Madeleine et pastèque

Je reviens ce soir pour vous parler de mon big big crush pour la robe Madeleine de République du Chiffon.

J’avais depuis quelques mois déjà ce superbe patron et je ne l’avais pas encore déballé… Depuis l’automne dernier les différents modèles de la collection automne-hiver de République du Chiffon n’ont eu de cesse de m’enchanter, tant sur la blogosphère/réseaux sociaux que sous mon pied de biche dans mon atelier maison. Mais je dois avouer que la dernière version de la Robe Madeleine, découverte sur le blog de l’Annexe Dilettante a achevé de me séduire. Sa version en Denim est une vraie beauté; et a provoqué chez moi un sentiment d’urgence à réaliser ce modèle.

Après réflexion je me suis dit que nous étions maintenant en mai et qu’il fallait que je fasse une petite Madeleine estivale. J’ai donc raccourci les manches de ma robe et l’ai coupée en 40 en suivant le tableau de mesures. J’ai choisi un tissu de mon stock, mélange de lin et viscose je pense, couleur pastèque, soit une couleur que je porte rarement. Qu’importe, je trouverai forcément de belles occasions pour arborer cette petite robe fraiche et si agréable à porter.

Madeleine de République du Chiffon- le coussin du singe

Madeleine de République du Chiffon- le coussin du singe

Madeleine de République du Chiffon- le coussin du singe

Madeleine de République du Chiffon- le coussin du singe

Pour ce qui est du patron en lui même, je n’ai fait quasiment aucune modification si ce n’est la largeur du bas dos que j’ai bien réduite pour éviter des fronces trop volumineuses avec ce tissu un peu épais. J’en ai supprimé 25-30 cm et c’est suffisant. Cela n’aurait pas été nécessaire avec un tissu fin.

Madeleine de République du Chiffon- le coussin du singe

Madeleine de République du Chiffon- le coussin du singe

Je vous l’avoue, je trouve ce dos absolument superbe…

Ce modèle semble assez sophistiqué avec ses jeux de fronces et de fermeture croisée. Pour autant il est réellement simple et aisé à réaliser. L’enforme de l’encolure se monte comme un pied-de-col jusqu’à la ceinture. Il tombe impeccablement sans plisser de manière disgracieuse; j’adore.

L’étape de la ceinture nécessite un peu d’application pour répartir les fronces de manière régulière. Les étapes suivantes sont vraiment simples: le montage des manches ainsi que les ourlets ne posent aucun problème.

Madeleine de République du Chiffon- le coussin du singe

Madeleine de République du Chiffon- le coussin du singe

Enfin, la ceinture se ferme avec de simples boutonnières, positionnées en fonction de la largeur de la taille. Pas de fermeture éclair; c’est très simple et c’est vraiment très joli. Le positionnement des boutonnières est facilité en l’ajustant directement sur soi avec des épingles.

Madeleine de République du Chiffon- le coussin du singe

Madeleine de République du Chiffon- le coussin du singe

Madeleine est vraiment un superbe modèle à adopter pour l’été! Je vous prépare un prochain article avec ma deuxième réalisation en lin lavé que j’ai pris autant de plaisir à réaliser, si ce n’est plus. J’ai hâte que le soleil arrive enfin!

Je ne sais plus où donner de la tête avec tous ces superbes patrons que l’ont peut revisiter à l’envi!!! Et je ne parle pas de la collection printemps-été qui me rend complètement fébrile!

D’ici là je vous souhaite une très belle soirée;

A bientôt

Publicités

Quand Françoise se prépare pour l’été

La veste Françoise de République du Chiffon est certainement le patron que j’ai le plus réalisé ces derniers mois. Il a résolument l’intemporalité du classique et peut s’envisager dans une multitude de versions, pour toutes saisons. Françoise c’est la petite veste tailleur qui aime pointer le bout de son nez en toute occasion: habillée, décontractée, apprêtée ou faussement négligée. C’est simple JE L’A-DO-RE!

Certains d’entre vous le savent, j’en ai effectuées plusieurs dans des lainages fins cet hiver. Plus récemment, je me suis lancée dans une version en lin lavée après avoir erré de longues heures sur le site d’une maintenant célèbre marque de prêt à porter. J’en ai réalisée une première en bleu ciel que je vous montrerai en détail prochainement. Et puis j’ai cousu celle-ci:

Veste Françoise de République du chiffon- le coussin du singe

Veste Françoise de République du chiffon- le coussin du singe

Elle est également dans un lin lavé écru trouvé chez Cousette. J’aime énormément cette matière et Cousette en a une très belle sélection cette année. Le lin lavé est joliment texturé; il a une belle souplesse et il froisse moins que le lin. Il est surtout très doux et agréable à porter. Enfin j’aime son épaisseur qui est idéale pour coudre de nombreux vêtements, allant de la veste d’extérieur au petit haut à bretelles pour l’été.

Pour ce modèle j’ai gardé la même taille qu’habituellement (soit le 40). Je n’ai pas pensé à réduire la longueur des manches mais avec du recul je pense que j’aurais pu supprimer quelques centimètres pour apporter plus de légèreté à l’allure finale. Qu’importe, j’ai plaisir à relever mes manches sur les avant-bras tout simplement. J’ai en revanche arrondi le bas des enformes avant et des avant et ai remplacé les poches paysannes par des poches plaquées doublées. Enfin je n’ai pas mis de boutons sur cette petite veste mais j’y réfléchis encore. La doublure est en soie, dans des couleurs pastels comme certains d’entre vous ont pu l’apercevoir sur instagram.

Françoise est comme toujours à la hauteur de mes espoirs. Ce patron est d’autant plus agréable à réaliser que l’on peut s’appuyer sur le pas-à-pas réalisé sur le blog RDC. Il est vraiment très bien fait.

Voilà… je vous montre quelques petits clichés de cette veste d’été, en attendant que le printemps s’installe durablement 😉

Belle soirée à tous et toutes,

Veste Françoise de République du chiffon- le coussin du singe

Veste Françoise de République du chiffon- le coussin du singe

Veste Françoise de République du chiffon- le coussin du singe

Veste Françoise de République du chiffon- le coussin du singe

Veste Françoise de République du chiffon- le coussin du singe

Veste Françoise de République du chiffon- le coussin du singe

Veste Françoise de République du chiffon- le coussin du singe

Veste Françoise de République du chiffon- le coussin du singe

Veste Françoise de République du chiffon- le coussin du singe

Veste Françoise de République du chiffon- le coussin du singe

Johanna poudrée

Cette saison, le « nude », le « poudré », viennent chatouiller nos pupilles et nous envelopper d’une douceur toute printanière. Et même si en levant la tête je peine à trouver du bleu, j’ai des envies de printemps et de fleurs, de chaleur et de soleil.

Découvert à l’occasion de la sortie de la dernière collection de folie d’Atelier Brunette, j’ai craqué sur ce merveilleux Sparkel Powder Gold, sublime batiste rose poudrée délicatement parsemée de points gris et dorés. Ce tissu m’évoque la poudre si féminine et aérienne qui s’envole… Et c’est donc ainsi que je suis partie en quête d’un modèle léger et aérien.

Johanna de République du Chiffon en Sparkel powdergold Atelier Brunette- le coussin du singe

Johanna de République du Chiffon en Sparkel powdergold Atelier Brunette- le coussin du singe

 

Après quelques hésitations j’ai finalement jeté mon dévolu sur la chemise Johanna de République du Chiffon. J’aime énormément cette chemise, réalisée à de nombreuses reprises. Ici j’ai choisi de mettre des volants entre les empiècements avant et dos. J’ai pour cela coupé des bandes de tissu de 4cm de large que j’ai cousues à l’aide de mon pied à ourlet roulotté. La longueur des bandes coupées pour les volants fait 2 fois la longueur initiale de l’empiècement. C’est un peu trop je pense: « 1,7 fois la longueur » aurait suffit.

J’ai supprimé les manches et ai cousu un biais, réalisé dans mon tissu, aux emmanchures. J’ai fait un petit arrondi sur l’ourlet du bas. Enfin, j’ai supprimé le col et ai fini avec un col Mao avec mon pied de col.

Les petits boutons dorés viennent ici de La Mercerie Parisienne.

Voilà, je vous montre aujourd’hui ma petite Johanna poudrée, dans ce tissu merveilleux d’une douceur absolue, au toucher comme aux yeux. Belle journée à tous,

Johanna de République du Chiffon en Sparkel powdergold Atelier Brunette- le coussin du singe

Johanna de République du Chiffon en Sparkel powdergold Atelier Brunette- le coussin du singe

Johanna de République du Chiffon en Sparkel powdergold Atelier Brunette- le coussin du singe

Johanna de République du Chiffon en Sparkel powdergold Atelier Brunette- le coussin du singe

Johanna de République du Chiffon en Sparkel powdergold Atelier Brunette- le coussin du singe

Johanna de République du Chiffon en Sparkel powdergold Atelier Brunette- le coussin du singe

 

Johanna de République du Chiffon en Sparkel powdergold Atelier Brunette- le coussin du singe

Johanna de République du Chiffon en Sparkel powdergold Atelier Brunette- le coussin du singe

Johanna de République du Chiffon en Sparkel powdergold Atelier Brunette- le coussin du singe

Johanna de République du Chiffon en Sparkel powdergold Atelier Brunette- le coussin du singe

Johanna de République du Chiffon en Sparkel powdergold Atelier Brunette- le coussin du singe (admirez la pause ;-) )

Johanna de République du Chiffon en Sparkel powdergold Atelier Brunette- le coussin du singe (admirez la pause 😉 )

Mister lova lova

Brrrr… Hier il faisait un froid d’hiver. Je précise bien d’hiver parce que ça n’a pas toujours été le cas ces derniers temps et je commençais à ronger un peu mon frein question manteau et écharpe. C’est donc avec une certaine satisfaction que je vous parle aujourd’hui de mon Raymond, alias « mister lova lova » de cet hiver!

Alors alors ce Raymond… C’est qui ce beau gosse?

Raymond c’est le manteau d’hiver créé par République du Chiffon pour sa dernière collection AH2015. C’est un manteau doublé, relativement ample et aux manches raglan. Il se ferme par un col ouvert et quelques boutons. J’aime ses surpiqûres, très esthétiques, et ses grandes poches hyper pratiques.

Raymond aime toutes mes tenues; mes pantalons droits, mes jeans… mes robes, mes jupes. Son style est assez unique et s’adapte à de nombreuses tenues. Si je devais parler de degré de portabilité je le placerais en pôle position, c’est vous dire!

Question réalisation Raymond est génial! Seul le montage du col demande un peu plus d’attention mais si vous avez déjà monté un col tailleur vous trouverez celui-ci plus facile. Pour le reste, tout est vraiment très fluide. J’ai beaucoup aimé cet ouvrage. République du Chiffon recommande de prendre une taille inférieure si l’effet souhaité est un peu moins ample: J’ai donc fait Raymond en 38 (pour un 40 habituel) avec des marges de 1cm au lieu de 1,5 cm, ce qui lui a donné une ampleur idéale pour moi. J’ai pris un beau lainage laine/mohair trouvé sur le marché d’Antony. Il est chaud, doux et a une belle densité. Sa doublure intérieure est une pluie de confettis; vous reconnaissez peut-être un des premiers tissus créé par Aime comme Marie ?

Voilà! Maintenant il peut souffler, il peut neiger, je suis prête!!! 🙂

 

Raymond en laine et Mohair de République du Chiffon- le coussin du singe

Raymond en laine et Mohair de République du Chiffon- le coussin du singe

 

Raymond en laine et Mohair de République du Chiffon- le coussin du singe

Raymond en laine et Mohair de République du Chiffon- le coussin du singe

 

Raymond en laine et Mohair de République du Chiffon- le coussin du singe

Raymond en laine et Mohair de République du Chiffon- le coussin du singe

 

Raymond en laine et Mohair de République du Chiffon- le coussin du singe

Raymond en laine et Mohair de République du Chiffon- le coussin du singe

 

Raymond en laine et Mohair de République du Chiffon- le coussin du singe

Raymond en laine et Mohair de République du Chiffon- le coussin du singe

 

Raymond en laine et Mohair de République du Chiffon- le coussin du singe

Raymond en laine et Mohair de République du Chiffon- le coussin du singe

 

Raymond en laine et Mohair de République du Chiffon- le coussin du singe

Raymond en laine et Mohair de République du Chiffon- le coussin du singe

Lovely Lola

C’est à l’occasion du Salon Création et Savoir Faire 2015 que j’ai eu le plaisir de découvrir la jolie robe Lola, née d’un partenariat entre République du Chiffon et Jolies Bobines.

Vous connaissez certainement déjà mon affection profonde pour les modèles République du Chiffon… Mais peut-être connaissez-vous moins l’admiration sans bornes que je porte aux réalisations de Julie, aka Jolies Bobines? A elle le charme, le style, l’élégance et une touche d’originalité savamment dosée. Bref, une vraie patte qui me fait rêver bien souvent et m’inspire, inlassablement. Aujourd’hui c’est son birthday au fait!

Repartie du salon avec mon petit patron sous le bras, je savais que Lola me comblerait… et je ne me suis pas trompée!

Lola est une très jolie robe dont la coupe est soulignée par deux bandes latérales reliant la taille aux épaules et une ceinture marquant la taille. Son dos peut être ouvert ou fermé.

Un peu frileuse sur les bords, je me suis dit que la version robe serait parfaite pour flâner au printemps. En attendant les beaux jours j’ai choisis donc de coudre une version « blouse » raccourcie, à porter avec mon jean. Et puis… cela me permettait de faire une petite blouse se rapprochant de la belle blouse Irina de Sézane (encore…).

J’ai donc adapté mon patron en élargissant un peu la ceinture (+4cm) et en y ajoutant un ruban pour resserrer la taille. J’ai raccourci la jupe et supprimé les bandes latérales. J’ai monté l’empiècement du devant en y ajoutant quelques fronces pour accentuer l’effet de mon ruban. A part ça, aucun changement: la taille est parfaite et la blouse se monte impeccablement. Pour cette version j’ai fermé le dos avec une fermeture invisible.

Et voici le résultat: Tadaam!!!

blouse Lola de République du chiffon featuring Jolies Bobines- le coussin du singe

blouse Lola de République du chiffon featuring Jolies Bobines- le coussin du singe

Ma petite blouse Lola est ici dans une étamine de laine dénichée il y a quelques mois chez Aniline. Ce tissu est magnifique. Il est chaud et doux et a une fluidité très appréciable. Il est très fin et légèrement transparent; je l’ai donc doublé entièrement avec un crêpe de soie. J’y ai apposé deux petits boutons dorés. Et que dire de plus… je l’aime d’amour cette variation de Lola, en attendant la vraie robe Lola ;-)!

blouse Lola de République du chiffon featuring Jolies Bobines- le coussin du singe

blouse Lola de République du chiffon featuring Jolies Bobines- le coussin du singe

 

blouse Lola de République du chiffon featuring Jolies Bobines- le coussin du singe

blouse Lola de République du chiffon featuring Jolies Bobines- le coussin du singe

 

blouse Lola de République du chiffon featuring Jolies Bobines- le coussin du singe

blouse Lola de République du chiffon featuring Jolies Bobines- le coussin du singe

 

blouse Lola de République du chiffon featuring Jolies Bobines- le coussin du singe

blouse Lola de République du chiffon featuring Jolies Bobines- le coussin du singe

 

blouse Lola de République du chiffon featuring Jolies Bobines- le coussin du singe

blouse Lola de République du chiffon featuring Jolies Bobines- le coussin du singe

 

blouse Lola de République du chiffon featuring Jolies Bobines- le coussin du singe

blouse Lola de République du chiffon featuring Jolies Bobines- le coussin du singe

Françoise

Il faut que je vous parle de Françoise; la jolie veste de la dernière collection AH de République du Chiffon.

Depuis très longtemps j’aime les vestes « tailleur », peu cintrées mais relativement ajustées, qui apportent stature et élégance aux silhouettes féminines, sans pour autant les figer. La veste Françoise correspondait exactement à mes envies et je ne vous cache pas ma joie lorsque je l’ai découverte à l’occasion de sa sortie.

Ce que j’aime particulièrement sur ce modèle: son col tailleur fin, ses poches paysannes et sa sobriété. Françoise se porte très facilement et s’associe à une multitude de styles. Elle est entièrement doublée ce qui la rend très confortable.

J’ai choisi de vous en présenter deux versions aujourd’hui; la première dans un lainage beige fin trouvé au Marché d’Antony agrémenté d’empiècements en cuir velours chocolat sur le col et sur les poches. Ce cuir a été acheté chez Décocuir. Son épaisseur est d’environ un millimètre.

Veste Françoise de République du Chiffon- le coussin du singe

Veste Françoise de République du Chiffon- le coussin du singe

La seconde est dans un mélange laine-viscose gris chiné doux et lumineux sur lequel j’ai craqué lors de ma dernière virée chez Sacrés Coupons.

Veste Françoise de République du Chiffon- le coussin du singe

Veste Françoise de République du Chiffon- le coussin du singe

Françoise est un vrai plaisir à réaliser même si elle nécessite une attention particulière pour les étapes du col tailleur et des poches paysannes. Vous trouverez le fabuleux pas-à-pas de la veste Françoise réalisé par Géraldine sur le site de République du Chiffon: plus d’excuses, il suffit de se lancer pour arborer quelques heures plus tard une merveilleuse veste personnalisée à souhait.

Veste Françoise de République du Chiffon- le coussin du singe

Veste Françoise de République du Chiffon- le coussin du singe

Mes deux petites Françoise se portent ouvertes. Seule la version grise a été agrémentée de 4 boutons. Avec du recul je pense que je les remplacerai prochainement par des boutons métalliques, plus assortis.

J’ai coupé mes tissus en 40, en suivant le tableau des mesures issu du patron. Une fois encore c’est parfait!

Veste Françoise de République du Chiffon- le coussin du singe

Veste Françoise de République du Chiffon- le coussin du singe

Veste Françoise de République du Chiffon- le coussin du singe

Veste Françoise de République du Chiffon- le coussin du singe

Veste Françoise de République du Chiffon- le coussin du singe

Veste Françoise de République du Chiffon- le coussin du singe

Je suis une vraie fan de ce patron!

Pour vous en mettre plein les yeux allez voir la sublime version « working girl » de Bee made… une merveille!

Belle soirée 🙂

Gérard « mentfroid »

Je travaille dans un vieux bâtiment.
Aussi vieux que ce bâtiment il y a la chaudière de ce vieux bâtiment.
Et aussi vieille que la chaudière de ce vieux bâtiment il y a les radiateurs de ce vieux bâtiment.

Et nous avons donc là, par une équation purement mathématique, les paramètres nécessaires pour une absence totale de chauffage couplée à une isolation quasi nulle.
Sur cette équation, l’inconnue est bien sûr la capacité de résistance de l’être humain dans ces conditions de travail hostiles (dur de taper sur un clavier avec des gants).
Bien entendu, l’absence de chauffage se répète chaque année, de manière assez vicieuse: la chaudière fait mine de se réveiller; elle tousse, sursaute, puis…plus rien, nada, nichts, K-O.
Et donc, forte de quelques années d’expérience professionnelle j’ai appris à supporter le froid et à m’en inspirer. Non, non, je ne mentirai pas… j’ai succombé les premières années à ce froid polaire, déclenchant rhinites et laryngites réactionnelles. Mais je suis désormais une professionnelle aguerrie, et je préfère me coudre précocément un joli manteau d’hiver pour affronter, confortablement installée dans mon bureau, ce froid polaire.

Et c’est forte de ce petit laïus que je vous dévoile aujourd’hui mon dernier petit Gérard de République du Chiffon.

 

Gérard de République du chiffon- le coussin du singe

Gérard de République du chiffon- le coussin du singe

 

J’ai choisi Gérard pour ce premier manteau d’hiver parce que ce manteau a un vrai style. Il est assez androgyne, élégant avec son col tailleur. Il est agréable à porter; s’adapte à beaucoup de circonstances.
Il est dans une magnifique laine bouillie gris chinée, déniché chez Cousette. Et puis surtout, il est d’une douceur incomparable (validé par Alexandre, 4 ans).

Gérard de République du chiffon- le coussin du singe

Gérard de République du chiffon- le coussin du singe

Cousu une taille en dessous pour un effet plus près du corps mi-manteau-mi veste parfaitement adapté à au travail en exté…intérieur, c’est un de mes patrons incontournables.

 

Gérard de République du chiffon- le coussin du singe

Gérard de République du chiffon- le coussin du singe

Gérard de République du chiffon- le coussin du singe

Gérard de République du chiffon- le coussin du singe

Gérard de République du chiffon- le coussin du singe

Gérard de République du chiffon- le coussin du singe

Gérard de République du chiffon- le coussin du singe

Gérard de République du chiffon- le coussin du singe

 

Gérard de République du Chiffon- le coussin du singe

Gérard de République du Chiffon- le coussin du singe

 

 

Gérard de République du chiffon- le coussin du singe

Gérard de République du chiffon- le coussin du singe

Ma robe chemise en chambray

Ce n’est pas un scoop, je suis une fan inconditionnelle des créations de Morgane Sézalory, la talentueuse créatrice de la marque Sézane. Mais comme beaucoup de ses admiratrices, je suis parfois freinée par le prix de ces si beaux produits. Parmi ceux-ci je suis restée totalement charmée par la robe chemise Chaplin, en chambray bleu: wonderful but too expensive I guess… ? pffff… trop dur;

Et puis j’ai aperçu le superbe ersatz de cette robe Chaplin chez Petits bonheurs dans mon atelier; et là j’ai compris que pour cette fois, l’art douloureux de la frustration n’avait que trop duré. Mes dix petits doigts allaient me permettre de faire « all by myself » une robe s’approchant de cette petite merveille; …Et puis tiens, au fait; j’avais en plus un magnifique coupon de chambray bleu déniché chez Cousette il y a environ deux ans, qui me tendait les bras! Mazette!

Pour faire cette petite robe j’ai utilisé la base de la chemise Johanna de République du Chiffon, dont j’aime beaucoup le petit col arrondi et qui comprend déjà des pattes de boutonnage. J’ai rajouté deux pinces dans le dos pour limiter le volume de la robe et j’ai également réduit les côtés du bas de la chemise. J’ai réduit sa longueur de 12 cm environ et y ai cousu une ceinture de 5cm de large qui se place juste au niveau de l’os du bassin comme le conseille Petits bonheurs dans mon atelier. Elle propose en effet un super tuto explicatif pour réaliser cette robe. Seule petite modif chez moi: la patte de boutonnage s’arrête à la ceinture… une petite erreur d’inattention en réalité. J’ai posé des petits boutons en buis, tout pareil que sur la Chaplin 😉

Ensuite j’ai coupé une bande de 45 cm de long sur toute la largeur de la laize (140 cm) et j’ai bâti les fronces. J’ai assemblé la jupe à la ceinture puis ai fait un ourlet pour qu’elle tombe à 8-10 cm des genoux…et… WAHOU! Magique! Ma petite Chaplin était née 🙂 Trop contente de son rendu, je n’arrête pas de la porter. Elle est géniale!

En voici un petit aperçu; belle journée

 

Robe chemise Johanna en chambray bleu

Robe chemise Johanna en chambray bleu

 

 

Robe chemise Johanna en chambray bleu

Robe chemise Johanna en chambray bleu

 

 

Robe chemise Johanna en chambray bleu

Robe chemise Johanna en chambray bleu

 

 

Robe chemise Johanna en chambray bleu

Robe chemise Johanna en chambray bleu

 

 

Djouliet

Juliette c’est le petit chemisier d’été de la dernière collection République du Chiffon. Un petit chemisier manches courtes avec un joli col féminin et dégagé.

Voilà, … que dire de plus? Hum… (regard concentré) En réalité, je suis juste obnubilée par les prochaines versions de Juliette que j’ai envie de coudre, parce que … oui, c’est bien de cela que l’on parle aujourd’hui, je dois vous le dire: Juliette a ce petit quelque chose en plus qui vous fait dire l’espace d’un instant: je ne veux mettre que des « Juliette », tous les jours, plusieurs fois par jours, oh Yeah! D’ailleurs à partir de maintenant je veux que l’on m’appelle Juliette. Hin hin hin 🙂

Bon, Géraldine, pour toi, et uniquement pour toi, j’accepterai un « Djouliet » parce que tes petits clins d’oeil outre-Atlantique me font rêver. Mais pour tous les autres ce sera Juliette dorénavant :-)… Enfin non, pour mes enfants et mon mari ça restera « maman », faut pas exagérer quand même!!

Pour être un peu plus sérieuse… je vous propose aujourd’hui mes deux premières versions de Juliette: la première est dans une batiste de chez Henry et Henriette, trouvé au salon CSF 2014 et dont le petit côté rétro était fait pour ce modèle. Le second est dans un coton plumetis couleur brume de chez France Duval Stalla. Mais les envies se bousculent dans ma tête tant je l’imagine dans différentes variations.

Voilà, aucune difficulté pour ce patron hyper bien huilé: du velours, du bonheur. La taille est parfaite, j’ai suivi le tableau proposé par République du Chiffon. Voici pour vous quelques photos,

Belle soirée à tous et toutes,

 

Juliette de République du Chiffon

Juliette de République du Chiffon

 

Juliette de République du Chiffon

Juliette de République du Chiffon

Juliette de République du Chiffon

Juliette de République du Chiffon

Juliette de République du Chiffon

Juliette de République du Chiffon

Juliette de République du Chiffon

Juliette de République du Chiffon

Juliette de République du Chiffon

Juliette de République du Chiffon

Juliette de République du Chiffon

Juliette de République du Chiffon

Here we are

2015 nous voici!

Et parce que j’aime tant échanger avec vous, je vous remercie très chaleureusement pour tout ce que nous avons partagé pendant cette si jolie année 2014. J’ai aimé vous raconter, vous lire, découvrir vos univers et vous dévoiler à mon tour mon petit monde couture. J’ai adoré vous rencontrer, parfois jusque dans la vraie vie, mais toujours avec un immense plaisir! Discuter « torchon chiffon carpette » avec passion; m’extasier sur des cols Claudine, des pieds-de-biche affolants, des boutonnières automatiques…

2014 m’a rendue parfois frénétique, devant l’apparition de magnifiques nouveautés. J’ai découvert de vrais talents qui suscitent beaucoup d’admiration!

Mais ce que je retiens c’est ce formidable engouement pour la couture, que nous partageons tous et toutes avec tant de générosité et de complicité; et qui fait de cette activité une source d’épanouissement indiscutable.

Merci pour tout cela 🙂

La dernière cousette de 2014 que j’ai envie de vous montrer sera cette petite robe Vanessa, très joli modèle de République du Chiffon découvert deux jours avant Noël. Je l’ai trouvée tout simplement parfaite pour finir cette année…

Robe Vanessa de République du Chiffon - le coussin du singe

Robe Vanessa de République du Chiffon – le coussin du singe

Vanessa est vraiment très facile à réaliser dans cette version à empiècement. Seule modification: j’ai coupé la partie empiècement deux fois afin d’avoir l’enforme nécessaire pour terminer mon encolure. J’ai choisi pour cette partie de la robe, un magnifique jacquard en velours et lurex déniché chez Un chat sur un fil. J’aime énormément cette boutique de tissus, qui propose de vrais trésors… un vrai lieu de tentations à vrai dire. L’enforme, invisible sur les photos est dans un tissu doublure très fin pour ne pas apporter de sur-épaisseur à cette partie du vêtement.

Empiècement de la robe Vanessa de République du Chiffon- le coussin du singe

Empiècement de la robe Vanessa de République du Chiffon- le coussin du singe

Portée pour le réveillon de Noël, Vanessa s’est révélée hyper confortable, notamment pour accompagner la fin d’un repas particulièrement gourmand 😉

Robe Vanessa de République du Chiffon- le coussin du singe

Robe Vanessa de République du Chiffon- le coussin du singe

IMG_5381 (2)

La voici donc, Vanessa, dans un Néoprène noir. J’ai souligné la partie empiècement par un passepoil noir métallisé déniché chez France Duval Stalla. Je l’adore!

Ce soir, je vous souhaite une magnifique, une merveilleuse année 2015! Qu’elle vous soit douce et pétillante, sereine, passionnante, et surtout HEUREUSE!

A très bientôt pour de nouvelles aventures 🙂

Marthe

 

Marthe de République du Chiffon en crêpe noir par le coussin du singe

Marthe de République du Chiffon en crêpe noir par le coussin du singe

Marthe, Marthe, Marthe… Je ne sais comment vous parler de ce patron de République du Chiffon, qui a déjà enthousiasmé l’ensemble de la blogosphère depuis un certain temps, sans paraître un poil redondante.

Et pourtant, et pourtant, je ne retrouve nulle part la touche si féminine, si fraîche et poétique de Marthe.
Alors c’est décidé; j’en parle quand même parce que ce modèle m’a vraiment séduite.
Marthe c’est la petite blouse qui joue avec mes mouvements. C’est une allure un peu espiègle qui efface d’emblée quelques années pour faire de moi une sorte de petite « baby-doll ». Marthe c’est aussi une blouse du soir, prête à m’accompagner dans des rires et des échanges enjoués, en m’entourant d’un confort inégalé.

 

Marthe de République du Chiffon, en crêpe noir par le coussin du singe

Marthe de République du Chiffon, en crêpe noir par le coussin du singe

 

Bref, bref, bref…Marthe m’a conquise, et je fais désormais partie des ses nombreuses aficionados. Marthe est ici dans un crêpe noir très fluide et légèrement transparent. Par manque de tissu, j’ai réduit le volume des fronces: j’ai donc coupé mon tissu dans la largeur totale de la laize. J’ai également raccourci la longueur des manches parce que vue ma morphologie, qui est disons-le, légèrement en V, les manches 3/4 limitent l’effet déménageur.
Marthe me fait rêver; et à présent je l’imagine très bien rallongée de quelques centimètres, dans une version robe. A ce propos je vous invite à aller voir la très jolie « Marthe joue les grandes » de Bee Made. Un futur projet pour moi, c’est sûr!

Réalisée en 2 heures, Marthe est aussi facile à réaliser qu’à porter.
A très vite pour de nouvelles aventures!

 

Marthe de République du Chiffon en crêpe noir par le coussin du singe

Marthe de République du Chiffon en crêpe noir par le coussin du singe

Marthe de République du Chiffon en crêpe noir par le coussin du singe

Marthe de République du Chiffon en crêpe noir par le coussin du singe

Marthe de République du Chiffon en crêpe noir par le coussin du singe

Marthe de République du Chiffon en crêpe noir par le coussin du singe

Maurice

Pantalon Maurice de République du Chiffon par le coussin du singe

Pantalon Maurice de République du Chiffon par le coussin du singe

Maurice, c’est le pantalon cigarette de la collection automne 2014 de République du Chiffon. Ce fut un vrai coup de coeur pour moi, tant j’aime et je porte des pantalons au quotidien. J’adore sa forme, ultra bien coupée, près du corps et bien affutée. Ce n’est pas une surprise, j’ai trouvé ce patron très très bien conçu et agréable à réaliser.
J’ai, du fait de ma petite expérience pour ce genre de modèle, une réelle appréhension à me lancer dans la réalisation de pantalons. Je crains toujours de passer un temps fou à retoucher ce type de vêtement qui, je le sais, ne sera pas porté s’il ne tombe pas bien. Et je dois dire que Maurice a été une véritable réconciliation.

J’ai voulu coudre mon premier Maurice dans un magnifique lainage à costume gris rayé, trouvé sur Ma petite mercerie. Son extrême douceur et son soyeux m’avaient en effet conquise. Par excès de prudence j’ai fait une toile avant de me lancer: cela s’est révélé inutile au final puisque je n’ai fait aucune retouche. Enfin, si: j’ai juste rajouté 3 cm au bas des jambes et j’ai réalisé un ourlet invisible à la main.
Je me suis appuyée sur le tuto de Jacques réalisé par Géraldine sur le site de République du Chiffon pour réaliser la poche passepoilée (d’ailleurs je me suis trompée de côté pour la poser). Pour ce qui est de la braguette j’ai suivi le pas à pas de Smichkine. Un grand merci à toutes les deux pour ces super explications 🙂

Je profite de ces photos pour vous dire que Maurice participe au concours « Trendy et Happy » de Mydress-made. Vous pouvez donc voter pour lui jusqu’au 05 décembre si vous le souhaitez. Enfin, moi je vous y encourage vivement en tous cas! 😉

Je vous montre donc aujourd’hui Maurice, dans une version un peu habillée et dont je suis très contente!
Ouh la la, je sens que je vais vite revenir vers toi Maurice 🙂

Pantalon Maurice de République du Chiffon par le coussin du singe

Pantalon Maurice de République du Chiffon par le coussin du singe

Pantalon Maurice de République du Chiffon par le coussin du singe

Pantalon Maurice de République du Chiffon par le coussin du singe

Gisèle

Gisèle c’est la nouvelle petite veste mi-saison de République du Chiffon issue de la collection Automne 2014. C’est pour moi un basique qui se marie avec une multitude de tenues. Ses rondeurs, ses arrondis si élégants et pleins de poésie m’ont charmée dès le premier regard. Sa forme un peu loose lui apporte la décontraction nécessaire pour être portée durant des heures et se faire oublier. Gisèle met en valeur une élégance naturelle et une douceur toute féminine.

Dès sa découverte j’ai commencé à rêver d’elle et à l’envisager dans une multitude de versions mais avec une idée constante: faire de cette nouvelle tenue un havre de douceur et de confort. L’idée d’un faire un mix entre un cardigan et une veste s’est peu à peu imposée; elle s’est réellement concrétisée lorsque je suis tombée sur ce lainage texturé extrêmement souple et doux, proche d’une maille mais sans être extensible.
Je me suis donc lancée pour réaliser ma première petite Gisèle dans ce lainage et ai opté pour une doublure en satin noir.

veste Gisèle de République du Chiffon en lainage par le coussin du singe

veste Gisèle de République du Chiffon en lainage par le coussin du singe

Géraldine; tu nous gâtes à nouveau avec cette splendide collection, originale, incontournable, aux modèles si aboutis et extrêmement bien construits. J’aime énormément cette nouvelle collection!

Le montage de Gisèle a été limpide, même si, pour garder l’esprit cardigan de cette version j’ai opté pour les poches plaquées (plus discrètes que les poches passepoilées à rabat). Pas de montage de col ici, tout tombe impeccablement… le bonheur! J’avais lu sur le blog de Mydress-made, dont la version est superbe, qu’elle taillait un peu grand alors j’ai foncé sur un 38 sans hésiter (je suis habituellement entre 38 et 40) et je trouve qu’elle tombe parfaitement.

veste Gisèle de République du Chiffon en lainage par le coussin du singe

veste Gisèle de République du Chiffon en lainage par le coussin du singe

veste Gisèle de République du Chiffon en lainage par le coussin du singe

veste Gisèle de République du Chiffon en lainage par le coussin du singe

veste Gisèle de République du Chiffon en lainage par le coussin du singe

veste Gisèle de République du Chiffon en lainage par le coussin du singe

veste Gisèle de République du Chiffon en lainage par le coussin du singe

veste Gisèle de République du Chiffon en lainage par le coussin du singe

veste Gisèle de République du Chiffon en lainage par le coussin du singe

veste Gisèle de République du Chiffon en lainage par le coussin du singe

veste Gisèle de République du Chiffon en lainage par le coussin du singe

veste Gisèle de République du Chiffon en lainage par le coussin du singe

veste Gisèle de République du Chiffon en lainage par le coussin du singe

veste Gisèle de République du Chiffon en lainage par le coussin du singe

Tic tac… Tic tac

Vite vite!!! je me dépêche de poster ma petite Michelle en lainage avant que République du Chiffon ne sorte sa nouvelle collection Automne/Hiver 2014-2015 🙂

Honnêtement, je ne sais pas pour vous mais moi je suis sur les starting-block; je compte les jours… J’ai hâte de découvrir les superbes modèles réalisés par Géraldine. Je crois savoir que les festivités débuteront ce mois-ci… J’en peux plus!!!! AHHHH!!!

Bon, comme je vous l’ai indiqué, pour patienter jusqu’à la sortie de la nouvelle collec j’ai cousu il y a quelques semaines une nouvelle veste Michelle. La troisième pour être précise, car vous aviez aperçu la première ici mais je n’ai pas eu le temps de publier ma Michelle en chambray Denim bleue (peut-être un jour?). C’est que je l’aime moi cette Michelle!!! je la trouve pour ainsi dire parfaite, tant dans sa réalisation (un bijou) que dans le tombé du modèle (une bombe atomique) et quant à ce col châle (au secours!!!!!! je meurs…) di-vin!!! Non mais allô quoi, c’est juste pas possible!! Comment ça je viens de dire « Non mais allô »… non, même pas vrai… (Nabilla sors de ce corps).

Bref, vous l’aurez compris, je ne suis plus vraiment moi-même à quelques jours de la sortie de la nouvelle collection, et je suis sûre que certaines d’entre vous, qui se reconnaîtront, n’en mènent pas large non plus 😉

Pour patienter je vous montre donc aujourd’hui ma Michelle en lainage. Je ne m’étendrai pas sur les points de sa réalisation parce que tout se résume en un mot: le bonheur. La voici en lainage quadrillé noir et blanc, un coupon trouvé dans une petite boutique située en face de chez Dreyfus mais dont j’ai oublié le nom.

A bientôt et un très beau week-end à tous!

Ps: oui il y a bien 26 points d’exclamation dans ce petit texte… hum

 

Michelle de République du Chiffon en lainage noir et blanc par le coussin du singe

Michelle de République du Chiffon en lainage noir et blanc par le coussin du singe

Michelle de République du Chiffon en lainage noir et blanc par le coussin du singe

Michelle de République du Chiffon en lainage noir et blanc par le coussin du singe

Michelle de République du Chiffon en lainage noir et blanc par le coussin du singe

Michelle de République du Chiffon en lainage noir et blanc par le coussin du singe

Michelle de République du Chiffon en lainage noir et blanc par le coussin du singe

Michelle de République du Chiffon en lainage noir et blanc par le coussin du singe

Michelle de République du Chiffon en lainage noir et blanc par le coussin du singe

Michelle de République du Chiffon en lainage noir et blanc par le coussin du singe

Michelle de République du Chiffon en lainage noir et blanc par le coussin du singe

Michelle de République du Chiffon en lainage noir et blanc par le coussin du singe

 

Bernadette

Depuis déjà quelques mois je rêvais d’une petite veste qui m’aurait accompagnée sur la fin de l’été. Un veste douce, confortable, colorée… Une veste que l’on prend plaisir à enfiler à l’arrivée des premiers courants d’air ou encore à la lumière du matin pour sortir de la maison.
C’était sans compter sur ce magnifique été indien, inespéré, qui a su prolonger des températures douces et un ensoleillement si agréable. Ma petite veste est ainsi passée au second plan de mes priorités du moment, le port de manches longues étant devenu totalement inadapté aux températures affichées.

Depuis déjà quelques semaines je me pâmais sur une petite Bernadette for Liberty, adorable version matelassée de la veste Bernadette de République du Chiffon par La Petite Maison Couture. J’avais alors trouvé cette petite veste si fraîche et si parfaitement coupée que je l’avais immédiatement ajouté à ma déjà très longue To Do List.

Et c’est ainsi que je suis partie en quête du Liberty parfait pour mon projet. Comme vous le savez certainement, il est très difficile de choisir un Liberty: cela veut dire renoncer à tous les autres…et ce fut donc pour moi plusieurs jours de pénible hésitation (les amateurs me comprendront). C’est finalement sur ce Liberty Emma and Georgina (F) que mon choix s’est arrêté, trouvé sur le tout nouveau site de Stragier.
J’ai matelassé chaque pièce manches / devant / dos en cousant mon tissu à du molleton déjà matelassé. J’ai ensuite assemblé les différentes pièces obtenues en prenant soin de réduire la largeur des côtés et du dos d’environ 1 cm à chaque bord pour que ma veste matelassée (et donc un peu rigide) ne soit pas trop large. En revanche je n’ai pas touché à la longueur de la veste.
J’ai enfin posé une doublure en satin bleu nuit.

Cette petite veste est non seulement très agréable à porter mais elle est très facile à coudre: je ne relève aucune difficulté si ce n’est le matelassage qui est assez long. Je garde en tête d’autres versions à venir, matelassées ou non, pour m’accompagner jusqu’à cet hiver 😉

Je vous souhaite à tous et toutes une très belle soirée!

Veste Bernadette de République Du Chiffon matelassée en Liberty par lecoussindusinge

Veste Bernadette de République Du Chiffon matelassée en Liberty par lecoussindusinge

Veste Bernadette de République Du Chiffon matelassée en Liberty par lecoussindusinge

Veste Bernadette de République Du Chiffon matelassée en Liberty par lecoussindusinge

Veste Bernadette de République Du Chiffon matelassée en Liberty par lecoussindusinge

Veste Bernadette de République Du Chiffon matelassée en Liberty par lecoussindusinge

Veste Bernadette de République Du Chiffon matelassée en Liberty par lecoussindusinge

Veste Bernadette de République Du Chiffon matelassée en Liberty par lecoussindusinge

Veste Bernadette de République Du Chiffon matelassée en Liberty par lecoussindusinge

Veste Bernadette de République Du Chiffon matelassée en Liberty par lecoussindusinge

veste Bernadette de République du Chiffon en Liberty matelassé par le coussin du singe

veste Bernadette de République du Chiffon en Liberty matelassé par le coussin du singe

Veste Bernadette de République Du Chiffon matelassée en Liberty par lecoussindusinge

Veste Bernadette de République Du Chiffon matelassée en Liberty par lecoussindusinge

Michelle

Ah Michelle… (soupir d’extase)…on a passé un bon moment ensemble non? C’était plutôt sympa ce petit tête à tête einh?

Michelle Michelle Michelle, que dire de plus… que je t’ai aimée dès le premier regard sur IG? Que j’ai guetté l’ouverture de la boutique RDC avec une impatience incommensurable, d’autant plus avec ce délicieux suspense que ta créatrice avait créé autour de ta naissance?

Bon alors, la veste Michelle: honnêtement, je l’ai cousue avant le « pas à pas »  posté par Géraldine Debeauvais sur le site République du Chiffon et je l’ai faîte avec un immense plaisir. Tout roule, tout est beau, clair, tombe parfaitement. Les explications sont vraiment claires et moi j’ai envie de dire ce soir: Merci merci merci République du Chiffon de nous avoir proposé une si belle collection parmi laquelle cette si jolie Michelle (et bravo Géraldine pour les patrons pochettes!). Alors oui , c’est vrai, il y a toutefois un écueil à cet engouement… j’ai une « to do list » qui s’est gravement allongée. Mais en même temps j’ai envie de dire « Et alors? Que diable! Soyons fous pour une fois! » 😉

Voilà, vous savez presque tout. Michelle est dans un coton à chevrons gris bleuté de la boutique « les merveilles de Saint Pierre », très fluide et agréable à porter mais qui froisse un peu quand même. Sa doublure est dans une batiste de coton qui sera bien agréable pour des températures plus élevées. J’ai voulu garder un côté classique et basique pour cette première version. Dire que j’aime ce patron serait un doux euphémisme…

A patron d’exception, shooting d’exception… dans un lieu magique où vivent deux belles colombes… Merci pour votre accueil;

Et voici les photos de ma petite Michelle:

 

Michelle de République du Chiffon en coton chevrons gris bleuté

Michelle de République du Chiffon en coton chevrons gris bleuté

 

IMG_3902

 

IMG_3922

 

 

 

IMG_3921 (1)

 

IMG_3893

 

IMG_3916

 

IMG_3877

 

A bientôt,

 

 

 

 

 

Sunday with Georgina

Georgina la belle Georgina… J’ai découvert ce nouveau patron de République du Chiffon avec un grand bonheur. Emballée dès la première seconde par sa coupe délicate, fluide et gracieuse, et surtout, surtout, par son dos fabuleux, je l’ai téléchargée et préparée dans la foulée.

Rattrapée par le rythme du quotidien et quelques encours, je n’ai pas pu m’y atteler tout de suite, mais finalement son tour est venu pendant un dimanche ensoleillé: Georgina est un patron qui s’est révélé très très chouette, hyper clair, agréable, avec en plus une petite fiche technique sur le blog sur la pose de la bande de propreté. Ce nouveau patron pdf  peut en outre être coupé directement à même le papier, les différentes pièces ne se superposant pas. Bref, des finitions de qualité: Merci merci Géraldine!

Georgina je l’ai choisie dans un des merveilleux viscoses d’Anna Ka Bazaar: le Sunday bleu. Le deuxième tissu, visible sur le dos et la face intérieure des mancherons est une batiste de coton « bleu orageux » de France Duval Stalla. Enfin, j’ai ajouté une doublure à la jupe en satin bleu nuit.

Georgina ne m’a pas posé de difficultés particulières tant les explications sont précises. J’ai un peu adapté le modèle à ma morphologie en ajustant un peu plus le corsage pour le rendre moins blousant.  C’est peut-être pour cela que le dos semble démarrer un peu plus haut que sur le modèle d’origine…? Je rejoins Tatihou (sa version…quelle beauté!) je trouve que c’est un niveau 3/4, mais honnêtement en prenant son temps et avec toutes les explications données on y arrive sans problème.

Anyway, Georgina, je t’adore, je te kiffe même et je pense qu’on va faire une bon petit bout de chemin toutes les deux!

Quelques photos pour vous; et une très belle soirée…

 

IMG_3489

 

 

IMG_3482

 

IMG_3535

 

 

fb

 

IMG_3550

 

IMG_3548

 

 

IMG_3485

 

 

fb2 (1)

 

 

 

 

So good vibes

Alors alors? C’était comment? Tu y es allée?

Géraldine en pleine démonstration montage du col Gérard

Géraldine en pleine démonstration montage du col Gérard

Et bien oui, off course! Je suis allée à l’atelier couture de Géraldine Debeauvais proposé par Anna Ka Bazaar et ce fut un moment extra! Je suis donc arrivée sur les lieux: accueillie chaleureusement par Géraldine et Annabelle, avec un délicieux thé et deux grands sourires.  Nous étions trois « élèves », deux Julia et un Gérard, sur les « starting-block », attendues et installées dans la boutique merveilleuse d’Annabelle.

Que vous dire de plus? Je trouve ce concept génialissime, unique, avant-gardiste: Réaliser le vêtement de son choix avec son créateur, dans une ambiance cosy et chaleureuse. Partager sur sa passion avec d’autres émules qui, petit détail, ont exactement les mêmes envies, les mêmes goûts que vous. Apprendre avec une personne hyper talentueuse, disponible, ouverte et pétillante, des techniques de couture très spécifiques. Le bonheur. Ajoutez à cela la visite surprise de l’adorable Julie (Jolies Bobines), et vous obtenez un cocktail boostant votre taux d’endorphine pour un bon moment.

Géraldine nous a guidées tout au long de l’atelier, et s’est assurée que nous pourrions repartir en ayant suffisamment avancé pour pouvoir terminer seules chez nous. Bon, en ce qui me concerne, ce fut salvateur. Julia est magnifique; cependant elle ne s’improvise pas et j’ai apprécié d’être aidée pour réaliser l’étape des poches passepoilées et surtout du col. J’ai beaucoup appris, et je sais que je suis repartie avec l’envie énorme de recommencer ce type d’atelier pour d’autres projets, et de revoir toute cette équipe formidable…

Julia donc, je vous la montre aujourd’hui parce que terminée dans la foulée de l’atelier. Je ne savais pas comment la faire: velours? couleurs? imprimés? Rien ne collait avec l’idée que je m’en faisais: cette veste est très structurée, j’ai choisi de rester dans la même sobriété, si élégante, que celle de Géraldine, hormis les empiècements épaule que j’ai remplacés par un passepoil en satin doré et les épaules qui ne sont pas matelassées.

Tout s’est bien déroulé une fois rentrée à la maison, exceptée la pose de la doublure sur les manches… comme une façon de me dire « il semblerait qu’on ait pris la confiance…? hé hé »… décousue et recouse quatre fois quand même.

Julia est donc en lainage bleu nuit, assortie d’un col bleu marine en twill. La doublure est en satin marine. Elle est chaude, elle est élégante; je crois que je vais la réserver pour mes sorties …

Julia, en lainage bleu nuit, patrons république du Chiffon

Julia, en lainage bleu nuit, patrons république du Chiffon

Julia, la doublure

Julia, la doublure

IMG_3303

IMG_3345

IMG_3355

IMG_3359 (1)

IMG_3321

le col

le col

IMG_3333

la poche passepoilée

la poche passepoilée

vue de dos

vue de dos

IMG_3307

L’envol d’Adrienne

Oufffff… what a day!!!! Il y a des jours comme ça où on est content que cela s’arrête, content de retrouver les siens et de raconter ses péripéties, de s’accorder enfin une petite pause loin du stress…
Et, forte de ce constat, je me dis subitement qu’il y a des jours où je devrais m’habiller avec une certaine légèreté, un peu comme sur ces photos, avec des plumes qui volent sur un fond ciel azur. Oui c’est sûr, c’est ce qui aurait tout changé!

Et vous, pensez-vous que nos vêtements influent sur notre humeur? Sur nos journées?

Pour cette jupe légère et aérienne j’ai utilisé le patron « Adrienne » issu du livre Un été couture de République du chiffon. Un modèle simple et agréable à réaliser: j’aime tant faire les fronces sur les jupes! J’aime également sur ce modèle l’enfilade de boutons qui offre une fermeture centrale pleine de délicatesse. J’ai choisi un tissu coton et viscose, hyper fin et fluide pour que les fronces ne prennent pas trop de volume autour des hanches. J’ai légèrement raccourci la longueur et ai pris des boutons ton sur ton et non des boutons à recouvrir.

Conquise une nouvelle fois par les modèles de Géraldine Debeauvais, j’imagine ma prochaine Adrienne, unie, et dans sa longueur d’origine. En attendant, je vous laisse avec ces motifs qui invitent à la détente et au voyage …belle soirée…

jupe Adrienne issue du livre Un été couture de République du Chiffon

jupe Adrienne issue du livre Un été couture de République du Chiffon

IMG_2946

IMG_2952

IMG_2949 (1)

IMG_2942 (1)

IMG_2956

Gérard?

Après le bellâtre Gilbert, j’ai décidé de continuer sur ma lancée dans les patrons de République du Chiffon et mon choix s’est porté tout naturellement sur Gérard, le magnifique manteau très boyish.

Pour ce faire j’avais commandé un beau lainage, décrit comme dense et épais par le site qui le vendait…. ouais…hummmmmm

En réalité j’ai reçu un magnifique coupon de drap de laine mais relativement fin, ce qui ne collait plus vraiment à l’idée que je me faisais de mon Gérard. Mais trop impatiente pour attendre un nouvel achat d’épais lainage je me suis lancée, très motivée, sur Gérard….

Donc Gérard en deux mots:  je ne vous dirai pas que ce fut facile… non non;  j’ai créé sur cet ouvrage des versions de cols très très artistiques, qui ressemblaient à tout sauf à ce que cela devait donner au final. Et puis j’ai regardé de plus près le schéma illustré par Géraldine pour ce patron, tout simplement… et c’est devenu soudainement limpide. Les explications sont très claires, encore faut-il prendre le temps de les lire 🙂

Deuxième difficulté: j’ai fait un ourlet basique sur les manches qui « mange » la doublure… not terrible, notamment pour les retrousser ce que pourtant j’adore faire …

Bon voici mon Gérard…  peut-être un poil trop fin… mais il se porte quand même avec plein de choses et je l’aime: c’est mon premier manteau et j’adooooooore ce modèle… (je vais devoir lui faire un petit frère je crois ;-)) En tous cas cela reste un super patron très agréable à suivre étape par étape.

Gérard  de République du Chiffon en drap de laine marron-orangé

Gérard de République du Chiffon en drap de laine marron-orangé

IMG_2619

LE col

LE col

IMG_2602

IMG_2606

Gigi

J’ai craqué depuis un bon moment sur le fameux Gilbert, le charmant, le facétieux l’inattendu Gilbert de République du Chiffon.

Gilbert a tout à la fois, un air de latin lover, un peu dandy, un peu rêveur. Il est élégant mais prend une allure presque cabotine s’il le souhaite. Gilbert c’est un côté boyish que j’adore et qui se porte avec presque tout.

Mon Gilbert à moi je l’ai choisi dans un beau lainage marron glacé un peu épais mais surtout très doux. Avec ce modèle j’ai appris de nouvelles techniques:

Gilbert de république du Chiffon en lainage épais marron glacé

Gilbert de république du Chiffon en lainage épais marron glacé

la fameuse poche passepoilée qui a d’ailleurs été un peu ratée sur les côtés, d’où la photo qui suit qui masque savamment un petit pli (discret quand même) sur son côté.

la poche passepoilée

la poche passepoilée

J’ai trouvé depuis un blog qui explique très bien cette technique en photo (un grand merci à Marss du blog Ma couture…!);

Et puis la braguette à fermeture-éclair, qui contre toute attente ne m’a posé aucune difficulté grâce aux explications en images ici (un grand merci aussi à Smichkine pour ces super explications).

la braguette

la braguette

J’ai également cousu les plis sur l’ourlet des chevilles pour un rendu plus fini au niveau du repli.

IMG_2502

Enfin je finirai en vous disant que ce fut un plaisir de coudre ce pantalon, qui plus est lorsque je l’ai essayé et que j’ai vu qu’il tombait parfaitement au niveau des hanches. Je l’ai juste un peu rétréci sur la largeur des jambes car pour moi elles faisaient un brin trop large.

IMG_2556

IMG_2534 (1)

IMG_2514

IMG_2570

Mélanie

Voilà, je vous retrouve avec joie ce soir pour vous parler de ma nouvelle robe, issue du livre « Un été couture » de la très talentueuse Géraldine Debeauvais alias République du chiffon.

Oui Géraldine, si tu lis ce post, je veux te dire que tes modèles sont magnifiques, chaque tenue a « la petite touche en plus » qui me fait dire « Ah ouais! c’est trop canon! » bref, je suis sûre que tout le monde se reconnait dans ces petites phrases ou onomatopées…
Donc, Géraldine, un grand bravo! Je suis une vraie fan. En plus mon patron était très clair, agréable à suivre et taille parfaitement.

Pour cette première, j’ai choisi de coudre la jolie robe Mélanie. Déjà parce que j’aime la sobriété de sa coupe et que je crois, enfin je sais, que j’ai un côté « sobre ». Ce qui m’a plût aussi c’est les manches, délicates, telles deux pétales qui épousent l’épaule féminine. Enfin, et surtout, pour la fermeture-éclair centrale, très originale et pratique qui fait un décolleté superbe.

Pour coudre cette robe j’ai choisi un joli tissu de chez Cousette.
J’ai pris une fermeture-éclair invisible et non pas séparable comme indiqué pour ce patron mais cela ne m’a posé quasiment aucun problème. J’aurais juste dû éviter de coudre sur les griffes de la FE parce que maintenant ça bloque un peu pour ouvrir ou fermer, mais rien de grave.

Voili voilà, je vous montre ma petite robe Mélanie.

A bientôt et bonne reprise!

Robe Mélanie de République du chiffon en tissu japonais de chez Cousette, collier Schlomit Ofir d'Un oiseau sur la branche

Robe Mélanie de République du chiffon en tissu japonais de chez Cousette, collier Schlomit Ofir d’Un oiseau sur la branche

des manches adorables

des manches adorables

manches

manches

une petite vue en pied

une petite vue en pied

le col et la discrète arrivée de la fermeture-éclair.

le col et la discrète arrivée de la fermeture-éclair.

sans la ceinture, avec les plis ouverts

sans la ceinture, avec les plis ouverts