Ultra Violette

En ce moment je ne sais plus où donner de la tête tant les envies se bousculent. Les créatrices de patrons ne cessent de mettre des petites étoiles dans mes yeux et les modèles proposés sont tous plus réussis les uns que les autres. Parmi elles, une toute nouvelle et talentueuse créatrice, découverte grâce à son partenariat avec la boutique très tendance Pretty Mercerie: Emilie de Dessine moi un patron.

Vous trouverez sur le joli blog de Basile et Léon une petite interview où Emilie présente son univers, son parcours et sa passion qui l’a amenée à se lancer dans la création de patrons.

Dessine moi un patron propose parmi ses trois actuels modèles l’adorable petite blouse Violette, aux manches trois quarts, et avec un dos présentant de jolis détails: un empiècement fermé par trois boutons et un plis creux central. Je me suis ruée, littéralement, sur elle dès sa sortie!

J’ai beaucoup aimé ce patron qui, hormis le fait qu’il tombe extrêmement bien, offre une multitude de possibilités dans ses réalisations. Violette aime les motifs autant que les unis, les belles matières et les textures. Violette aime le passepoil, les broderies… bref, ce modèle me laisse inlassablement une envie de le revisiter dans d’infinies versions.

Je vous en dévoile deux aujourd’hui, même si j’en ai cousu quatre au total et qu’une cinquième est en lice pour passer sous mon pied de biche 😉

La première est dans un très souple denim à plumetis, déniché dans la superbe boutique Un chat sur un fil il y a quelques mois. J’ai joué avec les différents points de broderie de ma machine à coudre pour la dynamiser un peu plus et lui donner un petit côté « folk ». J’ai ajouté un fin poignet, là aussi brodé à la machine, qui vient rappeler les détails du dos. J’ai également brodé le col de ma blouse. Ce travail a été un peu long mais je suis si contente du résultat!

Blouse Violette de Dessine moi un patron - le coussin du singe

Blouse Violette de Dessine moi un patron – le coussin du singe

Blouse Violette de Dessine moi un patron - le coussin du singe

Blouse Violette de Dessine moi un patron – le coussin du singe

 

Blouse Violette de Dessine moi un patron - le coussin du singe

Blouse Violette de Dessine moi un patron – le coussin du singe

 

Blouse Violette de Dessine moi un patron - le coussin du singe

Blouse Violette de Dessine moi un patron – le coussin du singe

 

Blouse Violette de Dessine moi un patron - le coussin du singe

Blouse Violette de Dessine moi un patron – le coussin du singe

 

Blouse Violette de Dessine moi un patron - le coussin du singe

Blouse Violette de Dessine moi un patron – le coussin du singe

 

La seconde est dans un coton texturé à rayures déniché chez Sacrés Coupons. Je lui ai ajouté un passepoil doré ainsi que trois petits boutons dorés également, pour un côté marin « chic »!

Blouse Violette de Dessine moi un patron - le coussin du singe

Blouse Violette de Dessine moi un patron – le coussin du singe

 

Blouse Violette de Dessine moi un patron - le coussin du singe

Blouse Violette de Dessine moi un patron – le coussin du singe

Blouse Violette de Dessine moi un patron - le coussin du singe

Blouse Violette de Dessine moi un patron – le coussin du singe

Vous l’aurez compris, j’aime énormément ce modèle. Sur un plan technique je n’ai relevé aucune difficulté. Le montage est très rapide et fluide. J’ai cousu une taille 40 en me référant au tableau de mensurations du patron et c’est impeccable.

J’ai juste envie de dire Bravo Emilie! Longue vie à Dessine moi un patron et continue à nous ravir comme tu l’as fait 🙂 Je tenterai bien une petite veste Camélia moi maintenant!

 

Publicités

Marthe

 

Marthe de République du Chiffon en crêpe noir par le coussin du singe

Marthe de République du Chiffon en crêpe noir par le coussin du singe

Marthe, Marthe, Marthe… Je ne sais comment vous parler de ce patron de République du Chiffon, qui a déjà enthousiasmé l’ensemble de la blogosphère depuis un certain temps, sans paraître un poil redondante.

Et pourtant, et pourtant, je ne retrouve nulle part la touche si féminine, si fraîche et poétique de Marthe.
Alors c’est décidé; j’en parle quand même parce que ce modèle m’a vraiment séduite.
Marthe c’est la petite blouse qui joue avec mes mouvements. C’est une allure un peu espiègle qui efface d’emblée quelques années pour faire de moi une sorte de petite « baby-doll ». Marthe c’est aussi une blouse du soir, prête à m’accompagner dans des rires et des échanges enjoués, en m’entourant d’un confort inégalé.

 

Marthe de République du Chiffon, en crêpe noir par le coussin du singe

Marthe de République du Chiffon, en crêpe noir par le coussin du singe

 

Bref, bref, bref…Marthe m’a conquise, et je fais désormais partie des ses nombreuses aficionados. Marthe est ici dans un crêpe noir très fluide et légèrement transparent. Par manque de tissu, j’ai réduit le volume des fronces: j’ai donc coupé mon tissu dans la largeur totale de la laize. J’ai également raccourci la longueur des manches parce que vue ma morphologie, qui est disons-le, légèrement en V, les manches 3/4 limitent l’effet déménageur.
Marthe me fait rêver; et à présent je l’imagine très bien rallongée de quelques centimètres, dans une version robe. A ce propos je vous invite à aller voir la très jolie « Marthe joue les grandes » de Bee Made. Un futur projet pour moi, c’est sûr!

Réalisée en 2 heures, Marthe est aussi facile à réaliser qu’à porter.
A très vite pour de nouvelles aventures!

 

Marthe de République du Chiffon en crêpe noir par le coussin du singe

Marthe de République du Chiffon en crêpe noir par le coussin du singe

Marthe de République du Chiffon en crêpe noir par le coussin du singe

Marthe de République du Chiffon en crêpe noir par le coussin du singe

Marthe de République du Chiffon en crêpe noir par le coussin du singe

Marthe de République du Chiffon en crêpe noir par le coussin du singe

colors

Avec le temps je remarque que les couleurs que je porte sont souvent sensiblement proches: des couleurs minérales,  plutôt naturelles et relativement sobres. Je suis d’ailleurs parfois étonnée de voir à quel point mon regard est attiré par les mêmes types de tissus lorsque je me lance dans un projet couture. Vous ne verrez pas sur moi de rose fuchsia, de vert prairie ni même d’orange fluorescent… non non non, que neni… Même si j’aime beaucoup ces couleurs dans leur magnifique diversité et que je m’extasie sur de flamboyants camaïeux, je choisis essentiellement pour ma garde-robe des couleurs douces et relativement intemporelles.

Gris, blanc, beige, noir et bleu; et parfois un peu de rouge s’il n’est pas trop vif: voilà mes couleurs; et je les aime d’autant plus si elles sont chinées, chamarrées ou mélangées.

Est-ce le reflet de mes humeurs? de mes aspirations du moment? de ma personnalité? Un peu tout cela à la fois? Je ne saurais dire… Toujours est-il que parmi les couleurs que j’affectionne je suis une amoureuse du bleu dans toutes ses nuances… Le bleu est pour moi une envie d’infini, une soif de grands espaces, la profondeur des fonds marins, la fraicheur du bleuet, la douceur du lagon, le confort du blue-jean, l’habitude du bic, la surprise de l’indigo, et tant de belles émotions et images associées…;

Aujourd’hui je vous montre ma petite Carme blouse, un magnifique patron de Pauline Alice, découvert ici dans une magnifique viscose chez Annie coton, ou encore la sublime version de The Tiny Tailoress.

Pour coudre cette Carme blouse j’ai utilisé une batiste de coton à carreaux d’un joli bleu-jean grisé, dénichée chez Cousette. Coudre cette jolie blouse a été un vrai plaisir. J’ai cousu mes premiers plis réguliers sur le plastron en essayant de respecter les lignes des carreaux. La pose du col mao a été le plus difficile à mes yeux, mais il faut dire que je ne suis pas très à l’aise avec les cols mao en général… A part cette étape, tout roule et le résultat est vraiment à la hauteur de mes espérances. A noter toutefois que ce patron taille un peu petit…une taille supérieure à celle habituellement choisie est donc conseillée.

Carme blouse d’aujourd’hui est donc dans un joli bleu-grisé à carreaux, une tenue idéale pour flâner cet été lorsque le temps est comme aujourd’hui, un peu orageux avec de timides éclaircies. Je complète donc ma valise des vacances avec cette petite blouse dont les manches sont retroussables à l’envi.

Et vous? Quelles sont vos couleurs? Quelles émotions vous inspirent-elles?

Belle soirée à toutes et tous,

 

Carme blouse de Pauline Alice en batiste de coton à carreaux

 

les plis du plastron sur la Carme Blouse de Pauline Alice

Carme blouse de Pauline Alice en batiste bleue grisée

le détail des manches Carme blouse

Carme blouse en batiste de coton

piment on « the coussin du singe airlines »

Ladies and gentlemen, this is your Captain speaking. We’re going to take off soon.
Please, fasten your seat belt and dont forget to switch off your phone and computer (not yet…).
Hopefully, we’re going to have a very funny trip!

Un petit chemisier d’hôtesse de l’air, élégant et léger pour apprécier d’autant plus le début des vacances…….
Patron « Minna blouse » de Salme au potentiel addictif certain.
Blouse en satin de coton « piment » du Marché Saint-Pierre, biais encolure en Liberty Emilia’s flower rose.

IMG_0883

IMG_0871 (1)

IMG_0870

IMG_0854 (1)