Manufacture

J’adore les vestes. Les  vestes habillées, les vestes décontractées, les structurées, et même certaines bariolées. J’adore porter une veste; mais je n’adore pas en prendre une… Enfin, ça c’est une autre histoire qui n’a aucun rapport avec le sujet du jour.

C’est avec la veste Minna de Aime comme marie que je me suis exercée à la technique de doublure intérieure de mes vestes. J’ai vraiment été bluffée par la finition que cela donne au vêtement. Je trouve que cela donne évidemment un aspect esthétique plus abouti, mais en outre cela ajoute de la tenue au tissu de la veste, une meilleure structure une fois portée…Ces petites vestes doublées, vous avez pu les voir chez moi ici, ou encore .

J’aime donc doubler mes vestes désormais et la dernière en date est la Manufacture de Aime comme Marie. Bon… c’est un patron de corsage me direz-vous…?
Oui… c’est pas faux. En réalité, lorsque j’ai vu ce patron je l’ai tout de suite imaginé en veste, avec une énième déclinaison du col perfecto tellement tendance cette saison.

Pour ajouter au côté « rock » de ce modèle j’ai pris un lainage lurex noir et j’ai cousu les deux vestes tissu et doublure avec un passepoil en velours noir métallisé (passepoil La belle et la bête de chez Entrée des Fournisseurs). Le tissu vient de chez Dreyfus. La doublure manches/dos est en molleton noir et rend cette veste chaude…hummmmmm :-).
Ce patron est très clair agréable, comme c’est toujours le cas avec les patrons de marie.

avec mon petit foulard en soie

avec mon petit foulard en soie

Manufacture de Aime comme Marie en lainage noir et lurex, entièrement doublée et passepoilée.

Manufacture de Aime comme Marie en lainage noir et lurex, entièrement doublée et passepoilée.

le col, passepoilé

le col, passepoilé

la manche retroussée et doublée

la manche retroussée et doublée

la veste ouverte... bof en fait

la veste ouverte… bof en fait

IMG_2448

Publicités

Le « T-shirt de maman »

Difficile de trouver la réalisation du moment, avec cette saison qui ne se prête pas vraiment aux couleurs vives et aux motifs fleuris du printemps. Même si je rêve sur beaucoup de modèles éblouissants aperçus ici ou là sur la blogosphère, je suis rattrapée par la réalité de ce que je vais mettre au quotidien que ma sobriété intrinsèque limite tant dans les coloris que dans les coupes.

Etes-vous vous aussi confrontées à ce genre de dilemme? Entre « défis couture » et cohérence de ma garde-robe, mon coeur balance régulièrement…

Evidemment, tout ce que je fais n’est pas mettable, et quand bien même il est très difficile de se satisfaire objectivement de son travail.

Pour autant, j’aime particulièrement porter des vêtements que j’ai cousus, parce que je les trouve uniques, ajustés, imparfaits, mais aussi parce que je les trouve Justes et que j’imagine, peut-être à tort, que personne n’a été exploité ou mis en danger pour satisfaire cette coquetterie incurable… Quoique…. les champs de coton?…

Bref, j’ai fait ces jours derniers un petit top en jersey de coton bio bleu encre de chez France Duval Stalla. Un petit haut qui va avec tout, simple, confortable et casual. J’ai utilisé le patron Must-have de Marie, déjà cousu sur une version en liberty durant le printemps dernier. Ce jersey s’est révélé évidemment plus difficile à dompter, notamment pour faire l’ourlet du bas. J’ai rallongé un peu les manches et les ai finies avec un « roulottage » tout simple. J’ai également fini le col avec un passepoil noir métallisé.

Le voilà… J’vous avais bien dit qu’il était tout simple! En même temps c’était les vacances scolaires là. Enfin j’me comprends…

Et sinon, vous? Vous les portez vos petites merveilles?

un petit must-have, manches raglan, en jersey bio FDS

un petit must-have, manches raglan, en jersey bio FDS

le col passepoil avec un passepoil noir métallisé. Collier Schlomit Offir.

le col passepoil avec un passepoil noir métallisé. Collier Schlomit Offir.

les manches 3/4, rallongées et roulottées

les manches 3/4, rallongées et roulottées

PS: un merci tout spécial pour Pierre-Louis, 7 ans, qui m’a aidée à trouver le titre de cet article.

Rentrée studieuse… ou pas

Qui dit rentrée, dit redémarrage du café-couture! Youpi!

Et cette année Monsieur Café-couture se marie avec Madame Tricot-thé. Que de bons moments et échanges en perspective.

Alors le café-couture / tricot-thé c’est quoi cette année? Et ben c’est une dizaine de super nanas qui se réunissent environ trois fois par mois dans un lieu magique (un petit château) autour de leurs hobbys: la couture, le tricot, le café et le thé, les gâteaux, les fous-rires, les anecdotes à raconter et les envies à communiquer. C’est des moments de bonheur où nous prenons le temps de faire ensemble.

Lors de notre reprise j’ai démarré une pochette iPad, entre deux bavardages, parce qu’il faut bien se l’avouer nous étions très contentes de nous retrouver.J’ai choisi de coudre un petit matelassé en liberty (Betsy Ann gris) assorti avec un passepoil rose métallisé de chez France Duval Stalla. Cette pochette se ferme avec une fermeture à glissière rose. J’avais en effet repéré les superbes pochettes iPad de Little Fabrics et m’en suis inspirée.

Voici la pochette de la rentrée, un étui fleuri pour inspirer mes recherches frénétiques de tissu sur ma tablette.

IMG_1771

IMG_1755

IMG_1780

IMG_1765

Konnichiwa

Tout a commencé il y a quelques mois…

Un matin, alors que je faisais mes petites courses chez la mercière, je tombe par hasard sur des rouleaux de tissu aux motifs japonais, stockés dans un coin peu accessible de la boutique. Et là je dis: « oh my god, mais diantre que se passe t-il? Est-ce bien ce rarissime tissu japonais que je devine au fond de votre si belle échoppe? ».  Enfin j’ai plutôt dit « WAHOUOUOUOU, c’est du tissu japonais????????????? » avec des yeux exorbités.

Et là, Madame la marchande me répond: « Oui c’est du tissu traditionnel japonais que l’on utilise pour faire des kimonos ».

Alors, fidèle à mes impulsions j’ai dis « BANCO » et j’ai rajouté « vous m’en mettrez deux » (mètres) parce que j’ai un toc depuis toujours, j’achète tout par deux. Certes c’est pratique pour les chaussettes, mais cela s’arrête là.

Rentrée à la maison avec ce nouveau trésor, j’ai longtemps hésité à lui faire passer l’épreuve des ciseaux. J’ai passé et repassé en revue mes patrons, mes bouquins japonais (too much pour le coup)… et puis je me suis décidée pour le Melting-pot de Marie parce que ces motifs géométriques lui allaient bien et que ce modèle est sobre, bien coupé, top.
Je l’ai assorti avec un passepoil noir métallisé trouvé chez France Duval Stalla.

Et bien je suis pas déçue de l’avoir coupé mon coupon et encore moins de l’avoir cousu (une merveille). Il est si agréable à porter que j’en profite DEUX fois plus.

Sayônara 

Un Melting-pot en tissu japonais traditionnel, passepoilé de noir métallisé

Un Melting-pot en tissu japonais traditionnel, passepoilé de noir métallisé

Melting-pot avec trendy châle en laine et alpaga Boréal éléphant de Fonty

Melting-pot avec trendy châle en laine et alpaga Boréal éléphant de Fonty

Melting-pot avec ma petite veste noire

Melting-pot avec ma petite veste noire

Yes I can

Une grande étape pour moi: je viens de coudre ma première chemise Mythique (de Marie). J’avais le patron depuis un moment mais je n’osais même pas le regarder, la honte. Et puis je me suis dit, allez allez Alice, ça suffit maintenant, il faut y aller! Assez procrastiné! (oui procrastiné du verbe procrastiner, remettre tout au lendemain. C’est pas mal d’écrire ça non?).

Alors? Alors?

Alors, ce fut long,  ce fut laborieux, ce fut difficile parfois notamment pour raccorder le f….* col aux épaules mais aujourd’hui je peux le dire: I DID IT, hhhhaaaaaaaaa……. (prononcer le A en soupirant grassement et en s’appuyant sur son dossier de chaise avec un air de marathonien qui vient de finir sa course de xxx km, il est possible de mettre son bras derrière son dossier pour que la pose soit vraiment authentique et même de boire un petit verre pour la peine, rrrrrooooo…).

Mais le plus important à retenir de ce petit défi personnel c’est que ce fut pour moi un « kiffe » (ça se dit encore ça?)  monumental de la coudre et de suivre pas à pas les étapes de cet ouvrage.

Pour cette première version j’ai choisi un liberty Wiltshire bleu car je trouve que ce tissu s’accorde bien avec un jean, voire un pantalon plus sobre. Et quoi de plus beau sur une chemise qu’un aussi beau coton, presque soyeux et si lumineux.

J’ai également rajouté un passepoil bleu marine aux épaules pour structurer un peu plus ma chemise.

Bon j’arrête le suspense ici parce que j’ai vraiment envie de vous la montrer en fait:

the Mythique en liberty wiltshire bleu et passepoil bleu marine

the Mythique en liberty wiltshire bleu et passepoil bleu marine

tout est dit je crois

tout est dit je crois

le col, qui m'a donné beaucoup beaucoup de fil à retordre ce coquin

le col, qui m’a donné beaucoup beaucoup de fil à retordre ce coquin

la manche et sa patte de boutonnage, stylée

la manche et sa patte de boutonnage, stylée

impeccable avec ma veste en jean

impeccable avec ma veste en jean

You Must have your « Must have »

Ahhhhhh, pfffffffff, moi je dis « Marie, tes patrons sont juste Parfaits pour moi ». Je continue, quelle surprise, dans mes petites confections et j’ai essayé cette fois-ci le « Must-have » de Marie. Sans surprise encore, le résultat est là…une habitude. La question est de savoir si le challenge en est vraiment un avec de si clairs, de si précis et de si beaux patrons? Non vraiment, j’assume totalement ce que je dis, tout est si bien dessiné, expliqué, pensé que je n’ai aucun mérite après ça: avec Marie finie « l’obligation de moyens » on est carrément dans une « obligation de résultat »… en bref t’as pas le droit de te planter parce que là vraiment… comment ils disent les jeunes déjà? « c’est la TEHON? » (pardonnez moi ce langage si familier, j’essaie de rester dans le coup mais c’est dur).

Incontournable le Must-have de Marie est indiqué avec un « temps de réalisation 1h30″…et c’est vrai, il m’aura fallu une heure et demie pour le terminer. Mais je suis CONTENTE CONTENTE CONTENTE, parce que ce petit corsage il me plaît et je vais le mettre demain pour aller au boulot et crâner devant le cops en disant « C’EST MOI QUI L’AI FAAAAIIIIIIIITTT » (avec le pouce pointé sous le menton et tout et tout 🙂 Nananèreu. Alors on dit quoi? On dit « MERCI MARIE!!!!!!! »

tissu liberty glenjade bleu marine et écru

tissu liberty glenjade bleu marine et écru

 

avec mon cardigan? ça le fait aussi

avec mon cardigan? ça le fait aussi

le détail de la manche où j'ai rajouté une petite fronce

le détail de la manche où j’ai rajouté une petite fronce

 

le passepoil ton sur ton  rattaché aux manches

le passepoil ton sur ton rattaché aux manches