Mon petit bazar « chic »

J’avais trouvé ce tout nouveau patron de Aime comme Marie lors de ma virée débridée au Salon Création et Savoirs-faire Marie-Claire de novembre 2013. D’abord emballée par ce modèle que je trouvais original et actuel, je me suis longuement demandée quel tissu choisir pour ne pas l’alourdir, ni même coudre une version trop rigide et qui ne la mettrait pas en valeur. Pour ce modèle, j’imaginais un tissu très fluide, lumineux, et une unité totale entre le haut et le bas.

« Mon petit bazar » est une robe aux formes inhabituelles: La ceinture, basse et resserrée, vient cintrer ce modèle ample et court. On devine presque un petit air des robes des années 20, mais dans une version nouvelle pourvue de manches raglan longues et froncées.

Et puis lors d’une virée au Marché Saint-Pierre, je suis tombée sur un beau coupon de soie couleur « lie de vin », suffisamment épaisse pour ne pas être doublée, et avec une brillance modérée…Et je ne vous surprendrai pas en vous avouant que j’ai immédiatement pensé à « Mon petit bazar » version « bazar chic ».

Sans surprise non plus je vous dirais que ce patron est très très clair: les explications sont purement limpides et je n’ai rencontré aucune anicroche jusqu’à la couture du dernier bouton. Bref, le bonheur…( même si je déteste faire les boutonnières). En tous cas je suis ravie du choix de ce tissu pour cette robe et j’ai déjà une idée pour la prochaine… ha ha… 🙂

Belle soirée à tous et toutes!

Mon petit bazar de Aime comme Marie en soie "lie de vin"

Mon petit bazar de Aime comme Marie en soie « lie de vin »

IMG_2880

la ceinture, robe "Mon petit bazar" de Aime comme Marie

la ceinture, robe « Mon petit bazar » de Aime comme Marie

la fermeture boutonnée du dos

la fermeture boutonnée du dos

IMG_2892

IMG_2897

Publicités

Mûre et Sureau

Hello hello!!! De retour sur le coussin après des petites vacances familiales dans le sud.
Pendant ces super vacances j’ai cousu en famille: une robe Sureau de Deer and Doe en lin « mûre », que je suis, malgré tout il faut l’avouer, contente de mettre avec une grosse laine…. La couture créée des échanges, un partage entre ami(e)s, dans les familles, des moments uniques et précieux où nous touchons du doigt le plaisir de faire ensemble.

Alors la robe Sureau? ça donne quoi?
Mon coupon de lin avait été acheté il y a quelques semaines au Marché Saint Pierre, véritable lieu de perdition.
Côté patron, je dois avouer que j’ai dû refaire plusieurs fois la partie corsage, jusqu’à ce que je comprenne que les boutons sont uniquement figuratifs et que ledit corsage n’a pas vocation à s’ouvrir. D’autre part j’ai dû reprendre toutes les coutures du corsage pour réajuster la taille. A l’avenir je prendrai le patron une taille en dessous je pense.
J’ai utilisé la surjeteuse pour toutes les coutures: tout est cousu proprement à l’intérieur, mon lin ne s’effiloche pas du tout, c’est magnifique.
Malgré mes déboires du début ce patron est très agréable à coudre. Je suis ravie du résultat et j’ai hâte de faire d’autres Sureau, avec des variantes « sans manches » ou « tunique ».
Le choix des boutons n’a pas été simple: je les ai choisis les plus discrets possibles. Cela me permet d’agrémenter cette robe avec une ceinture contrastante.
On dirait bien qu’ici aussi il faut mettre un trois étoiles (sur trois toujours!)

IMG_4213

Robe sureau en lin du marché Saint Pierre

petits boutons biseautés en résine noire

petits boutons biseautés en résine noire

Test de la Surjeteuse

J’avais mis de côté ce petit chemisier en voile de coton, indécise sur la méthode à utiliser pour coudre ce tissu transparent sans faire de gros ourlets trop visibles. Et puis la surjeteuse est arrivée et avec elle de nouvelles perspectives de couture.
Après ce premier essai je suis vraiment convaincue par l’utilité d’une surjeteuse: la couture est très propre, solide en dépit de la finesse du tissu et j’ai pu faire un ourlet hyper fin et très peu visible.
Conclusion de ce test conso: trois étoiles! (sur trois)

IMG_3942

IMG_3938

IMG_3945

IMG_3939

20130509-105011.jpg

You Must have your « Must have »

Ahhhhhh, pfffffffff, moi je dis « Marie, tes patrons sont juste Parfaits pour moi ». Je continue, quelle surprise, dans mes petites confections et j’ai essayé cette fois-ci le « Must-have » de Marie. Sans surprise encore, le résultat est là…une habitude. La question est de savoir si le challenge en est vraiment un avec de si clairs, de si précis et de si beaux patrons? Non vraiment, j’assume totalement ce que je dis, tout est si bien dessiné, expliqué, pensé que je n’ai aucun mérite après ça: avec Marie finie « l’obligation de moyens » on est carrément dans une « obligation de résultat »… en bref t’as pas le droit de te planter parce que là vraiment… comment ils disent les jeunes déjà? « c’est la TEHON? » (pardonnez moi ce langage si familier, j’essaie de rester dans le coup mais c’est dur).

Incontournable le Must-have de Marie est indiqué avec un « temps de réalisation 1h30″…et c’est vrai, il m’aura fallu une heure et demie pour le terminer. Mais je suis CONTENTE CONTENTE CONTENTE, parce que ce petit corsage il me plaît et je vais le mettre demain pour aller au boulot et crâner devant le cops en disant « C’EST MOI QUI L’AI FAAAAIIIIIIIITTT » (avec le pouce pointé sous le menton et tout et tout 🙂 Nananèreu. Alors on dit quoi? On dit « MERCI MARIE!!!!!!! »

tissu liberty glenjade bleu marine et écru

tissu liberty glenjade bleu marine et écru

 

avec mon cardigan? ça le fait aussi

avec mon cardigan? ça le fait aussi

le détail de la manche où j'ai rajouté une petite fronce

le détail de la manche où j’ai rajouté une petite fronce

 

le passepoil ton sur ton  rattaché aux manches

le passepoil ton sur ton rattaché aux manches