In the back room, mon atelier couture maison

Aujourd’hui je vous emmène dans mon petit chez moi afin de vous présenter mon atelier privé. Et oui, quitte à partager avec vous mon univers couture, je me dis qu’il est bon que je vous montre l’arrière-boutique de mes petites confections.

Au départ, encore timide, je faisais l’effort de sortir ma machine à coudre puis de la ranger consciencieusement afin de ne pas envahir toute la maisonnée. Et puis je me suis aperçue que les moments de rangement de la machine et de sortie de la machine se rapprochaient de plus en plus…Pire encore, j’ai réalisé que je ne voulais plus la voir s’éloigner de mes yeux trop longtemps. Toute seule, dans son placard sombre, serrée au milieu de tant de choses…elle devait avoir peur et peut-être même froid? Et si jamais elle voulait m’appeler pour un cauchemar je risquais de ne pas l’entendre…. Non, ma machine je ne pouvais pas la laisser comme ça dans cette situation de délaissement, de défaut de surveillance, voire même de carence affective…

Alors j’ai décidé de l’installer sur un joli bureau, avec de jolies photos autour d’elle et des bobines de toutes les couleurs pour égayer son petit univers. J’étais contente… et surement elle aussi …?! Nous avons passé de bons moments toutes les deux; avons appris plein de nouvelles techniques.

Mais,…

Il y eu un mais…Un jour, une petite soeur est arrivée…une petite surjeteuse très bruyante, un peu remuante, et surtout qui m’obligea a lui faire une place à côté de la machine à coudre. Elles ont commencé à se chamailler… toutes deux voulaient le bureau, mes mains… je ne savais plus où donner de la tête je dois bien le dire… Déjà que j’ai deux enfants; deux machines en plus ça devenait compliqué à gérer. Et je ne m’apesantirai pas sur le fait que parfois mes enfants étaient jaloux du lien que j’avais avec mes machines! Proche du burn-out j’étais…

Mon Homme a donc pris les choses en main: il a décidé qu’il n’y aurait désormais plus un petit bureau pour deux machines mais un grand bureau pour qu’elles trouvent chacune une vraie place. Courageux, il est parti chez le suédois et il a ramené un bureau deux places, peu profond que nous avons installé sous la fenêtre de la pièce de jeux des enfants: et je dirais qu’aujourd’hui tout le monde est content… comme quoi, le bonheur c’est parfois plus simple qu’on ne croit 😉

Bienvenue chez moi!

 

mon atelier couture

mon atelier couture

 

 

IMG_3559

 

IMG_3571

 

 

 

mes bocaux de boutons, biais, passepoils et autres petits objets

mes bocaux de boutons, biais, passepoils et autres petits objets

 

mon mannequin ancien

mon mannequin ancien

 

ma collec de bobines

ma collec de bobines

 

ma collec de patrons... qui me rend dinnnnnnnnngguuuue!

ma collec de patrons… qui me rend dinnnnnnnnngguuuue!

 

petit matériel

petit matériel

 

mon rêve, le tailleur YSL par Helmut Newton

mon rêve, le tailleur YSL par Helmut Newton

 

la grande soeur

 ma pfaff expression 2.0, une MAC de rêve

 

Surjeteuse Brother 4234D, au top!

Surjeteuse Brother 4234D, au top!

Publicités

So good vibes

Alors alors? C’était comment? Tu y es allée?

Géraldine en pleine démonstration montage du col Gérard

Géraldine en pleine démonstration montage du col Gérard

Et bien oui, off course! Je suis allée à l’atelier couture de Géraldine Debeauvais proposé par Anna Ka Bazaar et ce fut un moment extra! Je suis donc arrivée sur les lieux: accueillie chaleureusement par Géraldine et Annabelle, avec un délicieux thé et deux grands sourires.  Nous étions trois « élèves », deux Julia et un Gérard, sur les « starting-block », attendues et installées dans la boutique merveilleuse d’Annabelle.

Que vous dire de plus? Je trouve ce concept génialissime, unique, avant-gardiste: Réaliser le vêtement de son choix avec son créateur, dans une ambiance cosy et chaleureuse. Partager sur sa passion avec d’autres émules qui, petit détail, ont exactement les mêmes envies, les mêmes goûts que vous. Apprendre avec une personne hyper talentueuse, disponible, ouverte et pétillante, des techniques de couture très spécifiques. Le bonheur. Ajoutez à cela la visite surprise de l’adorable Julie (Jolies Bobines), et vous obtenez un cocktail boostant votre taux d’endorphine pour un bon moment.

Géraldine nous a guidées tout au long de l’atelier, et s’est assurée que nous pourrions repartir en ayant suffisamment avancé pour pouvoir terminer seules chez nous. Bon, en ce qui me concerne, ce fut salvateur. Julia est magnifique; cependant elle ne s’improvise pas et j’ai apprécié d’être aidée pour réaliser l’étape des poches passepoilées et surtout du col. J’ai beaucoup appris, et je sais que je suis repartie avec l’envie énorme de recommencer ce type d’atelier pour d’autres projets, et de revoir toute cette équipe formidable…

Julia donc, je vous la montre aujourd’hui parce que terminée dans la foulée de l’atelier. Je ne savais pas comment la faire: velours? couleurs? imprimés? Rien ne collait avec l’idée que je m’en faisais: cette veste est très structurée, j’ai choisi de rester dans la même sobriété, si élégante, que celle de Géraldine, hormis les empiècements épaule que j’ai remplacés par un passepoil en satin doré et les épaules qui ne sont pas matelassées.

Tout s’est bien déroulé une fois rentrée à la maison, exceptée la pose de la doublure sur les manches… comme une façon de me dire « il semblerait qu’on ait pris la confiance…? hé hé »… décousue et recouse quatre fois quand même.

Julia est donc en lainage bleu nuit, assortie d’un col bleu marine en twill. La doublure est en satin marine. Elle est chaude, elle est élégante; je crois que je vais la réserver pour mes sorties …

Julia, en lainage bleu nuit, patrons république du Chiffon

Julia, en lainage bleu nuit, patrons république du Chiffon

Julia, la doublure

Julia, la doublure

IMG_3303

IMG_3345

IMG_3355

IMG_3359 (1)

IMG_3321

le col

le col

IMG_3333

la poche passepoilée

la poche passepoilée

vue de dos

vue de dos

IMG_3307

Because I’m happyyyyyyyyyyyyyyy

I’m happy!!!!!! So happy!!!!

Je viens de m’inscrire pour participer à un atelier couture avec Géraldine Debeauvais, atelier proposé par Anna ka bazaar 🙂 Je voulais juste partager ma joie avec vous. J’ai choisi l’atelier libre du 15/02 et je suis heureuse, heureuse!!!! J’ai déjà une petite idée sur le modèle RDC que je souhaite réaliser avec cette créatrice de talent: un petit indice… son prénom commence par un « j », comme…?

J’ai un peu hésité à cliquer pour réserver; je vous l’avoue, je suis intimidée. Mais la perspective de faire de belles rencontres, de partager entre passionnées et d’être guidée dans cette réalisation par Géraldine herself… bon, ah ben oui j’ai cliqué, ça y est! J’en serai donc! Peut-être aurais-je le plaisir et la chance de retrouver certaines d’entre vous?  Attention, le nombre de places est limité!

une petite image sur l'état dans lequel je me trouve là tout de suite.....

une petite image sur l’état dans lequel je me trouve là tout de suite…..

Rentrée studieuse… ou pas

Qui dit rentrée, dit redémarrage du café-couture! Youpi!

Et cette année Monsieur Café-couture se marie avec Madame Tricot-thé. Que de bons moments et échanges en perspective.

Alors le café-couture / tricot-thé c’est quoi cette année? Et ben c’est une dizaine de super nanas qui se réunissent environ trois fois par mois dans un lieu magique (un petit château) autour de leurs hobbys: la couture, le tricot, le café et le thé, les gâteaux, les fous-rires, les anecdotes à raconter et les envies à communiquer. C’est des moments de bonheur où nous prenons le temps de faire ensemble.

Lors de notre reprise j’ai démarré une pochette iPad, entre deux bavardages, parce qu’il faut bien se l’avouer nous étions très contentes de nous retrouver.J’ai choisi de coudre un petit matelassé en liberty (Betsy Ann gris) assorti avec un passepoil rose métallisé de chez France Duval Stalla. Cette pochette se ferme avec une fermeture à glissière rose. J’avais en effet repéré les superbes pochettes iPad de Little Fabrics et m’en suis inspirée.

Voici la pochette de la rentrée, un étui fleuri pour inspirer mes recherches frénétiques de tissu sur ma tablette.

IMG_1771

IMG_1755

IMG_1780

IMG_1765

Tout le monde en parle

du temps de ce début de printemps 2013… Bon…. j’ai l’impression de tourner en boucle autour de ce thème, je radote, d’ailleurs mes posts deviennent limites boring… sorry about that. En même temps c’est pas vraiment de ma faute, einh?

…… Alors moi je dis : LES FRANCAIS EN ONT MARRE!!!! Ils veulent qu’on s’intéresse à leur véritables préoccupations: Moi mon quotidien c’est le manque de printemps ok? Et d’ailleurs j’aimerais bien savoir qui est le responsable de cette catastrophe quotidienne qui s’opère dans le plus grand silence. On nous ment, on nous spolie notre printemps. Et ça? C’est normal peut-être? Ah bien sûr, personne ne se risque à aborder le problème qui est pourtant à l’heure actuelle le problème numéro UN des FRANCAIS. Certes, la part belle est faîte à la crise, à la fin du monde, et même bientôt à la grippe aviaire et autres petites réjouissances… mais, moi je dirais « oui bon d’accord, on commence à la connaître cette rengaine, mais c’est l’arbre qui cache la forêt: le vrai BIG PROBLEM TODAY c’est que je peux pas mettre de petites robes légères, de tee-shirts, de sandales et que j’ai même pas utilisé mes lunettes de soleil, pas sorti le Spring it-bag; le vrai séisme dans ma vie c’est que je dois encore mettre de la poudre « bonne mine » le matin en plus de l’anti-cerne, WHY WHY????????? »

Une veste en laine (entièrement doublée s’il vous plaît avec du lin), voilà ce qu’il me fallait pour tenir encore un peu pendant cette saison capricieuse où la fraîcheur est de mise. Réalisée avec le patron Mina de Aime comme Marie, ça m’a un peu réconfortée….merci encore Marie, t’es trop cool comme fille. Je me suis permise de la fermer avec deux petits boutons en bois pour résister au blizzard.

totalement entièrement et complètement doublée de partout

manche retroussée parce quand même, on est en avril einh?

manche retroussée parce que quand même, on est en avril einh?

ma griffe personnelle à moi

ma griffe personnelle à moi

de dos, c’est parfait merci

bras croisé... ouais ok...

bras croisé… ouais ok…

fermée avec THE accessoire… ouais top

veste ouverte.... ouais aussi

et veste ouverte…. ouais aussi

Spring It bag

Spring It bag, spring It bag, spring It bag….oui… c’est vrai, il y a des envies de printemps dans l’air et comme qui dirait une certaine impatience à voir s’installer enfin des températures caressantes, une luminosité dynamisante et des parfums fleuris. Non pas que je sois focalisée sur les prévisions météo mais tout de même, on aurait des envies de crier : « Et oh!!! C’est le printemps ok!!!! c’est quoi ces températures à 2 balles que vous avez mises? Ca serait possible de vous bouger un peu les messieurs du printemps???? c’est quoi cette arnaque? »

Bon, reprenons nos esprits. Je ne suis pas venue sur le blog depuis un bon moment, mais je ne suis pas restée inactive pour autant: passées de fabuleuses vacances en Andalousie et une rentrée sur les chapeaux de roues nous voilà enfin tous à nouveau dans notre rythme quotidien où je m’accorde quelques petites pauses couture.

Dans mon attente frénétique évoquée plus haut, j’ai envie de sortir, de m’aérer, de voir un peu le dehors et pour cela il me fallait absolument le SPRING IT BAG: un accessoire pour embarquer les lunettes de soleil, la crème solaire, le chapeau, le bouquin, le téléphone, la bouteille de coc…water, les clefs, l’iPad, le paréo et tout et tout ce qui fait de moi une femme moderne qui vit avec son temps.

C’est donc fait: voici le SPRING IT BAG, en cuir chèvre velours marron intérieur lainage beige. Y a plus qu’à… moi je suis super prête pour l’utiliser…donc….ok? On nous remonte un peu les degrés??? steuplééééééééé…………

en attendant...

en attendant…

une bonne tenue grâce au lainage thermocollé

une bonne tenue grâce au lainage thermocollé

le détail de l'anse et son quadrillage

le détail de l’anse et son quadrillage

désœuvré.... pfffffff

désœuvré…. pfffffff

Melting-pot

Je continue dans la réalisation de petits corsages ou tuniques à travers un autre patron de Aime comme Marie: Le Melting-Pot. Je vous montre mon deuxième MP d’une longue liste que j’espère, tant ce patron est agréable à suivre et tant il ouvre des possibilités diverses et variées.

Celui-ci a été cousu à partir d’une batiste de coton France Duval Stalla couleur figue, mariée à un liberty tatum prune. J’ai remplacé le passepoil par un liseré en dentelle couleur vieux rose, que j’ai également cousu sur les différents ourlets et col.

le Melting pot en version liberty et dentelle

le Melting pot en version liberty et dentelle

IMG_3041

un liseré de dentelle sur l’ourlet

IMG_3042

le détail de la partie centrale

comme un petit goût de grenadine(s)

Référence est ici faîte aux îles bien entendu: quand on a affronté les froids polaires, la tempête de neige, la sinistrose de la rentrée, les diverses varicelle et gastro, … et j’en passe … bref, quand on a eu ça ^^ (cf photo ci-dessous) on a le droit de se réchauffer avec des couleurs tropicales et estivales.

le no man’s land de janvier 2013

Lors des ateliers couture de janvier j’ai donc démarré un édredon pour les petons de mon grand pilou: j’ai utilisé les chutes de tissus qui me restaient du calendrier de l’avent pour faire un patchwork avec des triangles côté face. Le côté pile est un coupon de lin lavé couleur bleu canard passé.

Y a pas à dire, cet édredon apporte chaleur, douceur et rêves vacanciers à mon grand bébé d’amour et à ceux qui l’entourent.

tissus Petit Pan, ouate épaisse au mètre, coupon de lin lavé

tissus Petit Pan, ouate épaisse au mètre, coupon de lin lavé

comment ne pas faire de beaux rêves avec ça?...

comment ne pas faire de beaux rêves avec ça?…

le détail du pompon au coin, classe!!! Les pro peuvent aller se rhabiller!

le détail du pompon au coin, classe!!! Les pro peuvent aller se rhabiller!

Que fait-on le 1er décembre?………

un joli mur festif

un joli mur festif

HUMMMMMMMMMMM; tissu petit pan et ma petite mercerie, cordon ma petite mercerie, huile de coude et transpiration du cerveau pour trouver comment coudre les fanions « le coussin du singe »

Je vous en avais parlé, je vous ai invité à deviner avec des indices, je vous montre à présent l’ouvrage de novembre du café-couture terminé à temps malgré quelques moments d’arrêt forcés: le calendrier de l’avent des enfants. Je suis heureuse du résultat que je trouve à la hauteur de ce que j’avais imaginé; une guirlande à fanion qui recèle moult trésors gourmands. La récompense de ce long travail: le WAOUH émerveillé des ptits loups ce matin au saut du lit.

13...

13…

de face

de face