Mûre et Sureau

Hello hello!!! De retour sur le coussin après des petites vacances familiales dans le sud.
Pendant ces super vacances j’ai cousu en famille: une robe Sureau de Deer and Doe en lin « mûre », que je suis, malgré tout il faut l’avouer, contente de mettre avec une grosse laine…. La couture créée des échanges, un partage entre ami(e)s, dans les familles, des moments uniques et précieux où nous touchons du doigt le plaisir de faire ensemble.

Alors la robe Sureau? ça donne quoi?
Mon coupon de lin avait été acheté il y a quelques semaines au Marché Saint Pierre, véritable lieu de perdition.
Côté patron, je dois avouer que j’ai dû refaire plusieurs fois la partie corsage, jusqu’à ce que je comprenne que les boutons sont uniquement figuratifs et que ledit corsage n’a pas vocation à s’ouvrir. D’autre part j’ai dû reprendre toutes les coutures du corsage pour réajuster la taille. A l’avenir je prendrai le patron une taille en dessous je pense.
J’ai utilisé la surjeteuse pour toutes les coutures: tout est cousu proprement à l’intérieur, mon lin ne s’effiloche pas du tout, c’est magnifique.
Malgré mes déboires du début ce patron est très agréable à coudre. Je suis ravie du résultat et j’ai hâte de faire d’autres Sureau, avec des variantes « sans manches » ou « tunique ».
Le choix des boutons n’a pas été simple: je les ai choisis les plus discrets possibles. Cela me permet d’agrémenter cette robe avec une ceinture contrastante.
On dirait bien qu’ici aussi il faut mettre un trois étoiles (sur trois toujours!)

IMG_4213

Robe sureau en lin du marché Saint Pierre

petits boutons biseautés en résine noire

petits boutons biseautés en résine noire

Publicités

Emilia’s springtime

Well well well, finalement on dirait bien que les fleurs commencent à sortir leur petite frimousse???

Pour fêter cela j’ai décidé de coudre une Mina printanière (Aime comme Marie), petite veste en lin épais kaki entièrement doublé d’un liberty Emilia’s flower vert. Bon, à nouveau l’étape de la couture « doublure à tissu » a dû être entièrement décousue et recousue parce que, comme pour la première veste, j’avais mis les manches du mauvais côté (l’expérience ne joue pas toujours). Mais ce patron, une fois terminé m’arrache toujours un « AHHHH » de satisfaction au moment de retourner ensembles les deux vestes: c’est un peu magique la doublure sur un vêtement parce que jusqu’à la toute dernière étape, on ne voit vraiment pas où on va.

Voici quelques photos pour vous:

une petite veste, sans col tailleur, légère et confortable

une petite veste, sans col tailleur, légère et confortable

IMG_1206a

Manches 3/4

IMG_1215a

le détail de la doublure sur la manche retroussée

le détail de la doublure sur la manche retroussée

IMG_1254a

un dos impeccable

un dos impeccable

sur une petite laine

sur une petite laine

THE doublure, ah ouais!!!!!

THE doublure, ah ouais!!!!!

Girly anytime

Même si je n’en porte pas souvent, pour des raisons surtout pratiques d’ailleurs, j’avais envie de me coudre une petite jupe, …comment dire… une petite jupe qui accepte de s’assortir avec un peu tout. Challenge donc car je porte souvent un peu tout et très souvent n’importe quoi…

Bref, une jupe assez classique, juste au dessus du genou pour que je lâche un peu mon côté fifille sage, et pourvue de poches pour pouvoir y mettre un mouchoir fleuri parfumé que je laisse tomber délicatement à terre pour faire la mystérieuse (comme dans les films vous voyez?). Mais je m’égare…

C’est donc armée de grands doutes sur mes capacités, notamment au regard de la présence d’une fermeture éclair, que je me suis attelée à réaliser le patron Midinette de Marie (encore elle???!!!!!!!hihihihihihihihihihiihihihiihiihihihihihiihihihihih!!!!!!!!! ndlr cris de la groupie de la styliste). Au final, aucune difficultés particulières si ce n’est que mon coupon de lin a été préalablement lavé avec une lessive de blanc qui est ressortie grisâtre…. DAMNED!

Voici les photos, beaucoup de personnes qui me connaissent diront surement « c’est Alice sur la photo? T’es sûr? » mais je l’assume, honte à moi qui ne met jamais de jupe… aujourd’hui est un nouveau départ!

Avec un chemisier en satin: « chéri, on sort ce soir? »

IMG_3875

le détail de la poche et de son pli

le détail de la poche et de son pli

le détail de la poche en position assise: impeccable

le détail de la poche en position assise: impeccable

en version working girl, manches retroussées parce que Trop de taff quoi!!!!

en version working girl, manches retroussées parce que Trop de taff quoi!!!!

C'est qui le boss ici!

C’est qui le boss ici!

comme un petit goût de grenadine(s)

Référence est ici faîte aux îles bien entendu: quand on a affronté les froids polaires, la tempête de neige, la sinistrose de la rentrée, les diverses varicelle et gastro, … et j’en passe … bref, quand on a eu ça ^^ (cf photo ci-dessous) on a le droit de se réchauffer avec des couleurs tropicales et estivales.

le no man’s land de janvier 2013

Lors des ateliers couture de janvier j’ai donc démarré un édredon pour les petons de mon grand pilou: j’ai utilisé les chutes de tissus qui me restaient du calendrier de l’avent pour faire un patchwork avec des triangles côté face. Le côté pile est un coupon de lin lavé couleur bleu canard passé.

Y a pas à dire, cet édredon apporte chaleur, douceur et rêves vacanciers à mon grand bébé d’amour et à ceux qui l’entourent.

tissus Petit Pan, ouate épaisse au mètre, coupon de lin lavé

tissus Petit Pan, ouate épaisse au mètre, coupon de lin lavé

comment ne pas faire de beaux rêves avec ça?...

comment ne pas faire de beaux rêves avec ça?…

le détail du pompon au coin, classe!!! Les pro peuvent aller se rhabiller!

le détail du pompon au coin, classe!!! Les pro peuvent aller se rhabiller!