Rosari skirt

Voici une petite jupe qui a été un vrai coup de coeur! Pauline Alice a le don de proposer des modèles mariant à merveille un petit esprit rétro, l’intemporalité du classique et une délicate touche de féminité. Après avoir succombé à la Cami dress puis à la Xerea, je suis littéralement sous le charme de cette petite Rosari skirt dont le patron a vu le jour durant l’automne dernier.

Mais qu’a t-elle de si exceptionnel me direz-vous? Et bien, je dirais qu’elle s’apparente à « la petite jupe parfaite », équilibrée, tendance, agréable et facile à porter. J’aime sa sobriété apparente, sa simplicité, son enfilade de boutons si esthétique, j’aime sa forme ni près du corps ni évasée… bref, de nombreuses qualités qui en font un vêtement moderne et intemporel à la fois, avec un fort degré de portabilité. Rosari skirt peut se décliner dans de multiples versions, mini ou midi, et est proposée avec un choix de poches impressionnant.

La réalisation de cette jupe a été dans la lignée des précédents patrons de Pauline Alice: très bien conçue, j’ai particulièrement aimé la manière dont la pâte de boutonnage englobe l’ourlet de la jupe. La finition est propre et précise. J’aime également ses poches « jean »: faciles à réaliser et si jolies. Les explications du patron sont vraiment bien faites. J’ai cousu ma jupe en 38 (Ma taille habituelle pour les hanches) et elle tombe très bien sur moi. Peut-être la ceinture aurait gagné à plus de confort avec un petit cm en plus chez moi pour une aisance idéale… (quoique quelques séances d’abdos pourraient faire l’affaire?)

J’ai choisi de la réaliser dans une version printanière, dans ce mélange de lin et de coton gris-bleu chiné, issu du stock abyssal de ma réserve maison. Les boutons centraux sont en bois clair… (je suis très boutons en bois en ce moment);

Voici pour vous deux petites photos en attendant les premiers jours du printemps;

Quoi? On est en février? M’en fiche…Allez allez, on veut du soleil! Et puis des fleurs, des oiseaux grassouillets, des fruits qui tachent, des jambes à faire bronzer, enfin le printemps quoi 🙂

 

Rosari skirt de Pauline Alice- le coussin du singe

Rosari skirt de Pauline Alice- le coussin du singe

 

Rosari skirt de Pauline Alice- le coussin du singe

Rosari skirt de Pauline Alice- le coussin du singe

 

Nascha et moi

Je l’avoue… J’ai reluqué Nascha mini-skirt dès que je l’ai vue. Je ne suis pas fière de moi, non non non… Mais je dois l’admettre, j’ai mis de côté les attitudes bienséantes acquises jusqu’alors. Et je l’ai reluquée… cette « mini skirt », comme ça. Je l’ai toisée, et même dévisagée. Je me suis retournée sur son passage. Elle était belle. C’est pas ma faute… elle ne demandait que ça je crois.

Alors je suis allée vers elle. Elle avait l’air abordable comme ça… Elle s’est cependant montrée plus complexe que je ne l’avais imaginée, plus facétieuse. J’ai presque eu envie de la laisser tomber d’ailleurs. Et puis en plus j’avais des trucs à faire…

Mais elle était si belle…

Alors finalement j’ai joué le tout pour le tout. Et puis je l’ai domptée… cette petite, toute mini, Nascha mini-skirt.

Nascha mini-skirt de Named patterns par le coussin du singe

Nascha mini-skirt de Named patterns par le coussin du singe

Mon erreur avec Nascha: j’ai ajouté une ceinture à la jupe.

En réalité c’est une erreur d’inattention qui m’a fait coudre la ceinture à l’envers (le bas en haut et inversement): elle ne pouvait donc plus être repliée sur l’intérieur. J’ai donc coupé une autre ceinture sur mon tissu et agrandi la doublure interne.

Bon, au final, la ceinture est hyper confortable. Ouf…

Nascha mini-skirt de Named patterns par le coussin du singe

Nascha mini-skirt de Named patterns par le coussin du singe

Pour cette version, j’ai utilisé le joli coupon tissé trouvé récemment chez Cousette. Ses motifs me rappelaient la somptueuse version d’Annie Coton, qui m’a définitivement inspirée et convaincue. J’avais d’ailleurs lu les efforts qu’elle avait dû déployer pour obtenir de bons raccords avec les motifs. Ma chance a été d’avoir suffisamment de tissu pour couper les marges nécessaires. Cela reste tout de même un assemblage minutieux.

La prochaine sera peut-être unie? J’imagine un lainage tout doux…

Nascha mini-skirt de Named patterns par le coussin du singe

Nascha mini-skirt de Named patterns par le coussin du singe

Demain, promis, je me rachète une conduite… si je ne croise pas de mini-jupe qui m’aguiche 😉 tsss

L’envol d’Adrienne

Oufffff… what a day!!!! Il y a des jours comme ça où on est content que cela s’arrête, content de retrouver les siens et de raconter ses péripéties, de s’accorder enfin une petite pause loin du stress…
Et, forte de ce constat, je me dis subitement qu’il y a des jours où je devrais m’habiller avec une certaine légèreté, un peu comme sur ces photos, avec des plumes qui volent sur un fond ciel azur. Oui c’est sûr, c’est ce qui aurait tout changé!

Et vous, pensez-vous que nos vêtements influent sur notre humeur? Sur nos journées?

Pour cette jupe légère et aérienne j’ai utilisé le patron « Adrienne » issu du livre Un été couture de République du chiffon. Un modèle simple et agréable à réaliser: j’aime tant faire les fronces sur les jupes! J’aime également sur ce modèle l’enfilade de boutons qui offre une fermeture centrale pleine de délicatesse. J’ai choisi un tissu coton et viscose, hyper fin et fluide pour que les fronces ne prennent pas trop de volume autour des hanches. J’ai légèrement raccourci la longueur et ai pris des boutons ton sur ton et non des boutons à recouvrir.

Conquise une nouvelle fois par les modèles de Géraldine Debeauvais, j’imagine ma prochaine Adrienne, unie, et dans sa longueur d’origine. En attendant, je vous laisse avec ces motifs qui invitent à la détente et au voyage …belle soirée…

jupe Adrienne issue du livre Un été couture de République du Chiffon

jupe Adrienne issue du livre Un été couture de République du Chiffon

IMG_2946

IMG_2952

IMG_2949 (1)

IMG_2942 (1)

IMG_2956

Chardon bleu

Mesdames, Mesdemoiselles, (Messieurs?), je dois ce soir vous relater les raisons de mon absence, si longue et mystérieuse…

A l’heure où certains font le tour du monde, découvrent de nouveaux paysages, retrouvent leurs êtres aimés (les fameux juilletistes), à l’heure où d’autres attendent une inespérée quille, fatigués, lessivés mais toujours motivés (lesdîts aoûtiens), je me suis attelée à réaliser la petite jupe chardon de « Deer and Doe » en chambray bleu jean. …

Un bonheur à réaliser, une véritable balade sur les collines de Toscane (métaphore ndlr)… mes mains dansaient sous le pied de biche, bercées par le ronron du moteur. Tout était là, parfait, et c’était sans parler du merveilleux temps estival qui enfin s’installait….

Je m’imaginais légère, courant sur la plage d’ici quelques semaines (je suis aoûtienne pour ma part), libérée et sereine, étrennant ma jupette pour rafraichir mes gambettes… enfin, une scène normale de vacances quoi!!!!

Et puis…. un drame arrive….sans crier gare, un matin, très tôt, un enfant qui appelle, une fois, deux fois, un oeil qui s’ouvre, difficilement, un pied qui se pose au sol, puis le second…. et puis le coin du lit, pointu, acéré, que j’imaginais ailleurs,….qui vient heurter le mollet et y apposer …. une magnifique empreinte, bleue chardon….

Car oui, le drame ce fut ça!!! Non pas que ce fût terriblement douloureux, j’ai connu pire (j’ai deux enfants je vous le rappelle…), mais cela voulait dire que désormais je ne pourrai plus exposer mes jambes, MA jambe bleue, sous les flashs afin de vous montrer ma jolie jupe.

J’ai donc pris mon mal en patience, attendre, et attendre encore que ce beau bleu s’estompe… et aujourd’hui: SURPRISE!!!!! Je vous dévoile enfin La chardon, en avant première, attention!!!! Eblouissement probable, sortez vos sunglasses!!!!!

Bon… moi je pars du principe que dans la vie la futilité est absolument indispensable… sorry about that….

jupe Chardon Deer and Doe, en chambray bleu jean de Cousette

jupe Chardon Deer and Doe, en chambray bleu jean de Cousette

avec mes petites sandales estivales, un vrai bonheur

avec mes petites sandales estivales, un vrai bonheur

le détail du passant

le détail du passant

dans mon petit atelier

dans mon petit atelier

Midinette power

Je retrouve en ce moment le plaisir de mettre mes petites gambettes à l’air et c’est dans cette énergie légère et libérée que j’ai eu envie de coudre cette nouvelle version de la Midinette, rallongée, et très très fleurie.

J’avais décidé de la porter hier, parce que c’était vendredi, le fameux « thank god it’s friday » (TGIF pour les initiés) et que je me réjouissais de voir le week-end arriver. Le vendredi, qui plus est, est la petite journée de la semaine que nous avons le rituel de couper dans mon équipe avec un pique-nique au parc pour déjeuner quand il fait beau, et hier il faisait méga beau et chaud, et j’ai fait bronzer mes gambettes avachie sur un paréo…

Et aujourd’hui je dirais: avec ma petite Midinette j’ai grave assuré au boulot, j’ai été une super hyper wonder working-girl et que sortie du bureau j’ai été une super hyper maman géniale et même une femme très fatale pour mon homme. Alors, la conclusion de tout ça c’est que la Midinette c’est top!

Bon en réalité hier il faisait beau…. c’est tout… le reste c’était pour vous faire rêver et parce que je pense qu’il est bon d’avoir des objectifs dans la vie (hum…)….

Voici la Midinette, en soie et viscose, entièrement doublée et rallongée de 5 cm :

les mains dans les poches

les mains dans les poches

IMG_0192

IMG_0195

IMG_0205

Girly anytime

Même si je n’en porte pas souvent, pour des raisons surtout pratiques d’ailleurs, j’avais envie de me coudre une petite jupe, …comment dire… une petite jupe qui accepte de s’assortir avec un peu tout. Challenge donc car je porte souvent un peu tout et très souvent n’importe quoi…

Bref, une jupe assez classique, juste au dessus du genou pour que je lâche un peu mon côté fifille sage, et pourvue de poches pour pouvoir y mettre un mouchoir fleuri parfumé que je laisse tomber délicatement à terre pour faire la mystérieuse (comme dans les films vous voyez?). Mais je m’égare…

C’est donc armée de grands doutes sur mes capacités, notamment au regard de la présence d’une fermeture éclair, que je me suis attelée à réaliser le patron Midinette de Marie (encore elle???!!!!!!!hihihihihihihihihihiihihihiihiihihihihihiihihihihih!!!!!!!!! ndlr cris de la groupie de la styliste). Au final, aucune difficultés particulières si ce n’est que mon coupon de lin a été préalablement lavé avec une lessive de blanc qui est ressortie grisâtre…. DAMNED!

Voici les photos, beaucoup de personnes qui me connaissent diront surement « c’est Alice sur la photo? T’es sûr? » mais je l’assume, honte à moi qui ne met jamais de jupe… aujourd’hui est un nouveau départ!

Avec un chemisier en satin: « chéri, on sort ce soir? »

IMG_3875

le détail de la poche et de son pli

le détail de la poche et de son pli

le détail de la poche en position assise: impeccable

le détail de la poche en position assise: impeccable

en version working girl, manches retroussées parce que Trop de taff quoi!!!!

en version working girl, manches retroussées parce que Trop de taff quoi!!!!

C'est qui le boss ici!

C’est qui le boss ici!