Jane

Jane est un très joli prénom, celui que j’aurais pu choisir si j’avais eu une petite fille. Mais c’est aussi une adorable blouse issue de la dernière collection du Laboratoire familial; et je l’ai aimée dès le premier regard.

Cette blouse vaporeuse est dotée d’une jolie ampleur. Ses fronces sont savamment dosées à l’avant comme à l’arrière et son encolure ronde est ras du cou. Jane se ferme comme un chemisier, avec une patte de boutonnage à l’avant. Autant vous dire qu’elle revêt un potentiel « charme » très important; Jane est poétique et douce, elle invite à la détente et à la légèreté. Elle est très confortable.

Une fois n’est pas coutume j’ai réalisé plusieurs Jane à la suite: Quand j’aime je ne compte pas! Celle que je vous dévoile ce soir est dans une très jolie viscose Henry et Henriette que je gardais précieusement depuis le dernier CSF (2016).

Jane du Laboratoire Familial en viscose- le coussin du singe

Vous allez me dire que je radote mais je suis toujours sincère: Jane est très agréable à réaliser et ne revêt pas de difficulté particulière si ce n’est de bien répartir les fronces. Ses détails sont soignés: les manches sont droites mais fermées par un joli poignet avec sa boutonnière. Elle aimera les tissus fluides et légers: batiste, viscose, lin léger, étamine de laine… Attention à ne pas prendre un tissu trop épais qui supporterait mal les fronces 😉

Niveau taille c’est ici aussi impeccable. Aucune retouche n’a été nécessaire sur mon 40 (d’après le tableau de mensurations comme toujours).

La voici, la voilà, ma deuxième petite Jane, qui va avec tout 🙂

Jane du Laboratoire Familial en viscose- le coussin du singe

Jane du Laboratoire Familial en viscose- le coussin du singe

Jane du Laboratoire Familial en viscose- le coussin du singe

Jane du Laboratoire Familial en viscose- le coussin du singe

Jane du Laboratoire Familial en viscose- le coussin du singe

Jane du Laboratoire Familial en viscose- le coussin du singe

Belle soirée à tous 🙂

 

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

Publicités

Shabby Lilas

Après une semaine exaltante où je me suis perdue dans tous les sens du terme au Salon Création et savoir faire Marie Claire Idées 2017 ainsi qu’à La grande Mercerie, je viens faire une petite halte avec vous. Je suis … Lire la suite

Capucine et Bigogne

Ma tendance au hacking se confirme avec le temps et certains patrons sont devenus de véritables outils de mes expérimentations. Cela a commencé avec le Scout Tee de Grainline, que j’ai à peu près revisité sous toutes ses coutures. Et … Lire la suite

Alice in wonderland

Vous ai-je déjà dit à quel point la couture a embelli ma vie? Je ne crois pas… Mais avant, commençons par le commencement. Depuis toujours je vis une relation particulière avec Alice au pays des merveilles. Dans mes premières années … Lire la suite

Alize

Me revoilà ce soir avec un nouveau petit top! Il faut dire que l’arrivée de la belle saison m’inspire énormément et ce d’autant plus que de nouveaux modèles ne cessent de me mettre des petites étincelles dans les yeux. Aujourd’hui … Lire la suite

Molitor mi amore

Hello, I love you, can you tell me your name?

Molitor est le nom d’une piscine parisienne, petit bijou d’architecture art-deco, petit écrin chic et unique où je rêve de barboter un jour. C’est d’ailleurs dans ce « paquebot blanc » que le bikini a fait sa première apparition en 1945!

Molitor est aussi le nom qu’a choisi Rebecca, créatrice de la marque Atelier sur le fil, pour son tout premier maillot de bain; et quel maillot! Je dois dire que pour ce premier modèle Rebecca a fait très fort! Cherry on the cake, j’ai eu la chance de participer au test de Molitor. Une grande première pour moi qui n’avais jamais cousu de lingerie ni même de lycra!

Maillot Molitor de l’Atelier sur le fil en lycra Liberty of london – le coussin du singe

Molitor est donc un maillot de bain une pièce au charme classique et intemporel. Parfaitement équilibré dans ses courbes, il est d’une facilité déconcertante (le patron est accompagné d’un pas-à-pas illustré) pour un résultat à la hauteur des espérances. Ce maillot nécessite par ailleurs très peu de tissu: comptez 80 cm de lycra, un kit couture « maillot » comprenant une doublure à maillot de bain, une bande élastique anti-glisse et un biais élastique. A ce sujet vous pourrez trouver sur le site de l’Atelier sur le fil un kit « maillot » comprenant tout ce petit matériel. Le lycra que j’ai choisi est un lycra Liberty of London provenant de la boutique en ligne Motif Personnel.

Rebecca propose pour ce maillot deux échancrures possibles. J’ai opté pour la version plus échancrée; elle reste tout à fait convenable n’est-ce pas?  (Attention, exhibition exceptionnelle de popotin, dont acte).

Maillot Molitor de l’Atelier sur le fil en lycra Liberty of london – le coussin du singe

Question montage, seule l’étape de la pose du biais m’a demandé une application plus soutenue. Cela est dû au fait que j’ai choisi d’appliquer un biais élastique coupé dans mon tissu afin de rendre mes bordures très discrètes. J’ai donc coupé un biais légèrement plus court (car moins élastique) que j’ai cousu une première fois sur l’envers et que j’ai replié ensuite sur l’endroit avec un point zigzag: c’est un repli simple et j’ai coupé l’excédent de tissu au ras de ma couture extérieure. Le maintien est bon mais moins fort qu’avec un véritable biais élastique.

Question sizing, ce maillot est impeccable. Il était cependant un peu large au niveau de la poitrine j’ai donc recoupé mon haut une taille en dessous (j’ai une petite poitrine ndlr). C’est certainement lié au fait que mon biais est moins élastique que celui du kit. En tout état de cause je pense qu’en fonction du bonnet vous n’aurez pas ce type de problème. Qui plus est les poitrines plus généreuses vont bénéficier d’un réel maintien avec la partie doublée soulignée par l’élastique anti-glisse situé sous la poitrine. C’est un vrai confort.

Maillot Molitor de l’Atelier sur le fil en lycra Liberty of london – le coussin du singe

Voilà; que rajouter à ce billet? Qu’il vous faut foncer sur ce petit bijou de patron? Je crois que vous l’aviez déjà compris. Que vous serez la plus belle pour aller nager? C’est une certitude. Que les plus belles femmes du monde n’auront plus qu’à pâlir d’envie devant vos courbes si joliment soulignées? C’est une gageure 🙂

Bravo Rebecca! Merci pour ce si beau modèle et pour ta confiance!

Très belle journée ensoleillée.

 

Zéphir

Zéphir est un des derniers patrons créé par Atelier Scämmit. Il porte le nom d’un doux vent d’ouest, tiède et léger… et je dois dire que cela lui va très bien.

Zéphir a été découvert lors de sa phase test finale. Ce fut un vrai coup de coeur! Cette petite blouse a une belle originalité avec sa forme évasée et aérienne. Vous pourrez la réaliser dans plusieurs versions robe/blouse, manches longues/trois quarts, poignet à volants ou droits: tout est là pour que chacune puisse exprimer son envie et sa créativité.

J’ai pour ma part choisi la version blouse avec des manches trois quarts et des poignets droits (sans les volants). Elle est ici rehaussée d’un liseré que j’ai effilé et brodé de perles de verre et de fil DMC (découverte du point de noeud!). Ce petit détail lui donne un petit côté estival vous ne trouvez pas?

Question réalisation, comme toujours, c’est un vrai bonheur: Zéphir se monte avec aisance d’autant plus que l’on peut suivre la vidéo pas-à-pas mise à disposition gratuitement par Atelier Scämmit sur Youtube. Royal! Les finitions sont impeccables et vous pourrez même acquérir de nouvelles techniques de couture comme le fait de consolider le biais de votre col en V ou coudre un poignet à volants par exemple. L’empiècement haut est entièrement doublé et vous pourrez vous exercer à la méthode du fourreau 🙂

Zéphir est d’un confort inégalable et me donne envie de me balader, bercée par la brise de fin de journée, au bord de l’eau. Je l’ai réalisé dans cette version avec une double-gaze de chez France Duval Stalla, couleur coquelicot; elle fait un peu corail en réalité et je l’aime encore plus. Une matière magnifique qui est à mes yeux LE tissu de l’année. Si je m’écoutais j’en mettrais à toutes les sauces 😉

Allez, je vous laisse avec quelques petites photos;

Belle belle belle journée ❤

 

Zéphir d’Atelier Scämmit en double gaze FDS- le coussin du singe

 

Zéphir d’Atelier Scämmit en double gaze FDS- le coussin du singe

 

Zéphir d’Atelier Scämmit en double gaze FDS- le coussin du singe

 

Zéphir d’Atelier Scämmit en double gaze FDS- le coussin du singe

 

Zéphir d’Atelier Scämmit en double gaze FDS- le coussin du singe

Eva

Ce soir je vous parle de cette nouvelle petite blouse qui m’a totalement fait craquer: la blouse Eva, très joli modèle issu d’une collaboration entre Coralie Bijasson et Anne du blog Mydress Made. Cette équipe fabuleuse a créé deux modèles: Amazone et Eva, qui sont chacunes déclinables en blouse et en robe, au choix.

Lorsqu’Anne m’a proposé de réaliser un de ces deux modèles, c’est sur Eva que mes yeux se sont portés en premier et j’ai choisi de la réaliser en version blouse. Elle est recommandée pour les personnes ayant un niveau confirmé en couture (niveau 3, difficile). Honnêtement, si vous arrivez à manier les fronces lors du montage d’un vêtement, ce modèle ne vous posera pas de difficulté, d’autant plus que Coralie propose un très chouette tuto vidéo sur youtube, afin de vous guider sur la couture des empiècements épaules.

Eva a été une très belle découverte! Je trouve ce modèle à la fois original, intemporel et surtout très très féminin avec ses manches gigot et ce col ras du cou. Je l’aime beaucoup beaucoup!

Je vous recommande d’utiliser un tissu assez « vivant », c’est à dire très souple et très fin qui se révélera avec vos mouvements. Eva a une certaine ampleur tant sur les manches que sur le buste et c’est ce qui lui donne toute cette élégance. Elle aimera un crêpe de viscose, de la soie ou un beau polyester par exemple.

Question sizing: impeccable comme toujours chez Coralie Bijasson. J’ai suivi son tableau de mensurations et ai coupé, comme à mon habitude, un 40. Ma blouse tombe parfaitement.

Voici donc Eva, dans un crêpe noir fleuri déniché au Marché d’Antony l’été dernier.

Un très grand bravo à Anne et Coralie, et un grand merci à toutes les deux pour votre confiance,

Belle soirée;

Blouse Eva de Mydress made et Coralie Bijasson- le coussin du singe

Blouse Eva de Mydress made et Coralie Bijasson- le coussin du singe

Blouse Eva de Mydress made et Coralie Bijasson- le coussin du singe

Blouse Eva de Mydress made et Coralie Bijasson- le coussin du singe

Blouse Eva de Mydress made et Coralie Bijasson- le coussin du singe

Blouse Eva de Mydress made et Coralie Bijasson- le coussin du singe

Blouse Eva de Mydress made et Coralie Bijasson- le coussin du singe

Blouse Eva de Mydress made et Coralie Bijasson- le coussin du singe

Blouse Eva de Mydress made et Coralie Bijasson- le coussin du singe

Blouse Eva de Mydress made et Coralie Bijasson- le coussin du singe

Mirabelle

Lorsque J’ai découvert la blouse Mirabelle sur Instagram j’ai été instantanément charmée par cet adorable modèle frais, estival et tellement original. Mirabelle c’est un des derniers patrons de chez Eglantine et Zoé, une marque de patrons et de kits couture dont j’aime beaucoup les modèles, la qualité des tissus et la démarche éthique.

J’ai eu le grand plaisir que Zoé me propose d’essayer ce nouveau modèle, avec en prime une vraie curiosité de pouvoir pour la première fois m’exercer à la réalisation de festons. Mirabelle est déclinable en trois versions « Crop top » « blouse » et « liquette ». J’ai choisi ici la version blouse dont les festons sont situés en bas et n’ai pas fait de festons sur les mancherons.

Mirabelle est très agréable à réaliser. J’ai choisi de couper dans mon coupon de denim léger de chez Little Fabrics et je me suis lancée. Pour cette première je me suis vraiment appuyée sur les instructions du livret de mon patron et tout s’est parfaitement bien déroulé. Au bout de quelques dizaines de minutes je pouvais crâner fièrement avec mes jolis petits festons. Le modèle taille très bien; j’ai pris ma taille habituelle (40) et j’y suis parfaitement à l’aise.

J’ai tellement aimé réaliser ces petits festons que j’y ai ajouté quelques petites perles en verre, brodées à la main.

Je vous montre quelques photos de ma petite Mirabelle. Encore une fois conquise par les patrons d’Eglantine et Zoé, je rêve d’une petite version comme l’a réalisée Bee Made (aperçue sur instagram)!

blouse Mirabelle d'Eglantine et Zoé- Le coussin du singe

blouse Mirabelle d’Eglantine et Zoé- Le coussin du singe

blouse Mirabelle d'Eglantine et Zoé- le coussin du singe

blouse Mirabelle d’Eglantine et Zoé- le coussin du singe

blouse Mirabelle d'Eglantine et Zoé- le coussin du singe

blouse Mirabelle d’Eglantine et Zoé- le coussin du singe

blouse Mirabelle d'Eglantine et Zoé- le coussin du singe

blouse Mirabelle d’Eglantine et Zoé- le coussin du singe

blouse Mirabelle d'Eglantine et Zoé- le coussin du singe

blouse Mirabelle d’Eglantine et Zoé- le coussin du singe

Madeleine et pastèque

Je reviens ce soir pour vous parler de mon big big crush pour la robe Madeleine de République du Chiffon.

J’avais depuis quelques mois déjà ce superbe patron et je ne l’avais pas encore déballé… Depuis l’automne dernier les différents modèles de la collection automne-hiver de République du Chiffon n’ont eu de cesse de m’enchanter, tant sur la blogosphère/réseaux sociaux que sous mon pied de biche dans mon atelier maison. Mais je dois avouer que la dernière version de la Robe Madeleine, découverte sur le blog de l’Annexe Dilettante a achevé de me séduire. Sa version en Denim est une vraie beauté; et a provoqué chez moi un sentiment d’urgence à réaliser ce modèle.

Après réflexion je me suis dit que nous étions maintenant en mai et qu’il fallait que je fasse une petite Madeleine estivale. J’ai donc raccourci les manches de ma robe et l’ai coupée en 40 en suivant le tableau de mesures. J’ai choisi un tissu de mon stock, mélange de lin et viscose je pense, couleur pastèque, soit une couleur que je porte rarement. Qu’importe, je trouverai forcément de belles occasions pour arborer cette petite robe fraiche et si agréable à porter.

Madeleine de République du Chiffon- le coussin du singe

Madeleine de République du Chiffon- le coussin du singe

Madeleine de République du Chiffon- le coussin du singe

Madeleine de République du Chiffon- le coussin du singe

Pour ce qui est du patron en lui même, je n’ai fait quasiment aucune modification si ce n’est la largeur du bas dos que j’ai bien réduite pour éviter des fronces trop volumineuses avec ce tissu un peu épais. J’en ai supprimé 25-30 cm et c’est suffisant. Cela n’aurait pas été nécessaire avec un tissu fin.

Madeleine de République du Chiffon- le coussin du singe

Madeleine de République du Chiffon- le coussin du singe

Je vous l’avoue, je trouve ce dos absolument superbe…

Ce modèle semble assez sophistiqué avec ses jeux de fronces et de fermeture croisée. Pour autant il est réellement simple et aisé à réaliser. L’enforme de l’encolure se monte comme un pied-de-col jusqu’à la ceinture. Il tombe impeccablement sans plisser de manière disgracieuse; j’adore.

L’étape de la ceinture nécessite un peu d’application pour répartir les fronces de manière régulière. Les étapes suivantes sont vraiment simples: le montage des manches ainsi que les ourlets ne posent aucun problème.

Madeleine de République du Chiffon- le coussin du singe

Madeleine de République du Chiffon- le coussin du singe

Enfin, la ceinture se ferme avec de simples boutonnières, positionnées en fonction de la largeur de la taille. Pas de fermeture éclair; c’est très simple et c’est vraiment très joli. Le positionnement des boutonnières est facilité en l’ajustant directement sur soi avec des épingles.

Madeleine de République du Chiffon- le coussin du singe

Madeleine de République du Chiffon- le coussin du singe

Madeleine est vraiment un superbe modèle à adopter pour l’été! Je vous prépare un prochain article avec ma deuxième réalisation en lin lavé que j’ai pris autant de plaisir à réaliser, si ce n’est plus. J’ai hâte que le soleil arrive enfin!

Je ne sais plus où donner de la tête avec tous ces superbes patrons que l’ont peut revisiter à l’envi!!! Et je ne parle pas de la collection printemps-été qui me rend complètement fébrile!

D’ici là je vous souhaite une très belle soirée;

A bientôt

Quand Françoise se prépare pour l’été

La veste Françoise de République du Chiffon est certainement le patron que j’ai le plus réalisé ces derniers mois. Il a résolument l’intemporalité du classique et peut s’envisager dans une multitude de versions, pour toutes saisons. Françoise c’est la petite veste tailleur qui aime pointer le bout de son nez en toute occasion: habillée, décontractée, apprêtée ou faussement négligée. C’est simple JE L’A-DO-RE!

Certains d’entre vous le savent, j’en ai effectuées plusieurs dans des lainages fins cet hiver. Plus récemment, je me suis lancée dans une version en lin lavée après avoir erré de longues heures sur le site d’une maintenant célèbre marque de prêt à porter. J’en ai réalisée une première en bleu ciel que je vous montrerai en détail prochainement. Et puis j’ai cousu celle-ci:

Veste Françoise de République du chiffon- le coussin du singe

Veste Françoise de République du chiffon- le coussin du singe

Elle est également dans un lin lavé écru trouvé chez Cousette. J’aime énormément cette matière et Cousette en a une très belle sélection cette année. Le lin lavé est joliment texturé; il a une belle souplesse et il froisse moins que le lin. Il est surtout très doux et agréable à porter. Enfin j’aime son épaisseur qui est idéale pour coudre de nombreux vêtements, allant de la veste d’extérieur au petit haut à bretelles pour l’été.

Pour ce modèle j’ai gardé la même taille qu’habituellement (soit le 40). Je n’ai pas pensé à réduire la longueur des manches mais avec du recul je pense que j’aurais pu supprimer quelques centimètres pour apporter plus de légèreté à l’allure finale. Qu’importe, j’ai plaisir à relever mes manches sur les avant-bras tout simplement. J’ai en revanche arrondi le bas des enformes avant et des avant et ai remplacé les poches paysannes par des poches plaquées doublées. Enfin je n’ai pas mis de boutons sur cette petite veste mais j’y réfléchis encore. La doublure est en soie, dans des couleurs pastels comme certains d’entre vous ont pu l’apercevoir sur instagram.

Françoise est comme toujours à la hauteur de mes espoirs. Ce patron est d’autant plus agréable à réaliser que l’on peut s’appuyer sur le pas-à-pas réalisé sur le blog RDC. Il est vraiment très bien fait.

Voilà… je vous montre quelques petits clichés de cette veste d’été, en attendant que le printemps s’installe durablement 😉

Belle soirée à tous et toutes,

Veste Françoise de République du chiffon- le coussin du singe

Veste Françoise de République du chiffon- le coussin du singe

Veste Françoise de République du chiffon- le coussin du singe

Veste Françoise de République du chiffon- le coussin du singe

Veste Françoise de République du chiffon- le coussin du singe

Veste Françoise de République du chiffon- le coussin du singe

Veste Françoise de République du chiffon- le coussin du singe

Veste Françoise de République du chiffon- le coussin du singe

Veste Françoise de République du chiffon- le coussin du singe

Veste Françoise de République du chiffon- le coussin du singe

Work Jacket

J’aime le jean, le denim. J’aime cette matière, dont les bleus se révèlent avec le temps et l’usure, et qui s’adapte à toutes les couleurs. Je peine d’ailleurs à retrouver mes souvenirs de mes premiers vêtements en jean?… Assurément je repense à mon premier 501, mythique, durant mes années lycée, et aux efforts déployés chaque matin lors de l’enfilage de mon pantalon que j’aimais le plus ajusté possible. Evidemment je me souviens également de ma première veste en jean, à la fac, et à la décontraction qu’elle ajoutait à mon look parfois trop sage. Et puis le jean a poursuivi son essor… devenant aujourd’hui le basique parfait d’une garde-robe, sur un top, un pantalon, une jupe ou une veste.

Ces mois-ci je l’ai découvert en sur-chemise, alliant le confort d’une veste assez ample et droite à cette matière intemporelle, d’une parfaite neutralité. Et mon coeur a fait BOUM!

Je suis partie en quête de ma petite sur-chemise en jean. J’avais trouvé un coupon de jean relativement clair à La Maison d’Ursule, d’une belle épaisseur et à la souplesse parfaite. J’ai donc passé en revue les différents patrons de chemise que j’avais et je me suis arrêtée sur ma bienaimée Archer button up de Grainline Studio. Cette chemise est en effet ample, particulièrement sur les manches. Et puis elle a une coupe droite, sans pinces poitrine… C’était donc le modèle qui semblait le plus correspondre à mon projet.

Pour la réaliser j’ai modifié les poches que j’ai arrondies et descendues. J’ai également ajouté une petite poche sur la poitrine. Enfin j’ai arrondi mon col pour me rapprocher le plus possible de ce modèle que j’avais aperçu sur Pinterest (une source d’inspiration inépuisable). Je n’ai pas changé la taille: j’ai pris ma taille habituelle réalisée sur mes autres chemises, soit la taille 8 pour mon 40… Et, elle a la taille parfaite pour une veste.

J’ai beaucoup surpiqué sur cet ouvrage: col, poches, ligne du dos. J’ai supprimé l’arrondi de l’ourlet. Enfin, je lui ai mis des boutons à l’esprit un brin marin, en métal bleu, dénichés à La Mercerie Parisienne. J’aime son style qui se rapproche de la tenue de travail. Surtout quand je suis comme ces jours-ci, en vacances 😉

Voici quelques petits clichés pour vous,

Archer button up de Grainline Studio version veste en jean- le coussin du singe

Archer button up de Grainline Studio version veste en jean- le coussin du singe

Archer Button up de Grainline Studio, version veste en jean- le coussin du singe

Archer Button up de Grainline Studio, version veste en jean- le coussin du singe

Archer Button up de Grainline Studio, version veste en jean- le coussin du singe

Archer Button up de Grainline Studio, version veste en jean- le coussin du singe

Archer Button up de Grainline Studio, version veste en jean- le coussin du singe

Archer Button up de Grainline Studio, version veste en jean- le coussin du singe

Archer Button up de Grainline Studio, version veste en jean- le coussin du singe

Archer Button up de Grainline Studio, version veste en jean- le coussin du singe

Archer Button up de Grainline Studio, version veste en jean- le coussin du singe

Archer Button up de Grainline Studio, version veste en jean- le coussin du singe

Archer Button up de Grainline Studio, version veste en jean- le coussin du singe

Archer Button up de Grainline Studio, version veste en jean- le coussin du singe

 

Très belle soirée à tous 🙂