon pour réaliser la poche passepoilée (d’ailleurs je me suis trompée de côté pour la poser). Pour ce qui est de la braguette j’ai suivi le pas à pas de Smichkine. Un grand merci à toutes les deux pour ces super explications 🙂

Je profite de ces photos pour vous dire que Maurice participe au concours « Trendy et Happy » de Mydress-made. Vous pouvez donc voter pour lui jusqu’au 05 décembre si vous le souhaitez. Enfin, moi je vous y encourage vivement en tous cas! 😉

Je vous montre donc aujourd’hui Maurice, dans une version un peu habillée et dont je suis très contente!
Ouh la la, je sens que je vais vite revenir vers toi Maurice 🙂

Pantalon Maurice de République du Chiffon par le coussin du singe

Pantalon Maurice de République du Chiffon par le coussin du singe

Pantalon Maurice de République du Chiffon par le coussin du singe

Pantalon Maurice de République du Chiffon par le coussin du singe

Oh my goOd!

A l’heure où je vous écris ce petit billet je tente de récupérer de l’intense effort que je viens de réaliser: courir plusieurs kilomètres après plusieurs années d’héroïque abstinence. C’est vrai, le temps file, à une allure qui me dépasse. Notre époque est en perpétuelle évolution; les années bondissent malgré une foulée que je m’astreins à garder régulière. En témoigne mon fils aîné qui a bien voulu m’accompagner aujourd’hui dans cette petite course improvisée, et qui a pris plaisir à me coiffer au poteau… quand je pense qu’hier encore c’est moi qui lui apprenais ses premiers pas… (douce est cette vie où je découvre le bonheur de mes enfants de se surpasser et tendre vers leur avenir).

Je suis témoin aujourd’hui de petites mutations, attendrissantes, petites pierres à l’édifice certainement nées un jour dans une cours de récréation et qui participent parfois à l’évolution du langage. Et c’est ainsi que j’ai récemment entendu mon fils réagir avec un surprenant « Oh my GoOd! » (prononcez oh–maï–goud en marquant clairement un temps d’arrêt entre chaque mot), qui marque une nouvelle expression usuelle, pour le moins dans le périmètre de mon pâté de maison. Il est définitivement très amusant d’observer les conversations de nos progénitures, prises dans cette forme de mimétisme caricatural.

Anyway, cet article aura pour but aujourd’hui de vous exprimer mon souhait de rester en phase avec mon temps…encore et toujours. Et quoi de plus basique, de plus solide, de plus actuel, de plus classique qu’un jean? C’est en consultant un des derniers articles de Jolies Bobines que je suis tombée en amour devant le Wyome Boyfriend jean de Named Patterns. Et là je vous avouerai que mon tout premier « Oh my goOd! » m’a échappé. L’émotion certainement … Alors j’ai succombé; j’ai composé promptement sur ma tablette « Named patterns », terminé ma transaction puis ai imprimé cette nouvelle petite merveille. J’ai fait une toile car je sais combien il est difficile de reprendre un pantalon… J’ai bien fait. Wyome boyfriend jean est parfait mais il m’a fallu remonter les poches arrières de 2 cm et réduire hanches et ceintures de 6 cm au total. Question de morphologie peut-être..? J’ai utilisé un denim gris-noir très léger et souple. Compte tenu de la forme un peu loose de ce modèle, je pense qu’il est nécessaire de prendre un tissu relativement souple.

Avec ces quelques modifications mon boyfriend jean tombe parfaitement. Je suis ravie. Si vous craquez à votre tour je vous conseille de faire une toile également pour éviter l’horreur absolue que nous avons toutes vécue au moins une fois: retoucher un pantalon… (enfin c’est mon vécu…). Néanmoins je ne peux que vous recommander ce patron, très très bien huilé, parfaitement coupé, agréable, et qui offre un modèle si abouti.

Je vous souhaite une très belle soirée et vous dis à bientôt 🙂

 

Wyome Boyfriend jean de Named pattern en denim léger gris/noir

Wyome Boyfriend jean de Named pattern en denim léger gris/noir

Wyome boyfriend jean de Named Pattern en denim léger gris/noir

Wyome boyfriend jean de Named Pattern en denim léger gris/noir

Wyome boyfriend jean de Named Pattern en denim léger gris/noir

Wyome boyfriend jean de Named Pattern en denim léger gris/noir

ù

Wyome boyfriend jean de Named Pattern en denim léger gris/noir

Wyome boyfriend jean de Named Pattern en denim léger gris/noir

Wyome boyfriend jean de Named Pattern en denim léger gris/noir

Wyome boyfriend jean de Named Pattern en denim léger gris/noir

Wyome boyfriend jean de Named Pattern en denim léger gris/noir

Wyome boyfriend jean de Named Pattern en denim léger gris/noir

Clover

Oh joie, oh allégresse! j’ai cousu mon pantalon Clover de Colette, dont j’avais trouvé le patron au salon Créations et savoir-faire 2013. Je voulais depuis un moment un pantalon cigarette, fuselé, classique, relativement court (au dessus de la cheville), mais je dois vous dire que j’avais de sérieux doutes quant à la faisabilité d’un tel projet, tant cette coupe près du corps devait faire preuve d’adaptabilité aux différentes morphologies.

Clover je l’ai imaginé dans un lainage épais et un peu graphique, coloré avec un peu de dorure, mais portable pour la vie de tous les jours. C’est que je suis sérieusement inspirée par le concept d’Eléonore qui vient de présenter « The Wearability Project » (cf sigle TWP). Le dernier article de Clo a achevé de me convaincre et je décide donc de coudre des modèles que je me vois porter, un peu , beaucoup, à la folie, et le plus exceptionnellement possible « pas du tout ».

Clover d’aujourd’hui est un super basique pour ma garde-robe qui sait réchauffer une tenue mais je l’imagine tout autant dans une version denim ou velours pour les prochaines.

Cerise sur le gateau: il est facile et rapide; le seul « hic » étant de réussir à trouver sa taille, car décidément, je peine un peu dans mes conversions… (donc pour info: je fais habituellement un 38 européen, ce qui a donné un 8 US). J’ai remplacé la fermeture invisible par une fermeture classique: c’est impeccable.

Bon… allez, je vous le montre mon Clover…

IMG_2957 (1)

Clover de Colette patterns en lainage graphique et multicolore

IMG_2962

IMG_2968

IMG_2960

IMG_3017

IMG_3018

IMG_2959

qYWVFyM

Gigi

J’ai craqué depuis un bon moment sur le fameux Gilbert, le charmant, le facétieux l’inattendu Gilbert de République du Chiffon.

Gilbert a tout à la fois, un air de latin lover, un peu dandy, un peu rêveur. Il est élégant mais prend une allure presque cabotine s’il le souhaite. Gilbert c’est un côté boyish que j’adore et qui se porte avec presque tout.

Mon Gilbert à moi je l’ai choisi dans un beau lainage marron glacé un peu épais mais surtout très doux. Avec ce modèle j’ai appris de nouvelles techniques:

Gilbert de république du Chiffon en lainage épais marron glacé

Gilbert de république du Chiffon en lainage épais marron glacé

la fameuse poche passepoilée qui a d’ailleurs été un peu ratée sur les côtés, d’où la photo qui suit qui masque savamment un petit pli (discret quand même) sur son côté.

la poche passepoilée

la poche passepoilée

J’ai trouvé depuis un blog qui explique très bien cette technique en photo (un grand merci à Marss du blog Ma couture…!);

Et puis la braguette à fermeture-éclair, qui contre toute attente ne m’a posé aucune difficulté grâce aux explications en images ici (un grand merci aussi à Smichkine pour ces super explications).

la braguette

la braguette

J’ai également cousu les plis sur l’ourlet des chevilles pour un rendu plus fini au niveau du repli.

IMG_2502

Enfin je finirai en vous disant que ce fut un plaisir de coudre ce pantalon, qui plus est lorsque je l’ai essayé et que j’ai vu qu’il tombait parfaitement au niveau des hanches. Je l’ai juste un peu rétréci sur la largeur des jambes car pour moi elles faisaient un brin trop large.

IMG_2556

IMG_2534 (1)

IMG_2514

IMG_2570

tu es sûre que tu en as besoin chérie?

Il y a bien longtemps, mon petit mari et moi avons décidé d’aller dans un grand magasin de meubles suédois, un dimanche avec les enfants, un dimanche où il pleuvait même, et d’ailleurs pour la terre entière il n’y avait rien d’autre à faire que d’aller dans ce magasin de meubles…avec les enfants.

Bref, je vous laisse imaginer le contexte, croisement de poussettes et de charriots difficiles, disputes de couples à tous les rayons, enfants en hyperthermie pleurant et coulant du nez, vendeurs débordés, yeux exorbités….cheveux décoiffés… bref, une ambiance ordinaire là bas à ce qu’il paraît.

Et là, dans cette cohue bohue je tombe sur quelques rouleaux de tissus, un rayon mercerie, inattendu, inespéré… un signe du ciel pour me dire:  « si si, tu avais raison de traîner toute ta famille dans cet univers hostile, il y a là LE tissu que tu venais chercher sans le savoir… ». J’ai commencé à faire couper un petit coupon, inspirée, et là mon homme, d’une patience et douceur sans limites, me dit gentiment : « tu es sûre que tu en as besoin chérie? »   …..??????……???? ôô ?????? Moi??????….. ôô…..??????? Mais c’est évident!!!!!!! J’en ai plus que besoin de ce tissu, pour quoi je ne sais pas, mais j’arrête de respirer si je ne repars pas avec!

Après quelques mois de stockage dans le placard à tissus, je vous laisse découvrir ce que j’en ai fait: Cette cotonnade épaisse est aujourd’hui transformée en pantalon, le confortable et bien coupé « Marche à suivre » de Aime comme Marie. Je l’ai un peu rétréci sur les côtés pour le faire tomber plus près du corps. Pour le prochain je tenterai une fermeture à glissière peut-être.

Bon…ok… j’avoue que ce pantalon je le porte avec une certaine culpabilité quand je sais tout ce que j’ai fait endurer à mes amours pour le tissu….

Ouais je suis addict à Marie (pas officiellement encore) et alors?

un tissu magnifique

un tissu magnifique

elles sont parfaites ces poches!

le détail du passepoil que j’ai rajouté sur les poches

not so bad...

not so bad…

avec un t-shirt indigo

avec un t-shirt indigo

un petit lien élastiqué pour serrer à la taille, so cute

un petit lien élastiqué pour serrer à la taille, so cute