Françoise

Il faut que je vous parle de Françoise; la jolie veste de la dernière collection AH de République du Chiffon.

Depuis très longtemps j’aime les vestes « tailleur », peu cintrées mais relativement ajustées, qui apportent stature et élégance aux silhouettes féminines, sans pour autant les figer. La veste Françoise correspondait exactement à mes envies et je ne vous cache pas ma joie lorsque je l’ai découverte à l’occasion de sa sortie.

Ce que j’aime particulièrement sur ce modèle: son col tailleur fin, ses poches paysannes et sa sobriété. Françoise se porte très facilement et s’associe à une multitude de styles. Elle est entièrement doublée ce qui la rend très confortable.

J’ai choisi de vous en présenter deux versions aujourd’hui; la première dans un lainage beige fin trouvé au Marché d’Antony agrémenté d’empiècements en cuir velours chocolat sur le col et sur les poches. Ce cuir a été acheté chez Décocuir. Son épaisseur est d’environ un millimètre.

Veste Françoise de République du Chiffon- le coussin du singe

Veste Françoise de République du Chiffon- le coussin du singe

La seconde est dans un mélange laine-viscose gris chiné doux et lumineux sur lequel j’ai craqué lors de ma dernière virée chez Sacrés Coupons.

Veste Françoise de République du Chiffon- le coussin du singe

Veste Françoise de République du Chiffon- le coussin du singe

Françoise est un vrai plaisir à réaliser même si elle nécessite une attention particulière pour les étapes du col tailleur et des poches paysannes. Vous trouverez le fabuleux pas-à-pas de la veste Françoise réalisé par Géraldine sur le site de République du Chiffon: plus d’excuses, il suffit de se lancer pour arborer quelques heures plus tard une merveilleuse veste personnalisée à souhait.

Veste Françoise de République du Chiffon- le coussin du singe

Veste Françoise de République du Chiffon- le coussin du singe

Mes deux petites Françoise se portent ouvertes. Seule la version grise a été agrémentée de 4 boutons. Avec du recul je pense que je les remplacerai prochainement par des boutons métalliques, plus assortis.

J’ai coupé mes tissus en 40, en suivant le tableau des mesures issu du patron. Une fois encore c’est parfait!

Veste Françoise de République du Chiffon- le coussin du singe

Veste Françoise de République du Chiffon- le coussin du singe

Veste Françoise de République du Chiffon- le coussin du singe

Veste Françoise de République du Chiffon- le coussin du singe

Veste Françoise de République du Chiffon- le coussin du singe

Veste Françoise de République du Chiffon- le coussin du singe

Je suis une vraie fan de ce patron!

Pour vous en mettre plein les yeux allez voir la sublime version « working girl » de Bee made… une merveille!

Belle soirée 🙂

Spring’s blossom

Blossom…fleur en anglais; un joli mot qui évoque le printemps et une fascinante transformation. Mais cette saison, tant attendue, me laisse trop souvent pantoise devant mon armoire lorsque vient le moment de quitter la maison… Ne vous y trompez pas, mes préoccupations sont malgré les apparences de la plus haute importance. L’indécision qui est la mienne au moment de sortir impacte non seulement mes colocataires préférés, bien souvent agacés, turbulents voire trépignants sur le seuil de la porte, mais risque au demeurant d’entraîner pour ma part une humeur contrariée au vu d’un retard devenu désormais inéluctable.

Avril, et Mai sont des mois farceurs, où je suis partagée entre la soif de m’exposer à un rayonnement tant attendu et la crainte de finir comme trop souvent crispée voire transie par une fraîcheur persistante. Tant d’ambivalence, tant de contrariétés pour un phénomène somme toute redondant et tellement naturel finalement!

Blossom c’est aussi le divin petit blouson du magasine La Maison Victor (édition n°2 mars-avril 2015). Terriblement tendance cette année, ce petit Teddy prend plaisir à s’assortir à notre garde-robe, dans des touches toutes plus féminines les unes que les autres.

Je l’ai choisi pour cette version dans un magnifique tissu Malhia Kent, déniché pendant les dernières soldes d’hiver. Bien sûr, il a été indispensable de surfiler avec soin toutes les pièces du modèle avant de les assembler, ce tissu tissé s’effilochant énormément. Mais passé cette étape un peu déplaisante, quel plaisir que celui de coudre cette étoffe aux couleurs harmonieuses et au toucher si doux.

veste Blossom de Maison Victor- lecoussindusinge

veste Blossom de Maison Victor- lecoussindusinge

veste Blossom de Maison Victor - lecoussindusinge

veste Blossom de Maison Victor – lecoussindusinge

veste Blossom de Maison Victor- lecoussindusinge

veste Blossom de Maison Victor- lecoussindusinge

J’ai choisi de poser une doublure afin d’avoir une veste aussi jolie à l’intérieur qu’à l’extérieur: sans surprise j’ai dû finir de la poser avec une couture à la main sur la partie latérale basse. Blossom taille parfaitement (taille 40 pour un 40 du commerce). A noter une longueur de manches qui pourrait gagner à être réduite de 2 petits cm mais rien de plus. C’est le premier modèle de La Maison Victor que je réalise et que dire d’autre hormis que je suis vraiment conquise 🙂

veste Blossom de Maison Victor- lecoussindusinge

veste Blossom de Maison Victor- lecoussindusinge

Ce joli blouson ne me quitte plus. En voici encore quelques photos, en attendant la seconde version, déjà réalisée, dans un très prochain post 😉

veste Blossom de Maison Victor- lecoussindusinge

veste Blossom de Maison Victor- lecoussindusinge

veste Blossom de Maison Victor- lecoussindusinge

veste Blossom de Maison Victor- lecoussindusinge

veste Blossom de Maison Victor- lecoussindusinge

veste Blossom de Maison Victor- lecoussindusinge

veste Blossom de Maison Victor- lecoussindusinge

veste Blossom de Maison Victor- lecoussindusinge

Belle soirée à tous et toutes

I love Coco <3

Tiens!!! Une revenante 🙂

Alors alors? Quelles sont les nouvelles?

Alors? Et bien pour faire bref je dirais que j’ai décidé durant ces deux mois de procrastiner… mais alors vraiment ce qui s’appelle PRO-CRAS-TI-NER! Hé hé hé 🙂

Et aujourd’hui je reviens avec la petite veste Coco Jacket de Schnittchen patterns.

Coco Jacket est parfaite pour me tenir chaud tout au long de la journée. Elle a un petit côté rétro, un peu classy et sage.
J’aime sa petite longueur et ses manches 3/4. Elle est entièrement doublée ce qui lui apporte une jolie tenue.

Coco Jacket de Schnittchen patterns par le coussin du singe

Coco Jacket de Schnittchen patterns par le coussin du singe

J’ai choisi ici un lainage fin, mélange laine et soie extrêmement doux souple et facile à coudre.
J’avais trouvé ce tissu chez Bennytex lors de ma première visite…mais difficile d’imaginer ce tissu pourtant basique dans un vêtement. Finalement la veste Coco Jacket n’attendait que lui? 😉

Veste coco Jacket de Schnittchen patterns par le coussin du singe

Veste coco Jacket de Schnittchen patterns par le coussin du singe

Le patron est bien conçu, un vrai plaisir. A noter toutefois que le dos est un peu cambré: un tissu avec raccords sera probablement plus difficile à utiliser. En outre, Schnittchen ne propose pas de guide d’utilisation en français (le mien est en allemand). Je me suis donc appuyée sur ma petite expérience d’autres patrons de vestes doublées pour l’assemblage.

Sur cette version j’ai ajouté des petites poches plaquées pour un effet plus casual. Hummmm, discutable…

Autre petit détail: Coco taille un tout petit peu petit sur moi. Je fais un 40 et j’ai coupé un 40… et bien c’est juste. Pas question de mettre un pull, aussi fin soit-il.

Mais le point sur lequel je veux vraiment insister c’est la coupe de ce modèle, que je trouve ravissante, épurée et avec ce qu’il faut d’arrondi pour apporter la douceur que j’aime. Cette petite veste se porte avec tout: robe, jean, pantalon cigarette, jupe mini maxi ou midi… c’est le bonheur! Je suis convaincue et j’ai bien envie de renouveler cette petite veste dans une version plus printanière. Parce que oui… j’oubliais l’essentiel de ce post: vous l’avez vu vous aussi, qui revient? Qui ça? Et bien le printemps bien sûr!!! Youhou!!!

Coco jacket de Schnittchen patterns/le coussin du singe

Coco jacket de Schnittchen patterns/le coussin du singe

Belle soirée à tous 🙂

Gisèle

Gisèle c’est la nouvelle petite veste mi-saison de République du Chiffon issue de la collection Automne 2014. C’est pour moi un basique qui se marie avec une multitude de tenues. Ses rondeurs, ses arrondis si élégants et pleins de poésie m’ont charmée dès le premier regard. Sa forme un peu loose lui apporte la décontraction nécessaire pour être portée durant des heures et se faire oublier. Gisèle met en valeur une élégance naturelle et une douceur toute féminine.

Dès sa découverte j’ai commencé à rêver d’elle et à l’envisager dans une multitude de versions mais avec une idée constante: faire de cette nouvelle tenue un havre de douceur et de confort. L’idée d’un faire un mix entre un cardigan et une veste s’est peu à peu imposée; elle s’est réellement concrétisée lorsque je suis tombée sur ce lainage texturé extrêmement souple et doux, proche d’une maille mais sans être extensible.
Je me suis donc lancée pour réaliser ma première petite Gisèle dans ce lainage et ai opté pour une doublure en satin noir.

veste Gisèle de République du Chiffon en lainage par le coussin du singe

veste Gisèle de République du Chiffon en lainage par le coussin du singe

Géraldine; tu nous gâtes à nouveau avec cette splendide collection, originale, incontournable, aux modèles si aboutis et extrêmement bien construits. J’aime énormément cette nouvelle collection!

Le montage de Gisèle a été limpide, même si, pour garder l’esprit cardigan de cette version j’ai opté pour les poches plaquées (plus discrètes que les poches passepoilées à rabat). Pas de montage de col ici, tout tombe impeccablement… le bonheur! J’avais lu sur le blog de Mydress-made, dont la version est superbe, qu’elle taillait un peu grand alors j’ai foncé sur un 38 sans hésiter (je suis habituellement entre 38 et 40) et je trouve qu’elle tombe parfaitement.

veste Gisèle de République du Chiffon en lainage par le coussin du singe

veste Gisèle de République du Chiffon en lainage par le coussin du singe

veste Gisèle de République du Chiffon en lainage par le coussin du singe

veste Gisèle de République du Chiffon en lainage par le coussin du singe

veste Gisèle de République du Chiffon en lainage par le coussin du singe

veste Gisèle de République du Chiffon en lainage par le coussin du singe

veste Gisèle de République du Chiffon en lainage par le coussin du singe

veste Gisèle de République du Chiffon en lainage par le coussin du singe

veste Gisèle de République du Chiffon en lainage par le coussin du singe

veste Gisèle de République du Chiffon en lainage par le coussin du singe

veste Gisèle de République du Chiffon en lainage par le coussin du singe

veste Gisèle de République du Chiffon en lainage par le coussin du singe

veste Gisèle de République du Chiffon en lainage par le coussin du singe

veste Gisèle de République du Chiffon en lainage par le coussin du singe

Bernadette

Depuis déjà quelques mois je rêvais d’une petite veste qui m’aurait accompagnée sur la fin de l’été. Un veste douce, confortable, colorée… Une veste que l’on prend plaisir à enfiler à l’arrivée des premiers courants d’air ou encore à la lumière du matin pour sortir de la maison.
C’était sans compter sur ce magnifique été indien, inespéré, qui a su prolonger des températures douces et un ensoleillement si agréable. Ma petite veste est ainsi passée au second plan de mes priorités du moment, le port de manches longues étant devenu totalement inadapté aux températures affichées.

Depuis déjà quelques semaines je me pâmais sur une petite Bernadette for Liberty, adorable version matelassée de la veste Bernadette de République du Chiffon par La Petite Maison Couture. J’avais alors trouvé cette petite veste si fraîche et si parfaitement coupée que je l’avais immédiatement ajouté à ma déjà très longue To Do List.

Et c’est ainsi que je suis partie en quête du Liberty parfait pour mon projet. Comme vous le savez certainement, il est très difficile de choisir un Liberty: cela veut dire renoncer à tous les autres…et ce fut donc pour moi plusieurs jours de pénible hésitation (les amateurs me comprendront). C’est finalement sur ce Liberty Emma and Georgina (F) que mon choix s’est arrêté, trouvé sur le tout nouveau site de Stragier.
J’ai matelassé chaque pièce manches / devant / dos en cousant mon tissu à du molleton déjà matelassé. J’ai ensuite assemblé les différentes pièces obtenues en prenant soin de réduire la largeur des côtés et du dos d’environ 1 cm à chaque bord pour que ma veste matelassée (et donc un peu rigide) ne soit pas trop large. En revanche je n’ai pas touché à la longueur de la veste.
J’ai enfin posé une doublure en satin bleu nuit.

Cette petite veste est non seulement très agréable à porter mais elle est très facile à coudre: je ne relève aucune difficulté si ce n’est le matelassage qui est assez long. Je garde en tête d’autres versions à venir, matelassées ou non, pour m’accompagner jusqu’à cet hiver 😉

Je vous souhaite à tous et toutes une très belle soirée!

Veste Bernadette de République Du Chiffon matelassée en Liberty par lecoussindusinge

Veste Bernadette de République Du Chiffon matelassée en Liberty par lecoussindusinge

Veste Bernadette de République Du Chiffon matelassée en Liberty par lecoussindusinge

Veste Bernadette de République Du Chiffon matelassée en Liberty par lecoussindusinge

Veste Bernadette de République Du Chiffon matelassée en Liberty par lecoussindusinge

Veste Bernadette de République Du Chiffon matelassée en Liberty par lecoussindusinge

Veste Bernadette de République Du Chiffon matelassée en Liberty par lecoussindusinge

Veste Bernadette de République Du Chiffon matelassée en Liberty par lecoussindusinge

Veste Bernadette de République Du Chiffon matelassée en Liberty par lecoussindusinge

Veste Bernadette de République Du Chiffon matelassée en Liberty par lecoussindusinge

veste Bernadette de République du Chiffon en Liberty matelassé par le coussin du singe

veste Bernadette de République du Chiffon en Liberty matelassé par le coussin du singe

Veste Bernadette de République Du Chiffon matelassée en Liberty par lecoussindusinge

Veste Bernadette de République Du Chiffon matelassée en Liberty par lecoussindusinge

Manufacture

J’adore les vestes. Les  vestes habillées, les vestes décontractées, les structurées, et même certaines bariolées. J’adore porter une veste; mais je n’adore pas en prendre une… Enfin, ça c’est une autre histoire qui n’a aucun rapport avec le sujet du jour.

C’est avec la veste Minna de Aime comme marie que je me suis exercée à la technique de doublure intérieure de mes vestes. J’ai vraiment été bluffée par la finition que cela donne au vêtement. Je trouve que cela donne évidemment un aspect esthétique plus abouti, mais en outre cela ajoute de la tenue au tissu de la veste, une meilleure structure une fois portée…Ces petites vestes doublées, vous avez pu les voir chez moi ici, ou encore .

J’aime donc doubler mes vestes désormais et la dernière en date est la Manufacture de Aime comme Marie. Bon… c’est un patron de corsage me direz-vous…?
Oui… c’est pas faux. En réalité, lorsque j’ai vu ce patron je l’ai tout de suite imaginé en veste, avec une énième déclinaison du col perfecto tellement tendance cette saison.

Pour ajouter au côté « rock » de ce modèle j’ai pris un lainage lurex noir et j’ai cousu les deux vestes tissu et doublure avec un passepoil en velours noir métallisé (passepoil La belle et la bête de chez Entrée des Fournisseurs). Le tissu vient de chez Dreyfus. La doublure manches/dos est en molleton noir et rend cette veste chaude…hummmmmm :-).
Ce patron est très clair agréable, comme c’est toujours le cas avec les patrons de marie.

avec mon petit foulard en soie

avec mon petit foulard en soie

Manufacture de Aime comme Marie en lainage noir et lurex, entièrement doublée et passepoilée.

Manufacture de Aime comme Marie en lainage noir et lurex, entièrement doublée et passepoilée.

le col, passepoilé

le col, passepoilé

la manche retroussée et doublée

la manche retroussée et doublée

la veste ouverte... bof en fait

la veste ouverte… bof en fait

IMG_2448

October’s Jacket

Au commencement il y eu cette jeune femme, inconnue, aperçue dans la rue il y a quelques jours je crois, mais surtout qui portait le petit gilet en molleton d’une certaine Agnès…si si je suis sûre que vous le connaissez, l’indémodable, le formidable petit cardigan en molleton avec ses petits boutons nacrés…
Et puis je me suis souvenue que j’avais égaré le mien, gris lavande, offert il y a quelques années maintenant et beaucoup beaucoup porté.

Bref, ce petit gilet je l’adorais parce qu’il était doux, chaud, moelleux mais toujours élégant.
Et puis, je me suis dis que « mince ! » avec ce temps humide et un peu froid j’avais besoin de m’envelopper dans un bon molleton.

J’ai cherché un modèle qui pourrait inspirer une petite veste confortable et j’ai opté pour la veste en Tweed de ce joli livre de couture japonaise:

Blouses robes et Cie de Yoshiko Tsukiori

Blouses robes et Cie de Yoshiko Tsukiori

Pour ce modèle j’ai choisi le magnifique molleton en jersey matelassé gris orageux créé par France Duval Stalla: Une merveille au toucher, une lumière incomparable dans ce tissu très agréable à travailler.

Pas de boutons pressions nacrés ici, j’ai préféré faire un revers sur le col pour un côté plus « rock » à marier avec le matelassé.

Voici ma nouvelle petite veste « gris orageux ». J’ai choisi de la doubler entièrement avec une batiste gris orageux de chez FDS toujours. J’ai également rallongé les manches.

Ah…que c’est bon l’arrivée de l’automne 🙂 Mais …où sont mes marrons chauds au fait?

IMG_2097

IMG_2088

le col retourné

le col retourné

IMG_2103

IMG_2090

IMG_2099