La Parisienne en été

Il y a quelques mois j’ai découvert comme nombre d’être vous le fabuleux concours #hacklamode lancé par Louis Antoinette Paris avec sa belle robe La Parisienne. Je n’ai pas trouvé le temps d’y participer mais j’ai pu admirer toutes les sublimes versions réalisées à cette occasion, et parmi elles la divine réalisation de la Lauréate et non moins très talentueuse Solène du blog On sunday mornings.

Et puis il y a quelques semaines, j’ai été contactée par Louis Antoinette Paris qui me proposait de m’essayer au nouveau patron d’été conçu avec Solène sur la base de sa version de la Parisienne. Je n’ai pas pu y résister. Et j’avoue que j’aime tout autant ce modèle que je trouve frais, habillé et un brin espiègle; que cette démarche participative qui mélange talents et influences.

J’ai longuement tergiversé sur les tissus que j’allais utiliser; sur les matières. J’ai finalement choisi le mariage de ce très beau jacquard plutôt ethnique pour la jupe et de ce mélange laine et viscose ultra fin et doux pour le haut.

Ce jacquard, déniché l’an dernier, vient de la boutique en ligne Pretty Mercerie; le lainage noir vient de chez Sacrés coupons.

Le patron est très agréable à suivre. Bon ok j’ai un peu réfléchis pour réaliser les plis de ma jupe et j’ai quand même jeté un oeil sur la fiche technique proposée par Louis Antoinette Paris pour la prise en fourreau des manches: une technique que je ne connaissais pas et que j’ai pris plaisir à apprendre. 😉

La Parisienne en été taille parfaitement bien. J’aime tout particulièrement le haut plus court devant que derrière que je trouve harmonieux et équilibré. J’aime aussi la jupe et tous ses plis, dont la ceinture un peu haute cache parfaitement mon ventre. A mon âge, c’est plus sérieux 😉

Je vous laisse avec ces quelques photos,

Un immense bravo à Solène et Louis Antoinette Paris!!

la parisienne en été de Louis Antoinette Paris et Solène- le coussin du singe

la parisienne en été de Louis Antoinette Paris et Solène- le coussin du singe


la parisienne en été de Louis Antoinette Paris et Solène- le coussin du singe

la parisienne en été de Louis Antoinette Paris et Solène- le coussin du singe


la parisienne en été de Louis Antoinette Paris et Solène- le coussin du singe

la parisienne en été de Louis Antoinette Paris et Solène- le coussin du singe


la parisienne en été de Louis Antoinette Paris et Solène- le coussin du singe

la parisienne en été de Louis Antoinette Paris et Solène- le coussin du singe


la parisienne en été de Louis Antoinette Paris et Solène- le coussin du singe

la parisienne en été de Louis Antoinette Paris et Solène- le coussin du singe


la parisienne en été de Louis Antoinette Paris et Solène- le coussin du singe

la parisienne en été de Louis Antoinette Paris et Solène- le coussin du singe

Publicités

Madeleine et pastèque

Je reviens ce soir pour vous parler de mon big big crush pour la robe Madeleine de République du Chiffon.

J’avais depuis quelques mois déjà ce superbe patron et je ne l’avais pas encore déballé… Depuis l’automne dernier les différents modèles de la collection automne-hiver de République du Chiffon n’ont eu de cesse de m’enchanter, tant sur la blogosphère/réseaux sociaux que sous mon pied de biche dans mon atelier maison. Mais je dois avouer que la dernière version de la Robe Madeleine, découverte sur le blog de l’Annexe Dilettante a achevé de me séduire. Sa version en Denim est une vraie beauté; et a provoqué chez moi un sentiment d’urgence à réaliser ce modèle.

Après réflexion je me suis dit que nous étions maintenant en mai et qu’il fallait que je fasse une petite Madeleine estivale. J’ai donc raccourci les manches de ma robe et l’ai coupée en 40 en suivant le tableau de mesures. J’ai choisi un tissu de mon stock, mélange de lin et viscose je pense, couleur pastèque, soit une couleur que je porte rarement. Qu’importe, je trouverai forcément de belles occasions pour arborer cette petite robe fraiche et si agréable à porter.

Madeleine de République du Chiffon- le coussin du singe

Madeleine de République du Chiffon- le coussin du singe

Madeleine de République du Chiffon- le coussin du singe

Madeleine de République du Chiffon- le coussin du singe

Pour ce qui est du patron en lui même, je n’ai fait quasiment aucune modification si ce n’est la largeur du bas dos que j’ai bien réduite pour éviter des fronces trop volumineuses avec ce tissu un peu épais. J’en ai supprimé 25-30 cm et c’est suffisant. Cela n’aurait pas été nécessaire avec un tissu fin.

Madeleine de République du Chiffon- le coussin du singe

Madeleine de République du Chiffon- le coussin du singe

Je vous l’avoue, je trouve ce dos absolument superbe…

Ce modèle semble assez sophistiqué avec ses jeux de fronces et de fermeture croisée. Pour autant il est réellement simple et aisé à réaliser. L’enforme de l’encolure se monte comme un pied-de-col jusqu’à la ceinture. Il tombe impeccablement sans plisser de manière disgracieuse; j’adore.

L’étape de la ceinture nécessite un peu d’application pour répartir les fronces de manière régulière. Les étapes suivantes sont vraiment simples: le montage des manches ainsi que les ourlets ne posent aucun problème.

Madeleine de République du Chiffon- le coussin du singe

Madeleine de République du Chiffon- le coussin du singe

Enfin, la ceinture se ferme avec de simples boutonnières, positionnées en fonction de la largeur de la taille. Pas de fermeture éclair; c’est très simple et c’est vraiment très joli. Le positionnement des boutonnières est facilité en l’ajustant directement sur soi avec des épingles.

Madeleine de République du Chiffon- le coussin du singe

Madeleine de République du Chiffon- le coussin du singe

Madeleine est vraiment un superbe modèle à adopter pour l’été! Je vous prépare un prochain article avec ma deuxième réalisation en lin lavé que j’ai pris autant de plaisir à réaliser, si ce n’est plus. J’ai hâte que le soleil arrive enfin!

Je ne sais plus où donner de la tête avec tous ces superbes patrons que l’ont peut revisiter à l’envi!!! Et je ne parle pas de la collection printemps-été qui me rend complètement fébrile!

D’ici là je vous souhaite une très belle soirée;

A bientôt

Quand Françoise se prépare pour l’été

La veste Françoise de République du Chiffon est certainement le patron que j’ai le plus réalisé ces derniers mois. Il a résolument l’intemporalité du classique et peut s’envisager dans une multitude de versions, pour toutes saisons. Françoise c’est la petite veste tailleur qui aime pointer le bout de son nez en toute occasion: habillée, décontractée, apprêtée ou faussement négligée. C’est simple JE L’A-DO-RE!

Certains d’entre vous le savent, j’en ai effectuées plusieurs dans des lainages fins cet hiver. Plus récemment, je me suis lancée dans une version en lin lavée après avoir erré de longues heures sur le site d’une maintenant célèbre marque de prêt à porter. J’en ai réalisée une première en bleu ciel que je vous montrerai en détail prochainement. Et puis j’ai cousu celle-ci:

Veste Françoise de République du chiffon- le coussin du singe

Veste Françoise de République du chiffon- le coussin du singe

Elle est également dans un lin lavé écru trouvé chez Cousette. J’aime énormément cette matière et Cousette en a une très belle sélection cette année. Le lin lavé est joliment texturé; il a une belle souplesse et il froisse moins que le lin. Il est surtout très doux et agréable à porter. Enfin j’aime son épaisseur qui est idéale pour coudre de nombreux vêtements, allant de la veste d’extérieur au petit haut à bretelles pour l’été.

Pour ce modèle j’ai gardé la même taille qu’habituellement (soit le 40). Je n’ai pas pensé à réduire la longueur des manches mais avec du recul je pense que j’aurais pu supprimer quelques centimètres pour apporter plus de légèreté à l’allure finale. Qu’importe, j’ai plaisir à relever mes manches sur les avant-bras tout simplement. J’ai en revanche arrondi le bas des enformes avant et des avant et ai remplacé les poches paysannes par des poches plaquées doublées. Enfin je n’ai pas mis de boutons sur cette petite veste mais j’y réfléchis encore. La doublure est en soie, dans des couleurs pastels comme certains d’entre vous ont pu l’apercevoir sur instagram.

Françoise est comme toujours à la hauteur de mes espoirs. Ce patron est d’autant plus agréable à réaliser que l’on peut s’appuyer sur le pas-à-pas réalisé sur le blog RDC. Il est vraiment très bien fait.

Voilà… je vous montre quelques petits clichés de cette veste d’été, en attendant que le printemps s’installe durablement 😉

Belle soirée à tous et toutes,

Veste Françoise de République du chiffon- le coussin du singe

Veste Françoise de République du chiffon- le coussin du singe

Veste Françoise de République du chiffon- le coussin du singe

Veste Françoise de République du chiffon- le coussin du singe

Veste Françoise de République du chiffon- le coussin du singe

Veste Françoise de République du chiffon- le coussin du singe

Veste Françoise de République du chiffon- le coussin du singe

Veste Françoise de République du chiffon- le coussin du singe

Veste Françoise de République du chiffon- le coussin du singe

Veste Françoise de République du chiffon- le coussin du singe

Work Jacket

J’aime le jean, le denim. J’aime cette matière, dont les bleus se révèlent avec le temps et l’usure, et qui s’adapte à toutes les couleurs. Je peine d’ailleurs à retrouver mes souvenirs de mes premiers vêtements en jean?… Assurément je repense à mon premier 501, mythique, durant mes années lycée, et aux efforts déployés chaque matin lors de l’enfilage de mon pantalon que j’aimais le plus ajusté possible. Evidemment je me souviens également de ma première veste en jean, à la fac, et à la décontraction qu’elle ajoutait à mon look parfois trop sage. Et puis le jean a poursuivi son essor… devenant aujourd’hui le basique parfait d’une garde-robe, sur un top, un pantalon, une jupe ou une veste.

Ces mois-ci je l’ai découvert en sur-chemise, alliant le confort d’une veste assez ample et droite à cette matière intemporelle, d’une parfaite neutralité. Et mon coeur a fait BOUM!

Je suis partie en quête de ma petite sur-chemise en jean. J’avais trouvé un coupon de jean relativement clair à La Maison d’Ursule, d’une belle épaisseur et à la souplesse parfaite. J’ai donc passé en revue les différents patrons de chemise que j’avais et je me suis arrêtée sur ma bienaimée Archer button up de Grainline Studio. Cette chemise est en effet ample, particulièrement sur les manches. Et puis elle a une coupe droite, sans pinces poitrine… C’était donc le modèle qui semblait le plus correspondre à mon projet.

Pour la réaliser j’ai modifié les poches que j’ai arrondies et descendues. J’ai également ajouté une petite poche sur la poitrine. Enfin j’ai arrondi mon col pour me rapprocher le plus possible de ce modèle que j’avais aperçu sur Pinterest (une source d’inspiration inépuisable). Je n’ai pas changé la taille: j’ai pris ma taille habituelle réalisée sur mes autres chemises, soit la taille 8 pour mon 40… Et, elle a la taille parfaite pour une veste.

J’ai beaucoup surpiqué sur cet ouvrage: col, poches, ligne du dos. J’ai supprimé l’arrondi de l’ourlet. Enfin, je lui ai mis des boutons à l’esprit un brin marin, en métal bleu, dénichés à La Mercerie Parisienne. J’aime son style qui se rapproche de la tenue de travail. Surtout quand je suis comme ces jours-ci, en vacances 😉

Voici quelques petits clichés pour vous,

Archer button up de Grainline Studio version veste en jean- le coussin du singe

Archer button up de Grainline Studio version veste en jean- le coussin du singe

Archer Button up de Grainline Studio, version veste en jean- le coussin du singe

Archer Button up de Grainline Studio, version veste en jean- le coussin du singe

Archer Button up de Grainline Studio, version veste en jean- le coussin du singe

Archer Button up de Grainline Studio, version veste en jean- le coussin du singe

Archer Button up de Grainline Studio, version veste en jean- le coussin du singe

Archer Button up de Grainline Studio, version veste en jean- le coussin du singe

Archer Button up de Grainline Studio, version veste en jean- le coussin du singe

Archer Button up de Grainline Studio, version veste en jean- le coussin du singe

Archer Button up de Grainline Studio, version veste en jean- le coussin du singe

Archer Button up de Grainline Studio, version veste en jean- le coussin du singe

Archer Button up de Grainline Studio, version veste en jean- le coussin du singe

Archer Button up de Grainline Studio, version veste en jean- le coussin du singe

 

Très belle soirée à tous 🙂

Johanna poudrée

Cette saison, le « nude », le « poudré », viennent chatouiller nos pupilles et nous envelopper d’une douceur toute printanière. Et même si en levant la tête je peine à trouver du bleu, j’ai des envies de printemps et de fleurs, de chaleur et de soleil.

Découvert à l’occasion de la sortie de la dernière collection de folie d’Atelier Brunette, j’ai craqué sur ce merveilleux Sparkel Powder Gold, sublime batiste rose poudrée délicatement parsemée de points gris et dorés. Ce tissu m’évoque la poudre si féminine et aérienne qui s’envole… Et c’est donc ainsi que je suis partie en quête d’un modèle léger et aérien.

Johanna de République du Chiffon en Sparkel powdergold Atelier Brunette- le coussin du singe

Johanna de République du Chiffon en Sparkel powdergold Atelier Brunette- le coussin du singe

 

Après quelques hésitations j’ai finalement jeté mon dévolu sur la chemise Johanna de République du Chiffon. J’aime énormément cette chemise, réalisée à de nombreuses reprises. Ici j’ai choisi de mettre des volants entre les empiècements avant et dos. J’ai pour cela coupé des bandes de tissu de 4cm de large que j’ai cousues à l’aide de mon pied à ourlet roulotté. La longueur des bandes coupées pour les volants fait 2 fois la longueur initiale de l’empiècement. C’est un peu trop je pense: « 1,7 fois la longueur » aurait suffit.

J’ai supprimé les manches et ai cousu un biais, réalisé dans mon tissu, aux emmanchures. J’ai fait un petit arrondi sur l’ourlet du bas. Enfin, j’ai supprimé le col et ai fini avec un col Mao avec mon pied de col.

Les petits boutons dorés viennent ici de La Mercerie Parisienne.

Voilà, je vous montre aujourd’hui ma petite Johanna poudrée, dans ce tissu merveilleux d’une douceur absolue, au toucher comme aux yeux. Belle journée à tous,

Johanna de République du Chiffon en Sparkel powdergold Atelier Brunette- le coussin du singe

Johanna de République du Chiffon en Sparkel powdergold Atelier Brunette- le coussin du singe

Johanna de République du Chiffon en Sparkel powdergold Atelier Brunette- le coussin du singe

Johanna de République du Chiffon en Sparkel powdergold Atelier Brunette- le coussin du singe

Johanna de République du Chiffon en Sparkel powdergold Atelier Brunette- le coussin du singe

Johanna de République du Chiffon en Sparkel powdergold Atelier Brunette- le coussin du singe

 

Johanna de République du Chiffon en Sparkel powdergold Atelier Brunette- le coussin du singe

Johanna de République du Chiffon en Sparkel powdergold Atelier Brunette- le coussin du singe

Johanna de République du Chiffon en Sparkel powdergold Atelier Brunette- le coussin du singe

Johanna de République du Chiffon en Sparkel powdergold Atelier Brunette- le coussin du singe

Johanna de République du Chiffon en Sparkel powdergold Atelier Brunette- le coussin du singe (admirez la pause ;-) )

Johanna de République du Chiffon en Sparkel powdergold Atelier Brunette- le coussin du singe (admirez la pause 😉 )

Ma petite robe Mélilot

Voilà la suite de ce superbe patron… la version robe de la chemise Mélilot de Deer and Doe.

Alors alors… comment dire; ce joli modèle de chemise, relativement cintré, est à mes yeux idéal pour coudre une robe chemise. Pour cette version (A) j’ai tout simplement prolongé mon trait sur les côtés devant et dos d’environ 30 cm, après avoir supprimé l’ourlet échancré de la chemise. J’ai supprimé la double patte de boutonnage parce que je voulais une belle enfilade de boutons…Et c’est tout.

Voilà je vous ai tout dit. Cette version robe, coupée en 40, n’a subi aucune autre modification. J’ai choisi de la coudre dans un superbe coupon de chambray rayé noir et blanc déniché l’année dernière chez Little Fabrics. Ce tissu est beau, souple, doux et relativement épais. Il a une tenue idéale pour une robe. Il est habillé avec des petits boutons dorés de chez Pretty Mercerie.

Je vous montre quelques petites photos de cette robe Mélilot. Elle me donne envie d’aller faire mon marché au soleil et de revenir avec un joli bouquet de pivoines… et aussi d’aller à la plage tiens!

Mélilot de Deer and Doe, version robe- le coussin du singe

Mélilot de Deer and Doe, version robe- le coussin du singe

Mélilot de Deer and Doe, version robe- le coussin du singe

Mélilot de Deer and Doe, version robe- le coussin du singe

Mélilot de Deer and Doe, version robe- le coussin du singe

Mélilot de Deer and Doe, version robe- le coussin du singe

Mélilot de Deer and Doe, version robe- le coussin du singe

Mélilot de Deer and Doe, version robe- le coussin du singe

Mélilot de Deer and Doe, version robe- le coussin du singe

Mélilot de Deer and Doe, version robe- le coussin du singe

Mélilot de Deer and Doe, version robe- le coussin du singe

Mélilot de Deer and Doe, version robe- le coussin du singe

Mélilot et Mésange

Voici un patron qui a été un véritable coup de coeur! Mélilot de Deer and Doe m’a charmée au premier regard. Avec son joli col Claudine, ses épaules tombantes et sa forme cintrée, il apportait une certaine nouveauté à ma collection de patrons.

Mélilot a de surcroit un très grand potentiel en terme d’adaptation et de personnalisation: Deer and Doe propose en effet deux versions différentes, avec deux longueurs de manches et deux cols différents Mao/Claudine. Enfin, je l’ai tout de suite imaginé en version robe, sa taille cintrée s’y prêtant parfaitement.

Pour cette version printanière j’ai choisi ce sublime Liberty Eloïse « Mésange » édité par Lil Weasel. Mon inspiration ici fut ce petit chemisier ou encore celui-ci. Un brin vintage, ils ont la fraicheur et l’innocence des beaux jours. Le liberty Eloïse Mésange dont les couleurs sont si douces s’est parfaitement prêté au jeu et sa merveilleuse qualité Tana Lawn lui apporte une touche délicate et raffinée. Bref, vous le comprenez à travers ces quelques lignes, je suis plus que conquise par ce tissu.

 

chemise Mélilot en Liberty Eloïse Mésange Lil Weasel- le coussin du singe

chemise Mélilot en Liberty Eloïse Mésange Lil Weasel- le coussin du singe

La réalisation de ce chemisier a été très agréable. J’ai fait un mix de la version A et B car je voulais garder ce petit col Claudine sur la version manches courtes. J’ai pris ma taille habituelle (40 pour le haut) et je suis ravie du résultat qui tombe parfaitement bien (J’ai fait attention à bien respecter les marges des coutures anglaises parce que par manque de vigilance à ce niveau ma toile était légèrement trop juste).

Je ne relève aucune difficulté particulière pour ce patron: il faut en revanche s’appliquer pour la poste du col, des poches et de la double patte de boutonnage.

J’ai légèrement modifié l’ourlet, qui est plus échancré sur la version originale. J’ai également réduit l’ajustement à la taille d’un cm ma taille n’étant pas très fine.

Voilà, mon petit chemisier estival, que je ne quitte plus (enfin je l’accompagne souvent d’une petite laine en ce moment quand même!). J’aime beaucoup beaucoup ce patron et après cette version quelque peu champêtre je reviendrai très vite vous parler de ma version robe, un brin plus citadine.

Je profite de ce petit post pour vous remercier toutes et tous pour vos petits messages, que j’ai lus avec grand plaisir 🙂

Je vous souhaite une très belle journée, à bientôt,

chemise Mélilot en Liberty Eloïse Mésange Lil Weasel- le coussin du singe

chemise Mélilot en Liberty Eloïse Mésange Lil Weasel- le coussin du singe

chemise Mélilot en Liberty Eloïse Mésange Lil Weasel- le coussin du singe

chemise Mélilot en Liberty Eloïse Mésange Lil Weasel- le coussin du singe

chemise Mélilot en Liberty Eloïse Mésange Lil Weasel- le coussin du singe

chemise Mélilot en Liberty Eloïse Mésange Lil Weasel- le coussin du singe

 

chemise Mélilot en Liberty Eloïse Mésange Lil Weasel- le coussin du singe

chemise Mélilot en Liberty Eloïse Mésange Lil Weasel- le coussin du singe

chemise Mélilot en Liberty Eloïse Mésange Lil Weasel- le coussin du singe

chemise Mélilot en Liberty Eloïse Mésange Lil Weasel- le coussin du singe

Stockholm

Hé hé hé, le jour est venu de vous dévoiler ma petite participation au jeu-concours lancé par Atelier Scämmit. Certains d’entre vous ont pu déjà apercevoir quelques indices ici et là sur instagram?

Bon, je vous dis tout. Aujourd’hui démarre le jeu-concours de folie lancé par Johanna la talentueuse créatrice d’Atelier Scämmit, en partenariat avec Pretty Mercerie et Mollies Makes.

Atelier Scämmit a créé un nouveau patron, adorable petite blouse printanière, la blouse Stockholm. Vous allez d’ailleurs pouvoir vous en rendre compte en la réalisant avec vos doigts de fées pendant ce jeu-concours!! Je vous laisse aller faire un tour sur le compte instagram @atelierscammit pour connaître les magnifiques surprises qui vous ont été concoctées ainsi que les superbes lots à gagner 😉

Comment y participer? C’est très simple, il vous suffit de vous rendre sur le blog Atelier Scämmit ou sur le compte instagram @atelierscammit et de:

  • Vous abonner aux newsletters de l’atelier scämmit et de Pretty Mercerie, et/ou aux comptes instagram @atelierscammit et @prettymercerie ; Sur instagram :commenter le post de lancement du concours d’@atelierscammit en invitant 3 amies à participer
  • Aller sur le site www.atelier-scammit.fr/boutique pour télécharger gratuitement le patron de la blouse Stockholm
  • Publier une belle photo de votre création sur votre blog (informer atelier scammit dans les commentaires de la publication) ou sur instagram, ou l’envoyer par mail à Atelier Scammit, accompagnée des hashtag #atelierscammit #blousestockholm #stockholmpattern #prettymercerie #molliemakesfr
  • Multiplier vos chances de gagner en publiant plusieurs photos et en participant via Facebook et via le blog http://www.atelier-scammit.fr
  • Vous avez jusqu’au 1er mai inclus pour tenter votre chance!

Je vous laisse avec ma petite version, réalisée dans un crêpe écru fleuri, et je vous souhaite BONNE CHANCE, GOOD LUCK et encore LYCKA TILL!!! Et surtout, amusez-vous bien ❤

blouse Stockholm jeu-concours atelier Scammit - le coussin du singe

blouse Stockholm jeu-concours atelier Scammit – le coussin du singe

blouse Stockholm jeu-concours atelier Scammit - le coussin du singe

blouse Stockholm jeu-concours atelier Scammit – le coussin du singe

blouse Stockholm jeu-concours atelier Scammit - le coussin du singe

blouse Stockholm jeu-concours atelier Scammit – le coussin du singe

blouse Stockholm jeu-concours atelier Scammit - le coussin du singe

blouse Stockholm jeu-concours atelier Scammit – le coussin du singe

blouse Stockholm jeu-concours atelier Scammit - le coussin du singe

blouse Stockholm jeu-concours atelier Scammit – le coussin du singe

blouse Stockholm jeu-concours atelier Scammit - le coussin du singe

blouse Stockholm jeu-concours atelier Scammit – le coussin du singe

blouse Stockholm jeu-concours atelier Scammit - le coussin du singe

blouse Stockholm jeu-concours atelier Scammit – le coussin du singe

 

Chic Birdy

Je reviens vous voir aujourd’hui avec un nouveau modèle plein de charme découvert il y a peu: la jolie blouse Chic Birdy créée par Kitbyklo. A l’image de son emballage soigné, dans un tissu japonais très esthétique, ce patron est vraiment bien conçu, accompagné de fiches explicatives très pratiques.

Chic Birdy est une bien jolie blouse qui comporte de beaux détails: un décolleté en V habillé par un petit col à pointes, un pli plat au dos, des ourlets qui s’ouvrent sur des fentes latérales, des manches 3/4 qui se terminent également avec une fente.

blouse Chic Birdy de Kitbyklo- le coussin du singe

blouse Chic Birdy de Kitbyklo- le coussin du singe

La jolie coupe de cette blouse m’a inspiré un petit esprit bohème, un brin romantique, chic et décontracté. Une blouse que j’aurai plaisir à porter dans de nombreuses occasions, mariant à merveille un petit côté hippie tout en restant élégante.

Chic Birdy a un joli tombé, particulièrement dans le dos. J’aime son ampleur, idéale au porté.

J’ai donc tourné autour de mes tissus, hésité longuement… et puis je suis tombée sur ce mariage de matières alliant un chambray bleu et cette fabuleuse dentelle de coton de chez Stragier dont j’ avais acquis un petit coupon l’été dernier. Elle est d’une qualité magnifique d’où son prix est élevé mais il est possible de se faire plaisir avec un petit coupon comme c’est le cas ici: cette dentelle habille ma blouse!

blouse Chic Birdy de Kitbyklo- le coussin du singe

blouse Chic Birdy de Kitbyklo- le coussin du singe

J’ai donc doublé mon empiècement d’épaule avec ma dentelle et ai renouvelé l’opération pour le col. J’ai ensuite brodé au point de chainette une ligne bleu marine autour de mon empiècement pour accentuer le côté bohème. Je crois avec du recul que j’aurais pu poursuivre ces détails brodés avec d’autres points et d’autres couleurs!

blouse Chic Birdy de Kitbyklo- le coussin du singe

blouse Chic Birdy de Kitbyklo- le coussin du singe

 

blouse Chic Birdy de Kitbyklo- le coussin du singe

blouse Chic Birdy de Kitbyklo- le coussin du singe

La blouse Chic Birdy est très agréable à réaliser. J’aime ses marges de coutures pour « coutures anglaises » comprises dans le patron. Les finitions sont belles et elle taille très bien. J’ai utilisé un 40, ce qui est parfait. Je n’ai noté aucune difficulté particulière même si les étapes du col et des fentes latérales au dessus des ourlets demandent un peu plus d’attention.

blouse Chic Birdy de Kitbyklo- le coussin du singe

blouse Chic Birdy de Kitbyklo- le coussin du singe

blouse Chic Birdy de Kitbyklo- le coussin du singe

blouse Chic Birdy de Kitbyklo- le coussin du singe

blouse Chic Birdy de Kitbyklo- le coussin du singe

blouse Chic Birdy de Kitbyklo- le coussin du singe

Ce modèle est vraiment adorable et confortable. La prochaine sera certainement dans un tissu plus fluide, ce qui sera d’ailleurs plus seyant sur l’avant.  Je suis ravie de cette découverte; merci beaucoup Cloé ❤

Fusain

Il y a quelques semaines, Thia, la talentueuse créatrice qui se cache derrière Blousette Rose, m’a proposé de tester son dernier patron de pantalon qui répond au doux nom de Fusain. Très emballée par le style classique et intemporel de ce pantalon, je me suis lancée…et j’ai adoré.

Alors qu’a-t’il donc de si spécial ce pantalon? Hum?

Et bien, tout d’abord il est très agréable à réaliser. Thia a pris un grand soin à détailler chaque étape de réalisation avec des schémas explicatifs et des fiches techniques, notamment pour la réalisation de la poche passepoilée située à l’arrière. Et ça, j’avoue que ça aide vraiment à se lancer et à acquérir de nouvelles choses.

 

poche pantalon Fusain de Blousette Rose- le coussin du singe

poche pantalon Fusain de Blousette Rose- le coussin du singe

Ensuite, je trouve que la braguette boutonnée est à la fois originale et facile à monter. Pour les personnes comme moi qui font systématiquement une petite crise de tachycardie aiguë à l’approche de l’étape braguette, et bien ce patron est fait pour vous: sérénité, et paix intérieure seront au rendez-vous avec au final une grande satisfaction.

braguette pantalon Fusain de Blousette Rose- le coussin du singe

braguette pantalon Fusain de Blousette Rose- le coussin du singe

 

braguette pantalon Fusain de Blousette Rose- le coussin du singe

braguette pantalon Fusain de Blousette Rose- le coussin du singe

Enfin, le plus important, ce patron est un modèle qui trouve une place de choix dans ma garde-robe: Fusain a un charme fou avec ses petits plis à l’avant. Il a l’élégance du classique et s’adapte à beaucoup de styles et de saisons. Je vous en montre deux versions aujourd’hui mais une troisième est en cours dans un joli lin lavé pour l’été.

J’ai utilisé le tableau de mensurations du patron (un 38 pour moi) et je n’ai fait absolument aucune retouche, hormis les passants que j’ai ajouté systématiquement pour porter une jolie ceinture.

La première version est dans un chambray bleu de chez Cousette, idéal pour les beaux jours. J’aime énormément cette matière, douce et lumineuse et je trouve qu’elle est tout aussi jolie sur une chemise ou une robe, que sur un pantalon. J’ai fait des ourlets à revers sur ce premier Fusain.

pantalon Fusain de Blousette Rose- le coussin du singe

pantalon Fusain de Blousette Rose- le coussin du singe

 

braguette pantalon Fusain de Blousette Rose- le coussin du singe

pantalon Fusain de Blousette Rose- le coussin du singe

 

pantalon Fusain de Blousette Rose- le coussin du singe

pantalon Fusain de Blousette Rose- le coussin du singe

 

pantalon Fusain de Blousette Rose- le coussin du singe

pantalon Fusain de Blousette Rose- le coussin du singe

La deuxième est dans un lainage bleu nuit légèrement extensible, déniché chez Bennytex. C’est une très belle étoffe que je réservais pour une veste tailleur au départ et finalement, ravie de mon premier Fusain en chambray, je l’ai utilisée pour cette deuxième version plus hivernale (et puis… on est tout de même en mars). Les ourlets ont été cousus à la main avec un point invisible.

braguette pantalon Fusain de Blousette Rose- le coussin du singe

braguette pantalon Fusain de Blousette Rose- le coussin du singe

pantalon Fusain de Blousette Rose- le coussin du singe

pantalon Fusain de Blousette Rose- le coussin du singe

pantalon Fusain de Blousette Rose- le coussin du singe

pantalon Fusain de Blousette Rose- le coussin du singe

pantalon Fusain de Blousette Rose- le coussin du singe

pantalon Fusain de Blousette Rose- le coussin du singe

poche pantalon Fusain de Blousette Rose- le coussin du singe

poche pantalon Fusain de Blousette Rose- le coussin du singe

Voilà, ce patron est une vraie réussite et va contribuer à faire déborder mon armoire 😉 Je l’adore!

Un grand merci Thia pour ta confiance et bravo pour ce si beau modèle!

Très belle journée à tous 🙂

Mes petits Monceau

Les semaines qui viennent de s’étirer sur ces derniers mois nous ont assommés de pluie et de grisaille… c’est un fait, je suis définitivement et irrémédiablement attirée par la lumière de nos belles saisons. Et dans cette attente…il me faut des subterfuges!

C’est un réel concours de circonstances mais plusieurs versions, toutes plus sublimes les unes que les autres de ce super patron sont apparues sur la blogosphère et sur instagram ces derniers jours. Je vous parle à mon tour du gilet Monceau de Cozy little world , patron qui est un de mes incontournables: il tombe parfaitement bien sur ma silhouette et s’adapte à une multitudes de tenues. Il est une petite veste décontractée ou devient un gilet confortable et douillet si besoin; il est marin, uni, bariolé; il est fin ou molletonné, ouvert ou fermé… Il est tout ce que je veux; et je ne suis jamais déçue.

J’ai cousu récemment deux petites versions, très basiques et casual, de ce Gilet Monceau: La première est dans le sublime tissu marinière noir et or édité cet hiver par Un chat sur un fil. Aucune modification sur ce gilet qui se ferme avec quelques boutons en bois. Ce tissu marinière est magnifique. Peu extensible, il a une belle tenue et se coud vraiment avec facilité. Sa composition en coton (avec un peu de lurex pour le doré), le rend très agréable au porté.

gilet Monceau de Cozy little world- le coussin du singe

gilet Monceau de Cozy little world- le coussin du singe

 

gilet Monceau de Cozy little world- le coussin du singe

gilet Monceau de Cozy little world- le coussin du singe

 

gilet Monceau de Cozy little world- le coussin du singe

gilet Monceau de Cozy little world- le coussin du singe

 

La deuxième version est réellement anti-sinistrose, tant elle est douillette et chaude. J’ai choisi pour cela un molleton matelassé brume de chez France Duval Stalla que j’avais depuis quelques temps. Ce tissu est très doux, vraiment très agréable à porter.

Je l’ai cousue lors d’un énième jour de pluie. J’ai décidé de l’allonger de 10 cm pour n’avoir absolument aucun courant d’air, même minime, dans le dos. J’ai poursuivie la ligne de mon patron de 10 cm sur le bas des côtés devant/dos. J’ai progressivement réduit les marges de coutures d’1 cm tandis que mon trait continuait vers le bas du vêtement: cela permet à mon gilet d’épouser davantage mes hanches.

Deuxième modification: étant donnée l’épaisseur de mon molleton j’ai coupé mes enformes dans une batiste de coton très fine dans le même coloris pour éviter l’effet « bourrelet » au niveau des coutures. J’ai thermocollé ces enformes à mon tissu avec un thermocollant très fin double face. J’ai fait la même opération pour mes ourlets dos et côtés. Enfin, j’ai fait une couture invisible, à la main, pour fixer mes enformes et mes ourlets du dos. Le résultat est tel que je l’attendais, le col est fin et bien plaqué; en outre il ne se déforme pas.

 

gilet Monceau de Cozy little world- le coussin du singe

gilet Monceau de Cozy little world- le coussin du singe

 

gilet Monceau de Cozy little world- le coussin du singe

gilet Monceau de Cozy little world- le coussin du singe

J’aime bien le porter avec le foulard en soie Liberty de ma grand-mère;

gilet Monceau de Cozy little world- le coussin du singe

gilet Monceau de Cozy little world- le coussin du singe

gilet Monceau de Cozy little world- le coussin du singe

gilet Monceau de Cozy little world- le coussin du singe

 

Voila un petit aperçu de ce que m’a inspiré le gilet Monceau… en attendant des versions plus printanières. A très vite 🙂

Belle soirée,

Rosari skirt

Voici une petite jupe qui a été un vrai coup de coeur! Pauline Alice a le don de proposer des modèles mariant à merveille un petit esprit rétro, l’intemporalité du classique et une délicate touche de féminité. Après avoir succombé à la Cami dress puis à la Xerea, je suis littéralement sous le charme de cette petite Rosari skirt dont le patron a vu le jour durant l’automne dernier.

Mais qu’a t-elle de si exceptionnel me direz-vous? Et bien, je dirais qu’elle s’apparente à « la petite jupe parfaite », équilibrée, tendance, agréable et facile à porter. J’aime sa sobriété apparente, sa simplicité, son enfilade de boutons si esthétique, j’aime sa forme ni près du corps ni évasée… bref, de nombreuses qualités qui en font un vêtement moderne et intemporel à la fois, avec un fort degré de portabilité. Rosari skirt peut se décliner dans de multiples versions, mini ou midi, et est proposée avec un choix de poches impressionnant.

La réalisation de cette jupe a été dans la lignée des précédents patrons de Pauline Alice: très bien conçue, j’ai particulièrement aimé la manière dont la pâte de boutonnage englobe l’ourlet de la jupe. La finition est propre et précise. J’aime également ses poches « jean »: faciles à réaliser et si jolies. Les explications du patron sont vraiment bien faites. J’ai cousu ma jupe en 38 (Ma taille habituelle pour les hanches) et elle tombe très bien sur moi. Peut-être la ceinture aurait gagné à plus de confort avec un petit cm en plus chez moi pour une aisance idéale… (quoique quelques séances d’abdos pourraient faire l’affaire?)

J’ai choisi de la réaliser dans une version printanière, dans ce mélange de lin et de coton gris-bleu chiné, issu du stock abyssal de ma réserve maison. Les boutons centraux sont en bois clair… (je suis très boutons en bois en ce moment);

Voici pour vous deux petites photos en attendant les premiers jours du printemps;

Quoi? On est en février? M’en fiche…Allez allez, on veut du soleil! Et puis des fleurs, des oiseaux grassouillets, des fruits qui tachent, des jambes à faire bronzer, enfin le printemps quoi 🙂

 

Rosari skirt de Pauline Alice- le coussin du singe

Rosari skirt de Pauline Alice- le coussin du singe

 

Rosari skirt de Pauline Alice- le coussin du singe

Rosari skirt de Pauline Alice- le coussin du singe

 

Dahlia en fleurs

Me voici de retour aujourd’hui avec cette nouvelle petite blouse Dahlia. Issue de la dernière collection de Dessine moi un patron: elle est une belle illustration de ce que m’évoque le romantisme. Dahlia est délicate et fraîche, féminine et aérienne. J’aime particulièrement son petit col victorien et son pli plat dans le dos.

Découverte grâce à Emilie sa créatrice, je l’ai essayée et adoptée dans la foulée. Elle est d’une réalisation facile et originale. Et surtout, elle est parfaitement ajustée: j’aime sa forme aérée et ses manches assez près du corps. Aucune difficulté à noter pour ce modèle qui taille parfaitement: le bonheur! Le col victorien se monte aisément par un jeu de fronces; et la satisfaction d’avoir appris une nouvelle technique est au rendez-vous. Un grand merci Emilie! Une fois de plus, je suis sous le charme de tes modèles si féminins et délicats.

J’ai donc cousu cette première version dans une superbe viscose bleue et fleurie de chez Henry et Henriette dénichée lors du dernier salon CSF 2015. J’ai cousu un 40, ce qui correspond à ma taille habituelle. Vous ne verrez malheureusement pas de photo du dos (un oubli lors de la prise de vue) mais j’ai choisi de fermer le col avec un petit bouton bleu marine derrière la nuque. Un ruban de satin aurait été encore plus réussi. L’empiècement situé entre le col et la partie dos reste ouvert jusqu’au pli plat central. Je laisse votre imagination faire son oeuvre: le dos est tout aussi joli que l’avant 🙂

Pour vous faire quand même une petite idée je vous invite à aller faire un petit tour sur le superbe blog de l’Annexe Dilettante, dont la version est à tomber!

Dahlia de Dessine moi un patron- le coussin du singe

Dahlia de Dessine moi un patron- le coussin du singe

Dahlia de Dessine moi un patron- le coussin du singe

Dahlia de Dessine moi un patron- le coussin du singe

Dahlia de Dessine moi un patron- le coussin du singe

Dahlia de Dessine moi un patron- le coussin du singe

Je profite de ce petit post pour vous remercier pour vos si gentils petits messages, auxquels je n’ai pas répondu par manque de temps mais qui m’ont fait chaud au coeur. Je les ai tous lus, MERCI 🙂

A très vite pour la suite; très belle journée!

 

Mister lova lova

Brrrr… Hier il faisait un froid d’hiver. Je précise bien d’hiver parce que ça n’a pas toujours été le cas ces derniers temps et je commençais à ronger un peu mon frein question manteau et écharpe. C’est donc avec une certaine satisfaction que je vous parle aujourd’hui de mon Raymond, alias « mister lova lova » de cet hiver!

Alors alors ce Raymond… C’est qui ce beau gosse?

Raymond c’est le manteau d’hiver créé par République du Chiffon pour sa dernière collection AH2015. C’est un manteau doublé, relativement ample et aux manches raglan. Il se ferme par un col ouvert et quelques boutons. J’aime ses surpiqûres, très esthétiques, et ses grandes poches hyper pratiques.

Raymond aime toutes mes tenues; mes pantalons droits, mes jeans… mes robes, mes jupes. Son style est assez unique et s’adapte à de nombreuses tenues. Si je devais parler de degré de portabilité je le placerais en pôle position, c’est vous dire!

Question réalisation Raymond est génial! Seul le montage du col demande un peu plus d’attention mais si vous avez déjà monté un col tailleur vous trouverez celui-ci plus facile. Pour le reste, tout est vraiment très fluide. J’ai beaucoup aimé cet ouvrage. République du Chiffon recommande de prendre une taille inférieure si l’effet souhaité est un peu moins ample: J’ai donc fait Raymond en 38 (pour un 40 habituel) avec des marges de 1cm au lieu de 1,5 cm, ce qui lui a donné une ampleur idéale pour moi. J’ai pris un beau lainage laine/mohair trouvé sur le marché d’Antony. Il est chaud, doux et a une belle densité. Sa doublure intérieure est une pluie de confettis; vous reconnaissez peut-être un des premiers tissus créé par Aime comme Marie ?

Voilà! Maintenant il peut souffler, il peut neiger, je suis prête!!! 🙂

 

Raymond en laine et Mohair de République du Chiffon- le coussin du singe

Raymond en laine et Mohair de République du Chiffon- le coussin du singe

 

Raymond en laine et Mohair de République du Chiffon- le coussin du singe

Raymond en laine et Mohair de République du Chiffon- le coussin du singe

 

Raymond en laine et Mohair de République du Chiffon- le coussin du singe

Raymond en laine et Mohair de République du Chiffon- le coussin du singe

 

Raymond en laine et Mohair de République du Chiffon- le coussin du singe

Raymond en laine et Mohair de République du Chiffon- le coussin du singe

 

Raymond en laine et Mohair de République du Chiffon- le coussin du singe

Raymond en laine et Mohair de République du Chiffon- le coussin du singe

 

Raymond en laine et Mohair de République du Chiffon- le coussin du singe

Raymond en laine et Mohair de République du Chiffon- le coussin du singe

 

Raymond en laine et Mohair de République du Chiffon- le coussin du singe

Raymond en laine et Mohair de République du Chiffon- le coussin du singe

Lovely Lola

C’est à l’occasion du Salon Création et Savoir Faire 2015 que j’ai eu le plaisir de découvrir la jolie robe Lola, née d’un partenariat entre République du Chiffon et Jolies Bobines.

Vous connaissez certainement déjà mon affection profonde pour les modèles République du Chiffon… Mais peut-être connaissez-vous moins l’admiration sans bornes que je porte aux réalisations de Julie, aka Jolies Bobines? A elle le charme, le style, l’élégance et une touche d’originalité savamment dosée. Bref, une vraie patte qui me fait rêver bien souvent et m’inspire, inlassablement. Aujourd’hui c’est son birthday au fait!

Repartie du salon avec mon petit patron sous le bras, je savais que Lola me comblerait… et je ne me suis pas trompée!

Lola est une très jolie robe dont la coupe est soulignée par deux bandes latérales reliant la taille aux épaules et une ceinture marquant la taille. Son dos peut être ouvert ou fermé.

Un peu frileuse sur les bords, je me suis dit que la version robe serait parfaite pour flâner au printemps. En attendant les beaux jours j’ai choisis donc de coudre une version « blouse » raccourcie, à porter avec mon jean. Et puis… cela me permettait de faire une petite blouse se rapprochant de la belle blouse Irina de Sézane (encore…).

J’ai donc adapté mon patron en élargissant un peu la ceinture (+4cm) et en y ajoutant un ruban pour resserrer la taille. J’ai raccourci la jupe et supprimé les bandes latérales. J’ai monté l’empiècement du devant en y ajoutant quelques fronces pour accentuer l’effet de mon ruban. A part ça, aucun changement: la taille est parfaite et la blouse se monte impeccablement. Pour cette version j’ai fermé le dos avec une fermeture invisible.

Et voici le résultat: Tadaam!!!

blouse Lola de République du chiffon featuring Jolies Bobines- le coussin du singe

blouse Lola de République du chiffon featuring Jolies Bobines- le coussin du singe

Ma petite blouse Lola est ici dans une étamine de laine dénichée il y a quelques mois chez Aniline. Ce tissu est magnifique. Il est chaud et doux et a une fluidité très appréciable. Il est très fin et légèrement transparent; je l’ai donc doublé entièrement avec un crêpe de soie. J’y ai apposé deux petits boutons dorés. Et que dire de plus… je l’aime d’amour cette variation de Lola, en attendant la vraie robe Lola ;-)!

blouse Lola de République du chiffon featuring Jolies Bobines- le coussin du singe

blouse Lola de République du chiffon featuring Jolies Bobines- le coussin du singe

 

blouse Lola de République du chiffon featuring Jolies Bobines- le coussin du singe

blouse Lola de République du chiffon featuring Jolies Bobines- le coussin du singe

 

blouse Lola de République du chiffon featuring Jolies Bobines- le coussin du singe

blouse Lola de République du chiffon featuring Jolies Bobines- le coussin du singe

 

blouse Lola de République du chiffon featuring Jolies Bobines- le coussin du singe

blouse Lola de République du chiffon featuring Jolies Bobines- le coussin du singe

 

blouse Lola de République du chiffon featuring Jolies Bobines- le coussin du singe

blouse Lola de République du chiffon featuring Jolies Bobines- le coussin du singe

 

blouse Lola de République du chiffon featuring Jolies Bobines- le coussin du singe

blouse Lola de République du chiffon featuring Jolies Bobines- le coussin du singe

I am Aphrodite

Un petit coucou avant d’aller réveillonner, c’est plus fort que moi. Je ne résiste pas à l’envie de partager avec vous cette dernière petite robe, idéale pour les fêtes: Il s’agit d’Aphrodite, merveilleuse petite robe issue de la première collection de patrons de I am patterns.

Aphrodite est ici dans un tissu texturé noir très fluide et relativement lourd déniché au marché d’Antony (je n’en connais pas la composition). Je l’ai cousue avec la version « dos plein », optant ainsi pour un empiècement en dentelle doublée de viscose. Cette réalisation est très rapide, d’autant plus qu’il n’y a aucune retouche ou ajustement à effectuer. Aucune difficulté pour ce très joli patron: Aphrodite n’a pas de fermeture-éclair ou de boutonnières. Elle a uniquement deux pinces poitrine et un enforme pour le col; à titre indicatif je l’ai cousue en deux heures et demie! Elle taille parfaitement, un vrai bonheur 🙂

J’aime beaucoup ce modèle que je trouve plein de charme et tout autant original; il sera d’ailleurs parfait sans l’empiècement dos pour les beaux jours! I am patterns a réalisé une merveilleuse collection et je suis ravie d’avoir découvert ces superbes patrons lors du salon CSF 2015.

Voilà, je serai brève ce soir car il me reste quelques petites choses à préparer (trois fois rien…je suis large…hum…au secours!!). Très belle soirée à tous et toutes! Je vous souhaite plein de magie et de partage 🙂

JOYEUX NOEL!!! MERRY CHRISTMAS!!!

Que la fête commence!!

A très vite

 

Robe Aphrodite de I am patterns- le coussin du singe

Robe Aphrodite de I am patterns- le coussin du singe

Robe Aphrodite de I am patterns- le coussin du singe

Robe Aphrodite de I am patterns- le coussin du singe

 

Robe Aphrodite de I am patterns- le coussin du singe

Robe Aphrodite de I am patterns- le coussin du singe

 

Robe Aphrodite de I am patterns- le coussin du singe

Robe Aphrodite de I am patterns- le coussin du singe

Quinn shirt

Je vous l’avais dit j’ai beaucoup de choses à vous montrer 😉

Aujourd’hui je vous montre ma dernière petite chemise: la Quinn shirt de Named Clothing, issue de la dernière collection « New black« .

La coupe de cette chemise est assez sobre. Elle est assortie de jolis détails. J’ai notamment été conquise par son col qui se ferme par un jeu de superpositions. Cela lui donne un petit air gavroche qui me plaît bien. Les manches sont droites et elles se terminent normalement par des poignets mousquetaires. Le dos a deux petits plis latéraux. La patte de boutonnage centrale est plus courte que la longueur totale de la chemise. Cette chemise est relativement courte et peut se porter aussi bien sortie que rentrée dans le pantalon.

J’ai apporté une seule modification sur cette première version au niveau des poignets des manches que j’ai souhaité plus simples. J’ai donc recoupé des poignets classiques de la même largeur que ceux qui étaient prévus.

Pour le reste je n’ai fait aucun changement et j’ai coupé mon tissu en taille 40. Ma chemise tombe parfaitement, quel plaisir.

Voici donc ma première Quinn shirt, dans un magnifique voile de coton de chez Anna ka bazaar, déniché lors du dernier salon CSF 2015. Ce tissu est je crois toujours disponible à la boutique rue Kleber à Paris (mais pas sur la boutique en ligne). Il est très agréable à travailler et à porter. Très légèrement transparent, il apporte une touche chic qui sera parfaite pour les fêtes de fin d’année.

 

Quinn shirt de Named Clothing- le coussin du singe

Quinn shirt de Named Clothing- le coussin du singe

 

Quinn shirt de Named Clothing- le coussin du singe

Quinn shirt de Named Clothing- le coussin du singe

 

Quinn shirt de Named Clothing- le coussin du singe

Quinn shirt de Named Clothing- le coussin du singe

 

Quinn shirt de Named Clothing- le coussin du singe

Quinn shirt de Named Clothing- le coussin du singe

 

Quinn shirt de Named Clothing- le coussin du singe

Quinn shirt de Named Clothing- le coussin du singe

 

Quinn shirt de Named Clothing- le coussin du singe

Quinn shirt de Named Clothing- le coussin du singe

 

Quinn shirt de Named Clothing- le coussin du singe

Quinn shirt de Named Clothing- le coussin du singe

 

Quinn shirt de Named Clothing- le coussin du singe

Quinn shirt de Named Clothing- le coussin du singe

Belle journée et à très vite pour la suite 😉

Françoise

Il faut que je vous parle de Françoise; la jolie veste de la dernière collection AH de République du Chiffon.

Depuis très longtemps j’aime les vestes « tailleur », peu cintrées mais relativement ajustées, qui apportent stature et élégance aux silhouettes féminines, sans pour autant les figer. La veste Françoise correspondait exactement à mes envies et je ne vous cache pas ma joie lorsque je l’ai découverte à l’occasion de sa sortie.

Ce que j’aime particulièrement sur ce modèle: son col tailleur fin, ses poches paysannes et sa sobriété. Françoise se porte très facilement et s’associe à une multitude de styles. Elle est entièrement doublée ce qui la rend très confortable.

J’ai choisi de vous en présenter deux versions aujourd’hui; la première dans un lainage beige fin trouvé au Marché d’Antony agrémenté d’empiècements en cuir velours chocolat sur le col et sur les poches. Ce cuir a été acheté chez Décocuir. Son épaisseur est d’environ un millimètre.

Veste Françoise de République du Chiffon- le coussin du singe

Veste Françoise de République du Chiffon- le coussin du singe

La seconde est dans un mélange laine-viscose gris chiné doux et lumineux sur lequel j’ai craqué lors de ma dernière virée chez Sacrés Coupons.

Veste Françoise de République du Chiffon- le coussin du singe

Veste Françoise de République du Chiffon- le coussin du singe

Françoise est un vrai plaisir à réaliser même si elle nécessite une attention particulière pour les étapes du col tailleur et des poches paysannes. Vous trouverez le fabuleux pas-à-pas de la veste Françoise réalisé par Géraldine sur le site de République du Chiffon: plus d’excuses, il suffit de se lancer pour arborer quelques heures plus tard une merveilleuse veste personnalisée à souhait.

Veste Françoise de République du Chiffon- le coussin du singe

Veste Françoise de République du Chiffon- le coussin du singe

Mes deux petites Françoise se portent ouvertes. Seule la version grise a été agrémentée de 4 boutons. Avec du recul je pense que je les remplacerai prochainement par des boutons métalliques, plus assortis.

J’ai coupé mes tissus en 40, en suivant le tableau des mesures issu du patron. Une fois encore c’est parfait!

Veste Françoise de République du Chiffon- le coussin du singe

Veste Françoise de République du Chiffon- le coussin du singe

Veste Françoise de République du Chiffon- le coussin du singe

Veste Françoise de République du Chiffon- le coussin du singe

Veste Françoise de République du Chiffon- le coussin du singe

Veste Françoise de République du Chiffon- le coussin du singe

Je suis une vraie fan de ce patron!

Pour vous en mettre plein les yeux allez voir la sublime version « working girl » de Bee made… une merveille!

Belle soirée 🙂

Archer des bois

Hé hé! Je reviens aujourd’hui avec ma dernière Archer Button Up de Grainline Studio, version petit bucheron, dont je vous avais parlé il a quelques semaines.

 

Archer Button up de Grainline studio- le coussin du singe

Archer Button up de Grainline studio- le coussin du singe

C’est bien simple, cette nouvelle chemise est une de mes favorites du moment. Elle est hyper confortable du fait de sa forme un peu ample, et celle-ci est en plus dans un coton gratté ultra doux et chaud trouvé chez Mondial Tissu il y a environ un an et demi.

Cette chemise, vous l’avez déjà vue ici et plus récemment ici et je ne m’en lasse pas.

Pour cette version à carreaux je me suis énormément appliquée pour soigner mes raccords. Et je dois dire, en toute humilité, que je ne suis pas peu fière du résultat. On devine tout juste les poches poitrine!

 

Archer Button up de Grainline studio- le coussin du singe

Archer Button up de Grainline studio- le coussin du singe

J’ai cousu les empiècements épaules et la patte de boutonnage dans le biais pour la dynamiser un peu, notamment au regard de la forme assez droite du modèle. Cette version est très très casual: idéale pour les jours où je ne sais pas comment m’habiller!

Ce modèle de chemise est définitivement parfait pour moi, je suis une vraie fan.

A très vite! J’ai encore plein de choses à vous montrer 🙂

Belle soirée

 

Archer Button up de Grainline studio- le coussin du singe

Archer Button up de Grainline studio- le coussin du singe

 

Archer Button up de Grainline studio- le coussin du singe

Archer Button up de Grainline studio- le coussin du singe

Archer Button up de Grainline studio- le coussin du singe

Archer Button up de Grainline studio- le coussin du singe

 

Archer Button up de Grainline studio- le coussin du singe

Archer Button up de Grainline studio- le coussin du singe

Vagabonde

Il y a quelques semaines, Zoé de Eglantine et Zoé m’a proposé d’essayer un des jolis kits proposés dans sa boutique en ligne. J’ai trouvé ses modèles très charmants et j’ai particulièrement apprécié sa démarche éthique: proposer un kit produit localement avec des tissus de qualité et dans des matières naturelles.

J’ai choisi d’essayer la robe Vagabonde dans une viscose réglisse, après avoir hésité avec ses variantes fleuries tout aussi belles. Je crois savoir que Vagabonde réglisse a eu depuis beaucoup de succès puisqu’elle n’est plus disponible actuellement. J’ai eu le plaisir de voir les différents tissus choisis pour les kits lors du CSF 2015; ils sont tous superbes!

J’ai cousu Vagabonde avec un vrai plaisir: coudre un kit couture c’est éviter les étapes du report de patron, du découpage de pdf et du découpage de tissu; c’est également éviter les reports des repères de couture. Tout est prêt pour le montage, et surtout, tout tombe impeccablement… royal!

Le kit utilisé est en 40, ce qui est parfait pour moi. La viscose que Zoé a sélectionnée pour ce modèle est vraiment belle: d’une épaisseur parfaite et d’une grande douceur. J’aime particulièrement la lumière qu’elle reflète sur les fronces. Cette petite robe noire est parfaite pour tous les jours et se porte en toutes occasions.

Je dirais que ce kit est fait pour coudre avec plaisir sans difficulté technique particulière, tant pour les couturières régulières que pour les novices. Une superbe formule pour se lancer dans la couture 😉

En tous cas un grand merci Zoé, je suis totalement sous le charme de ma jolie vagabonde!

Belle soirée

Robe Vagabonde de Eglantine et Zoé- le coussin du singe

Robe Vagabonde de Eglantine et Zoé- le coussin du singe

 

Robe Vagabonde de Eglantine et Zoé- le coussin du singe

Robe Vagabonde de Eglantine et Zoé- le coussin du singe

 

Robe Vagabonde de Eglantine et Zoé- le coussin du singe

Robe Vagabonde de Eglantine et Zoé- le coussin du singe

 

Robe Vagabonde de Eglantine et Zoé- le coussin du singe

Robe Vagabonde de Eglantine et Zoé- le coussin du singe

 

Robe Vagabonde de Eglantine et Zoé- le coussin du singe

Robe Vagabonde de Eglantine et Zoé- le coussin du singe

Ultra Violette

En ce moment je ne sais plus où donner de la tête tant les envies se bousculent. Les créatrices de patrons ne cessent de mettre des petites étoiles dans mes yeux et les modèles proposés sont tous plus réussis les uns que les autres. Parmi elles, une toute nouvelle et talentueuse créatrice, découverte grâce à son partenariat avec la boutique très tendance Pretty Mercerie: Emilie de Dessine moi un patron.

Vous trouverez sur le joli blog de Basile et Léon une petite interview où Emilie présente son univers, son parcours et sa passion qui l’a amenée à se lancer dans la création de patrons.

Dessine moi un patron propose parmi ses trois actuels modèles l’adorable petite blouse Violette, aux manches trois quarts, et avec un dos présentant de jolis détails: un empiècement fermé par trois boutons et un plis creux central. Je me suis ruée, littéralement, sur elle dès sa sortie!

J’ai beaucoup aimé ce patron qui, hormis le fait qu’il tombe extrêmement bien, offre une multitude de possibilités dans ses réalisations. Violette aime les motifs autant que les unis, les belles matières et les textures. Violette aime le passepoil, les broderies… bref, ce modèle me laisse inlassablement une envie de le revisiter dans d’infinies versions.

Je vous en dévoile deux aujourd’hui, même si j’en ai cousu quatre au total et qu’une cinquième est en lice pour passer sous mon pied de biche 😉

La première est dans un très souple denim à plumetis, déniché dans la superbe boutique Un chat sur un fil il y a quelques mois. J’ai joué avec les différents points de broderie de ma machine à coudre pour la dynamiser un peu plus et lui donner un petit côté « folk ». J’ai ajouté un fin poignet, là aussi brodé à la machine, qui vient rappeler les détails du dos. J’ai également brodé le col de ma blouse. Ce travail a été un peu long mais je suis si contente du résultat!

Blouse Violette de Dessine moi un patron - le coussin du singe

Blouse Violette de Dessine moi un patron – le coussin du singe

Blouse Violette de Dessine moi un patron - le coussin du singe

Blouse Violette de Dessine moi un patron – le coussin du singe

 

Blouse Violette de Dessine moi un patron - le coussin du singe

Blouse Violette de Dessine moi un patron – le coussin du singe

 

Blouse Violette de Dessine moi un patron - le coussin du singe

Blouse Violette de Dessine moi un patron – le coussin du singe

 

Blouse Violette de Dessine moi un patron - le coussin du singe

Blouse Violette de Dessine moi un patron – le coussin du singe

 

Blouse Violette de Dessine moi un patron - le coussin du singe

Blouse Violette de Dessine moi un patron – le coussin du singe

 

La seconde est dans un coton texturé à rayures déniché chez Sacrés Coupons. Je lui ai ajouté un passepoil doré ainsi que trois petits boutons dorés également, pour un côté marin « chic »!

Blouse Violette de Dessine moi un patron - le coussin du singe

Blouse Violette de Dessine moi un patron – le coussin du singe

 

Blouse Violette de Dessine moi un patron - le coussin du singe

Blouse Violette de Dessine moi un patron – le coussin du singe

Blouse Violette de Dessine moi un patron - le coussin du singe

Blouse Violette de Dessine moi un patron – le coussin du singe

Vous l’aurez compris, j’aime énormément ce modèle. Sur un plan technique je n’ai relevé aucune difficulté. Le montage est très rapide et fluide. J’ai cousu une taille 40 en me référant au tableau de mensurations du patron et c’est impeccable.

J’ai juste envie de dire Bravo Emilie! Longue vie à Dessine moi un patron et continue à nous ravir comme tu l’as fait 🙂 Je tenterai bien une petite veste Camélia moi maintenant!