Anissa

Anissa, nouveau patron de Chez Machine, est un de mes grands coups de coeur de cette saison printemps-été 2017. Un combi-short idéal pour les fortes chaleurs qui peut tout aussi bien se décliner en combi-pantalon pour accompagner une tenue plus habillée.

Aperçu sur les réseaux sociaux avec les superbes versions des testeuses, j’ai immédiatement craqué! Et j’en suis ravie 🙂 En plus d’un très joli packaging, Anissa peut s’accompagner d’un pas-à-pas en video qui facilite sa réalisation.

Anissa a un encolure ronde légèrement décolletée. Le buste peut se fermer à l’envi en plaçant l’ouverture avec la patte de boutonnage à l’avant ou au dos au choix.

Si vous choisissez de faire la version pantalon il vous faudra commander l’extension « pantalon » en supplément (1 euro sur le site de Chez Machine, uniquement en pdf).

J’ai choisi de réaliser les deux versions short et pantalon: toutes deux ont été réalisées avec un 40 pour le haut et un 38 pour le bas. Mes lignes de côté du buste ont donc été redessinées avec un ligne qui part du 40 sous les aisselles pour tendre au 38 au niveau de la taille. Je trouve la taille très bien: mes combi-short/pantalon sont parfaitement ajustés.

Pour la première version j’ai choisi un très beau tencel de chez France Duval Stalla de mon stock (je crois que ce tissu n’est plus disponible sur l’e-shop).

La deuxième est dans le sublime crêpe de viscose bleu outremer de chez Eglantine et Zoé (collection été): je rêvais depuis très longtemps de me faire un combi-pantalon en crêpe de viscose 🙂 C’est à la fois une merveille de douceur, un tombé fluide et élégant et une épaisseur suffisante pour la tenue. Sur cette version  pantalon j’ai raccourci les manches de 6 cm.

Les deux modèles ont été réalisés sans aucune difficulté et je suis vraiment ravie de l’allure décontractée de mes deux versions. Qui n’aurait pas envie de flâner avec ces tenues?

Voici quelques photos en attendant la prochaine version qui sera dans un tissu à motifs 😉 J’adore Anissa vous l’aurez compris!!!

Très belle journée à tous

combi-short Anissa de Chez Machine en tercel FDS- le coussin du singe

combi-short Anissa de Chez Machine en tercel FDS- le coussin du singe

combi-short Anissa de Chez Machine en tercel FDS- le coussin du singe

combi-pantalon Anissa de Chez Machine en crêpe de viscose Eglantine et Zoé- le coussin du singe

combi-pantalon Anissa de Chez Machine en crêpe de viscose Eglantine et Zoé- le coussin du singe

combi-pantalon Anissa de Chez Machine en crêpe de viscose Eglantine et Zoé- le coussin du singe

combi-pantalon Anissa de Chez Machine en crêpe de viscose Eglantine et Zoé- le coussin du singe

combi-pantalon Anissa de Chez Machine en crêpe de viscose Eglantine et Zoé- le coussin du singe

 

hirondelles du printemps

Ce n’est pas une surprise, j’aime beaucoup la marque de patrons Eglantine et Zoé, qui a toujours eu à mes yeux de jolis détails, pleins de délicatesse et une conception parfaitement aboutie. J’aime également sa démarches qui vise à proposer des tissus de très belle qualité, fabriqués localement (France et Espagne) et dans le respect d’un juste prix. La toute première robe Vagabonde réalisée avec le kit patron/tissu m’a permis de découvrir la très belle qualité de la viscose retenue par Zoé, la créatrice de la marque, pour ce kit.

La marque opère aujourd’hui un très beau nouveau virage en vue d’étoffer la collection de tissus, toujours dans cette démarche que j’apprécie. La boutique propose une belle collection saisonnière spécialisée dans la viscose: cette matière y est disponible sous la forme de crêpes, de crêpons, de voiles de viscose… Vous y trouverez également une collection de jacquards et de cotons.

Récemment, Zoé m’a proposé de tester ses produits et j’ai craqué, entre autre, sur ce sublime crêpe de viscose écru aux motifs Hirondelles. En toute objectivité, j’ai adoré ce tissu, merveilleusement souple, lumineux, et tellement agréable à coudre. La viscose est une matière que j’aime particulièrement. Je lui trouve bien des avantages: plus robuste que la soie, plus naturelle qu’un polyester, elle propose de jolis tombés grâce à sa souplesse et se montre moins fuyante. Elle est également facile à entretenir et supporte un lavage en machine avec un programme délicat. Je vous conseille néanmoins de la laver avant de la coudre car elle peut subir un très léger rétrécissement au premier lavage (ce fut le cas ici).

Ce si joli tissu à motifs hirondelles est actuellement en rupture de stock sur le site mais je crois savoir qu’il reviendra avec la collection été de juin et est déjà disponible en pré-commande.

Inutile de vous dire le plaisir que j’ai eu en ouvrant mon colis: Ce tissu est encore plus beau au toucher! Pour choisir le modèle qui lui irait le mieux j’ai hésité avec une jupe, une robe… mais j’ai eu peur de ne pas beaucoup porter ce vêtement au quotidien…

J’ai finalement craqué sur la jolie blouse Keana piped blouse de chez Named Pattern, qui a un petit côté « pyjama » très tendance avec son passepoil. J’avais ce patron depuis sa sortie mais il n’avait pas encore été cousu; quel dommage. C’est un modèle dont l’ampleur est modérée (présence de pinces poitrine). Son col ouvert peut être souligné par un passepoil optionnel. Ce chemisier a des manches trois quarts droites; les poignets soulignés avec un passepoil ont la même largeur que le bas des manches (pas de plis).  Keana aime les tissus fluides et léger; elle peut se porter rentrée ou sortie sur un pantalon ou une jupe. Pas de difficulté particulière sur ce modèle si ce n’est la pose de passepoil qui nécessite minutie et précision. C’est une vraie belle découverte et je compte en coudre d’autres. Voyez donc 🙂

blouse Keana Named Pattern en crêpe de viscose Eglantine et Zoé- le coussin du singe

 

blouse Keana Named Pattern en crêpe de viscose Eglantine et Zoé- le coussin du singe

 

blouse Keana Named Pattern en crêpe de viscose Eglantine et Zoé- le coussin du singe

 

blouse Keana Named Pattern en crêpe de viscose Eglantine et Zoé- le coussin du singe

 

blouse Keana Named Pattern en crêpe de viscose Eglantine et Zoé- le coussin du singe

 

blouse Keana Named Pattern en crêpe de viscose Eglantine et Zoé- le coussin du singe

 

blouse Keana Named Pattern en crêpe de viscose Eglantine et Zoé- le coussin du singe

Je vous souhaite un très beau week-end, ensoleillé et printanier 🙂

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

Asmar

Asmar, c’est le très joli gilet que j’ai découvert dans le livre Jolies Tenues de Jolies Bobines. Ce livre est tout simplement un « must have » à mes yeux tant il compile de superbes modèles, de précieuses techniques de couture et des conseils judicieux pour trouver son style, faire le choix du tissu et s’approprier chaque réalisation selon ses envies. Jolies Bobines a un vrai style, élégant et moderne, que j’affectionne particulièrement. Pour celles qui viendraient au Salon Créations et Savoir-Faire 2016, n’hésitez pas à venir lui faire un petit coucou dimanche entre 15 et 16h sur le stand des éditions Mango; elle pourra d’ailleurs vous faire une jolie dédicace 🙂

Ce que j’aime particulièrement dans cet ouvrage: les conseils de Julie pour revisiter les modèles et se les approprier. En effet, plus j’avance dans cette aventure « couture » plus je prends plaisir à modifier les patrons pour coudre le modèle que j’ai en tête. « Jolies Tenues » comprend 9 modèles, dont un gilet, un top, deux jupes, un pantalon, une robe, un short et deux sacs: de quoi se faire plaisir!

C’est donc sur Asmar que j’ai jeté mon dévolu, d’autant plus que j’avais un très beau molleton couleur « grenade » des Coupons de Saint Pierre, très doux et lumineux, qui m’attendait à la maison. J’ai choisi de positionner l’ouverture de mon gilet à l’avant et j’ai modifié le col et l’ourlet inférieur pour lui donner un petit côté Teddy. Asmar a deux pinces-poitrine discrètes qui le rendent seyant et féminin. Il est idéal pour un jersey épais ou un molleton mais je suis sûre que j’en ferai très prochainement une version « chaine et trame » non extensible pour avoir une nouvelle petite veste.

Gilet Asmar modifié issu du livre "Jolies tenues" de Jolies Bobines, en molleton des Coupons de Saint Pierre- le coussin du singe

Gilet Asmar modifié issu du livre « Jolies tenues » de Jolies Bobines, en molleton des Coupons de Saint Pierre- le coussin du singe

Explications d’Asmar version Teddy:

J’ai coupé le dos sur le pli;

J’ai ajouté 1,5 cm au milieu de mes devants (non coupés sur le pli).

Je n’ai pas coupé les enformes et ai coupé une bande de 5cm de large sur une longueur égale à celle de mon encolure moins 2 cm (j’ai mesuré avec mon mètre ruban). J’ai plié cette bande sur sa longueur et ai réduit progressivement les extrémités en pointe sur 10 cm.

J’ai coupé une bande de 8cm de large sur une longueur égale à celle de mes ourlets bas dos et avant.

J’ai d’abord fait un repli intérieur sur les milieux du devant avec mon fer: j’ai gansé l’extrémité avec un biais pour une jolie finition. Le repli total sur l’intérieur fait 1,5cm. J’ai ensuite cousu des boutonnières et des boutons sur mes replis: La couture de ce repli n’est pas nécessaire, les boutonnières et les boutons maintiennent le tissu.

Ensuite j’ai cousu le col de mon gilet en partant du milieu dos et en le cousant jusqu’à l’intérieur du repli milieu/avant. J’ai fixé mon col avec un biais à cheval.

Enfin j’ai gansé avec un biais un côté de ma bande d’ourlet dans la longueur. J’ai plié ma bande d’ourlet en deux et cousu les extrémités. J’ai cousu ma bande d’ourlet par le côté non gansé.

Je n’ai pas fait d’ourlet pour les poignets. Ils sont simplement repliés à la main.

Voilà, je vous montre quelques photos, en espérant que mes explications ne sont pas trop nébuleuses…

Un grand bravo à toi Julie, ton livre est une merveille ❤ ❤

Belle soirée;

 

Gilet Asmar modifié issu du livre "Jolies tenues" de Jolies Bobines, en molleton des Coupons de Saint Pierre- le coussin du singe

Gilet Asmar modifié issu du livre « Jolies tenues » de Jolies Bobines, en molleton des Coupons de Saint Pierre- le coussin du singe

 

Gilet Asmar modifié issu du livre "Jolies tenues" de Jolies Bobines, en molleton des Coupons de Saint Pierre- le coussin du singe

Gilet Asmar modifié issu du livre « Jolies tenues » de Jolies Bobines, en molleton des Coupons de Saint Pierre- le coussin du singe

Gilet Asmar modifié issu du livre "Jolies tenues" de Jolies Bobines, en molleton des Coupons de Saint Pierre- le coussin du singe

Gilet Asmar modifié issu du livre « Jolies tenues » de Jolies Bobines, en molleton des Coupons de Saint Pierre- le coussin du singe

Gilet Asmar modifié issu du livre "Jolies tenues" de Jolies Bobines, en molleton des Coupons de Saint Pierre- le coussin du singe

Gilet Asmar modifié issu du livre « Jolies tenues » de Jolies Bobines, en molleton des Coupons de Saint Pierre- le coussin du singe

Gilet Asmar modifié issu du livre "Jolies tenues" de Jolies Bobines, en molleton des Coupons de Saint Pierre- le coussin du singe

Gilet Asmar modifié issu du livre « Jolies tenues » de Jolies Bobines, en molleton des Coupons de Saint Pierre- le coussin du singe

Gilet Asmar modifié issu du livre "Jolies tenues" de Jolies Bobines, en molleton des Coupons de Saint Pierre- le coussin du singe

Gilet Asmar modifié issu du livre « Jolies tenues » de Jolies Bobines, en molleton des Coupons de Saint Pierre- le coussin du singe

Quand je « Cracks » pour Hermes

Il y a quelques semaines déjà j’ai réalisé une nouvelle chemise. Je dois vraiment me faire une raison, les chemises tout comme les petites blouses font partie de mon « uniforme » quasi-quotidien. La chemise est donc pour moi d’une portabilité maximale et je l’aime tout autant avec un tombé droit et classique que fluide et décontracté. Certaines chemises me donnent un petit air masculin/féminin que j’adore!

Je ne vous cache pas que je réserve dans mon stock de tissu abyssal une importante proportion d’étoffes idéales pour se transformer en chemises. Et parmi ces coupons, cette si belle viscose Cracks pastels de la marque See you at six, découverte en août dernier sur les réseau sociaux et achetée chez Rascol. Ce tissu a de très jolies couleurs et un motif délicieusement rétro. C’est une viscose relativement épaisse, non transparente, très fluide et douce.

J’ai choisi de coudre la chemise Hermes de I am patterns, également déclinable dans une version robe. Elle me semble idéale pour ce type de tissu fluide: sa forme est assez droite et peu cintrée. Le dos est souligné par un joli pli central. J’adore la faire blouser sur mon jean mais elle est tout aussi jolie sortie sur mon pantalon avec son ourlet tout en rondeur! Hermes est comme l’a décrite sa créatrice: chic et classique! Elle a une ampleur modérée qui s’accorde avec beaucoup de tissus différents: popeline, viscose, batiste, lin, double-gaze… etc Bref, avec Hermes tout est permis 🙂

Question sizing j’ai pris une taille 40; c’est impeccable et son montage ne présente pas de difficultés particulières.

Voilà je vous laisse avec ces quelques petites photos et là tout de suite je file reluquer la nouvelle collection I am a star d’I am patterns qui est « juste » sublime!! Je suis sous le charme de Sirius en particulier; et vous?

Belle soirée 🙂

 

I am Hermes en tissu See you at six- le coussin du singe

I am Hermes en tissu See you at six- le coussin du singe

I am Hermes en tissu See you at six- le coussin du singe

I am Hermes en tissu See you at six- le coussin du singe

I am Hermes en tissu See you at six- le coussin du singe

I am Hermes en tissu See you at six- le coussin du singe

I am Hermes en tissu See you at six- le coussin du singe

I am Hermes en tissu See you at six- le coussin du singe

Eva

Ce soir je vous parle de cette nouvelle petite blouse qui m’a totalement fait craquer: la blouse Eva, très joli modèle issu d’une collaboration entre Coralie Bijasson et Anne du blog Mydress Made. Cette équipe fabuleuse a créé deux modèles: Amazone et Eva, qui sont chacunes déclinables en blouse et en robe, au choix.

Lorsqu’Anne m’a proposé de réaliser un de ces deux modèles, c’est sur Eva que mes yeux se sont portés en premier et j’ai choisi de la réaliser en version blouse. Elle est recommandée pour les personnes ayant un niveau confirmé en couture (niveau 3, difficile). Honnêtement, si vous arrivez à manier les fronces lors du montage d’un vêtement, ce modèle ne vous posera pas de difficulté, d’autant plus que Coralie propose un très chouette tuto vidéo sur youtube, afin de vous guider sur la couture des empiècements épaules.

Eva a été une très belle découverte! Je trouve ce modèle à la fois original, intemporel et surtout très très féminin avec ses manches gigot et ce col ras du cou. Je l’aime beaucoup beaucoup!

Je vous recommande d’utiliser un tissu assez « vivant », c’est à dire très souple et très fin qui se révélera avec vos mouvements. Eva a une certaine ampleur tant sur les manches que sur le buste et c’est ce qui lui donne toute cette élégance. Elle aimera un crêpe de viscose, de la soie ou un beau polyester par exemple.

Question sizing: impeccable comme toujours chez Coralie Bijasson. J’ai suivi son tableau de mensurations et ai coupé, comme à mon habitude, un 40. Ma blouse tombe parfaitement.

Voici donc Eva, dans un crêpe noir fleuri déniché au Marché d’Antony l’été dernier.

Un très grand bravo à Anne et Coralie, et un grand merci à toutes les deux pour votre confiance,

Belle soirée;

Blouse Eva de Mydress made et Coralie Bijasson- le coussin du singe

Blouse Eva de Mydress made et Coralie Bijasson- le coussin du singe

Blouse Eva de Mydress made et Coralie Bijasson- le coussin du singe

Blouse Eva de Mydress made et Coralie Bijasson- le coussin du singe

Blouse Eva de Mydress made et Coralie Bijasson- le coussin du singe

Blouse Eva de Mydress made et Coralie Bijasson- le coussin du singe

Blouse Eva de Mydress made et Coralie Bijasson- le coussin du singe

Blouse Eva de Mydress made et Coralie Bijasson- le coussin du singe

Blouse Eva de Mydress made et Coralie Bijasson- le coussin du singe

Blouse Eva de Mydress made et Coralie Bijasson- le coussin du singe

La Parisienne en été

Il y a quelques mois j’ai découvert comme nombre d’être vous le fabuleux concours #hacklamode lancé par Louis Antoinette Paris avec sa belle robe La Parisienne. Je n’ai pas trouvé le temps d’y participer mais j’ai pu admirer toutes les sublimes versions réalisées à cette occasion, et parmi elles la divine réalisation de la Lauréate et non moins très talentueuse Solène du blog On sunday mornings.

Et puis il y a quelques semaines, j’ai été contactée par Louis Antoinette Paris qui me proposait de m’essayer au nouveau patron d’été conçu avec Solène sur la base de sa version de la Parisienne. Je n’ai pas pu y résister. Et j’avoue que j’aime tout autant ce modèle que je trouve frais, habillé et un brin espiègle; que cette démarche participative qui mélange talents et influences.

J’ai longuement tergiversé sur les tissus que j’allais utiliser; sur les matières. J’ai finalement choisi le mariage de ce très beau jacquard plutôt ethnique pour la jupe et de ce mélange laine et viscose ultra fin et doux pour le haut.

Ce jacquard, déniché l’an dernier, vient de la boutique en ligne Pretty Mercerie; le lainage noir vient de chez Sacrés coupons.

Le patron est très agréable à suivre. Bon ok j’ai un peu réfléchis pour réaliser les plis de ma jupe et j’ai quand même jeté un oeil sur la fiche technique proposée par Louis Antoinette Paris pour la prise en fourreau des manches: une technique que je ne connaissais pas et que j’ai pris plaisir à apprendre. 😉

La Parisienne en été taille parfaitement bien. J’aime tout particulièrement le haut plus court devant que derrière que je trouve harmonieux et équilibré. J’aime aussi la jupe et tous ses plis, dont la ceinture un peu haute cache parfaitement mon ventre. A mon âge, c’est plus sérieux 😉

Je vous laisse avec ces quelques photos,

Un immense bravo à Solène et Louis Antoinette Paris!!

la parisienne en été de Louis Antoinette Paris et Solène- le coussin du singe

la parisienne en été de Louis Antoinette Paris et Solène- le coussin du singe


la parisienne en été de Louis Antoinette Paris et Solène- le coussin du singe

la parisienne en été de Louis Antoinette Paris et Solène- le coussin du singe


la parisienne en été de Louis Antoinette Paris et Solène- le coussin du singe

la parisienne en été de Louis Antoinette Paris et Solène- le coussin du singe


la parisienne en été de Louis Antoinette Paris et Solène- le coussin du singe

la parisienne en été de Louis Antoinette Paris et Solène- le coussin du singe


la parisienne en été de Louis Antoinette Paris et Solène- le coussin du singe

la parisienne en été de Louis Antoinette Paris et Solène- le coussin du singe


la parisienne en été de Louis Antoinette Paris et Solène- le coussin du singe

la parisienne en été de Louis Antoinette Paris et Solène- le coussin du singe

Quand Françoise se prépare pour l’été

La veste Françoise de République du Chiffon est certainement le patron que j’ai le plus réalisé ces derniers mois. Il a résolument l’intemporalité du classique et peut s’envisager dans une multitude de versions, pour toutes saisons. Françoise c’est la petite veste tailleur qui aime pointer le bout de son nez en toute occasion: habillée, décontractée, apprêtée ou faussement négligée. C’est simple JE L’A-DO-RE!

Certains d’entre vous le savent, j’en ai effectuées plusieurs dans des lainages fins cet hiver. Plus récemment, je me suis lancée dans une version en lin lavée après avoir erré de longues heures sur le site d’une maintenant célèbre marque de prêt à porter. J’en ai réalisée une première en bleu ciel que je vous montrerai en détail prochainement. Et puis j’ai cousu celle-ci:

Veste Françoise de République du chiffon- le coussin du singe

Veste Françoise de République du chiffon- le coussin du singe

Elle est également dans un lin lavé écru trouvé chez Cousette. J’aime énormément cette matière et Cousette en a une très belle sélection cette année. Le lin lavé est joliment texturé; il a une belle souplesse et il froisse moins que le lin. Il est surtout très doux et agréable à porter. Enfin j’aime son épaisseur qui est idéale pour coudre de nombreux vêtements, allant de la veste d’extérieur au petit haut à bretelles pour l’été.

Pour ce modèle j’ai gardé la même taille qu’habituellement (soit le 40). Je n’ai pas pensé à réduire la longueur des manches mais avec du recul je pense que j’aurais pu supprimer quelques centimètres pour apporter plus de légèreté à l’allure finale. Qu’importe, j’ai plaisir à relever mes manches sur les avant-bras tout simplement. J’ai en revanche arrondi le bas des enformes avant et des avant et ai remplacé les poches paysannes par des poches plaquées doublées. Enfin je n’ai pas mis de boutons sur cette petite veste mais j’y réfléchis encore. La doublure est en soie, dans des couleurs pastels comme certains d’entre vous ont pu l’apercevoir sur instagram.

Françoise est comme toujours à la hauteur de mes espoirs. Ce patron est d’autant plus agréable à réaliser que l’on peut s’appuyer sur le pas-à-pas réalisé sur le blog RDC. Il est vraiment très bien fait.

Voilà… je vous montre quelques petits clichés de cette veste d’été, en attendant que le printemps s’installe durablement 😉

Belle soirée à tous et toutes,

Veste Françoise de République du chiffon- le coussin du singe

Veste Françoise de République du chiffon- le coussin du singe

Veste Françoise de République du chiffon- le coussin du singe

Veste Françoise de République du chiffon- le coussin du singe

Veste Françoise de République du chiffon- le coussin du singe

Veste Françoise de République du chiffon- le coussin du singe

Veste Françoise de République du chiffon- le coussin du singe

Veste Françoise de République du chiffon- le coussin du singe

Veste Françoise de République du chiffon- le coussin du singe

Veste Françoise de République du chiffon- le coussin du singe

Work Jacket

J’aime le jean, le denim. J’aime cette matière, dont les bleus se révèlent avec le temps et l’usure, et qui s’adapte à toutes les couleurs. Je peine d’ailleurs à retrouver mes souvenirs de mes premiers vêtements en jean?… Assurément je repense à mon premier 501, mythique, durant mes années lycée, et aux efforts déployés chaque matin lors de l’enfilage de mon pantalon que j’aimais le plus ajusté possible. Evidemment je me souviens également de ma première veste en jean, à la fac, et à la décontraction qu’elle ajoutait à mon look parfois trop sage. Et puis le jean a poursuivi son essor… devenant aujourd’hui le basique parfait d’une garde-robe, sur un top, un pantalon, une jupe ou une veste.

Ces mois-ci je l’ai découvert en sur-chemise, alliant le confort d’une veste assez ample et droite à cette matière intemporelle, d’une parfaite neutralité. Et mon coeur a fait BOUM!

Je suis partie en quête de ma petite sur-chemise en jean. J’avais trouvé un coupon de jean relativement clair à La Maison d’Ursule, d’une belle épaisseur et à la souplesse parfaite. J’ai donc passé en revue les différents patrons de chemise que j’avais et je me suis arrêtée sur ma bienaimée Archer button up de Grainline Studio. Cette chemise est en effet ample, particulièrement sur les manches. Et puis elle a une coupe droite, sans pinces poitrine… C’était donc le modèle qui semblait le plus correspondre à mon projet.

Pour la réaliser j’ai modifié les poches que j’ai arrondies et descendues. J’ai également ajouté une petite poche sur la poitrine. Enfin j’ai arrondi mon col pour me rapprocher le plus possible de ce modèle que j’avais aperçu sur Pinterest (une source d’inspiration inépuisable). Je n’ai pas changé la taille: j’ai pris ma taille habituelle réalisée sur mes autres chemises, soit la taille 8 pour mon 40… Et, elle a la taille parfaite pour une veste.

J’ai beaucoup surpiqué sur cet ouvrage: col, poches, ligne du dos. J’ai supprimé l’arrondi de l’ourlet. Enfin, je lui ai mis des boutons à l’esprit un brin marin, en métal bleu, dénichés à La Mercerie Parisienne. J’aime son style qui se rapproche de la tenue de travail. Surtout quand je suis comme ces jours-ci, en vacances 😉

Voici quelques petits clichés pour vous,

Archer button up de Grainline Studio version veste en jean- le coussin du singe

Archer button up de Grainline Studio version veste en jean- le coussin du singe

Archer Button up de Grainline Studio, version veste en jean- le coussin du singe

Archer Button up de Grainline Studio, version veste en jean- le coussin du singe

Archer Button up de Grainline Studio, version veste en jean- le coussin du singe

Archer Button up de Grainline Studio, version veste en jean- le coussin du singe

Archer Button up de Grainline Studio, version veste en jean- le coussin du singe

Archer Button up de Grainline Studio, version veste en jean- le coussin du singe

Archer Button up de Grainline Studio, version veste en jean- le coussin du singe

Archer Button up de Grainline Studio, version veste en jean- le coussin du singe

Archer Button up de Grainline Studio, version veste en jean- le coussin du singe

Archer Button up de Grainline Studio, version veste en jean- le coussin du singe

Archer Button up de Grainline Studio, version veste en jean- le coussin du singe

Archer Button up de Grainline Studio, version veste en jean- le coussin du singe

 

Très belle soirée à tous 🙂

Johanna poudrée

Cette saison, le « nude », le « poudré », viennent chatouiller nos pupilles et nous envelopper d’une douceur toute printanière. Et même si en levant la tête je peine à trouver du bleu, j’ai des envies de printemps et de fleurs, de chaleur et de soleil.

Découvert à l’occasion de la sortie de la dernière collection de folie d’Atelier Brunette, j’ai craqué sur ce merveilleux Sparkel Powder Gold, sublime batiste rose poudrée délicatement parsemée de points gris et dorés. Ce tissu m’évoque la poudre si féminine et aérienne qui s’envole… Et c’est donc ainsi que je suis partie en quête d’un modèle léger et aérien.

Johanna de République du Chiffon en Sparkel powdergold Atelier Brunette- le coussin du singe

Johanna de République du Chiffon en Sparkel powdergold Atelier Brunette- le coussin du singe

 

Après quelques hésitations j’ai finalement jeté mon dévolu sur la chemise Johanna de République du Chiffon. J’aime énormément cette chemise, réalisée à de nombreuses reprises. Ici j’ai choisi de mettre des volants entre les empiècements avant et dos. J’ai pour cela coupé des bandes de tissu de 4cm de large que j’ai cousues à l’aide de mon pied à ourlet roulotté. La longueur des bandes coupées pour les volants fait 2 fois la longueur initiale de l’empiècement. C’est un peu trop je pense: « 1,7 fois la longueur » aurait suffit.

J’ai supprimé les manches et ai cousu un biais, réalisé dans mon tissu, aux emmanchures. J’ai fait un petit arrondi sur l’ourlet du bas. Enfin, j’ai supprimé le col et ai fini avec un col Mao avec mon pied de col.

Les petits boutons dorés viennent ici de La Mercerie Parisienne.

Voilà, je vous montre aujourd’hui ma petite Johanna poudrée, dans ce tissu merveilleux d’une douceur absolue, au toucher comme aux yeux. Belle journée à tous,

Johanna de République du Chiffon en Sparkel powdergold Atelier Brunette- le coussin du singe

Johanna de République du Chiffon en Sparkel powdergold Atelier Brunette- le coussin du singe

Johanna de République du Chiffon en Sparkel powdergold Atelier Brunette- le coussin du singe

Johanna de République du Chiffon en Sparkel powdergold Atelier Brunette- le coussin du singe

Johanna de République du Chiffon en Sparkel powdergold Atelier Brunette- le coussin du singe

Johanna de République du Chiffon en Sparkel powdergold Atelier Brunette- le coussin du singe

 

Johanna de République du Chiffon en Sparkel powdergold Atelier Brunette- le coussin du singe

Johanna de République du Chiffon en Sparkel powdergold Atelier Brunette- le coussin du singe

Johanna de République du Chiffon en Sparkel powdergold Atelier Brunette- le coussin du singe

Johanna de République du Chiffon en Sparkel powdergold Atelier Brunette- le coussin du singe

Johanna de République du Chiffon en Sparkel powdergold Atelier Brunette- le coussin du singe (admirez la pause ;-) )

Johanna de République du Chiffon en Sparkel powdergold Atelier Brunette- le coussin du singe (admirez la pause 😉 )

Rosari skirt

Voici une petite jupe qui a été un vrai coup de coeur! Pauline Alice a le don de proposer des modèles mariant à merveille un petit esprit rétro, l’intemporalité du classique et une délicate touche de féminité. Après avoir succombé à la Cami dress puis à la Xerea, je suis littéralement sous le charme de cette petite Rosari skirt dont le patron a vu le jour durant l’automne dernier.

Mais qu’a t-elle de si exceptionnel me direz-vous? Et bien, je dirais qu’elle s’apparente à « la petite jupe parfaite », équilibrée, tendance, agréable et facile à porter. J’aime sa sobriété apparente, sa simplicité, son enfilade de boutons si esthétique, j’aime sa forme ni près du corps ni évasée… bref, de nombreuses qualités qui en font un vêtement moderne et intemporel à la fois, avec un fort degré de portabilité. Rosari skirt peut se décliner dans de multiples versions, mini ou midi, et est proposée avec un choix de poches impressionnant.

La réalisation de cette jupe a été dans la lignée des précédents patrons de Pauline Alice: très bien conçue, j’ai particulièrement aimé la manière dont la pâte de boutonnage englobe l’ourlet de la jupe. La finition est propre et précise. J’aime également ses poches « jean »: faciles à réaliser et si jolies. Les explications du patron sont vraiment bien faites. J’ai cousu ma jupe en 38 (Ma taille habituelle pour les hanches) et elle tombe très bien sur moi. Peut-être la ceinture aurait gagné à plus de confort avec un petit cm en plus chez moi pour une aisance idéale… (quoique quelques séances d’abdos pourraient faire l’affaire?)

J’ai choisi de la réaliser dans une version printanière, dans ce mélange de lin et de coton gris-bleu chiné, issu du stock abyssal de ma réserve maison. Les boutons centraux sont en bois clair… (je suis très boutons en bois en ce moment);

Voici pour vous deux petites photos en attendant les premiers jours du printemps;

Quoi? On est en février? M’en fiche…Allez allez, on veut du soleil! Et puis des fleurs, des oiseaux grassouillets, des fruits qui tachent, des jambes à faire bronzer, enfin le printemps quoi 🙂

 

Rosari skirt de Pauline Alice- le coussin du singe

Rosari skirt de Pauline Alice- le coussin du singe

 

Rosari skirt de Pauline Alice- le coussin du singe

Rosari skirt de Pauline Alice- le coussin du singe

 

Dahlia en fleurs

Me voici de retour aujourd’hui avec cette nouvelle petite blouse Dahlia. Issue de la dernière collection de Dessine moi un patron: elle est une belle illustration de ce que m’évoque le romantisme. Dahlia est délicate et fraîche, féminine et aérienne. J’aime particulièrement son petit col victorien et son pli plat dans le dos.

Découverte grâce à Emilie sa créatrice, je l’ai essayée et adoptée dans la foulée. Elle est d’une réalisation facile et originale. Et surtout, elle est parfaitement ajustée: j’aime sa forme aérée et ses manches assez près du corps. Aucune difficulté à noter pour ce modèle qui taille parfaitement: le bonheur! Le col victorien se monte aisément par un jeu de fronces; et la satisfaction d’avoir appris une nouvelle technique est au rendez-vous. Un grand merci Emilie! Une fois de plus, je suis sous le charme de tes modèles si féminins et délicats.

J’ai donc cousu cette première version dans une superbe viscose bleue et fleurie de chez Henry et Henriette dénichée lors du dernier salon CSF 2015. J’ai cousu un 40, ce qui correspond à ma taille habituelle. Vous ne verrez malheureusement pas de photo du dos (un oubli lors de la prise de vue) mais j’ai choisi de fermer le col avec un petit bouton bleu marine derrière la nuque. Un ruban de satin aurait été encore plus réussi. L’empiècement situé entre le col et la partie dos reste ouvert jusqu’au pli plat central. Je laisse votre imagination faire son oeuvre: le dos est tout aussi joli que l’avant 🙂

Pour vous faire quand même une petite idée je vous invite à aller faire un petit tour sur le superbe blog de l’Annexe Dilettante, dont la version est à tomber!

Dahlia de Dessine moi un patron- le coussin du singe

Dahlia de Dessine moi un patron- le coussin du singe

Dahlia de Dessine moi un patron- le coussin du singe

Dahlia de Dessine moi un patron- le coussin du singe

Dahlia de Dessine moi un patron- le coussin du singe

Dahlia de Dessine moi un patron- le coussin du singe

Je profite de ce petit post pour vous remercier pour vos si gentils petits messages, auxquels je n’ai pas répondu par manque de temps mais qui m’ont fait chaud au coeur. Je les ai tous lus, MERCI 🙂

A très vite pour la suite; très belle journée!