Rentrée studieuse… ou pas

Qui dit rentrée, dit redémarrage du café-couture! Youpi!

Et cette année Monsieur Café-couture se marie avec Madame Tricot-thé. Que de bons moments et échanges en perspective.

Alors le café-couture / tricot-thé c’est quoi cette année? Et ben c’est une dizaine de super nanas qui se réunissent environ trois fois par mois dans un lieu magique (un petit château) autour de leurs hobbys: la couture, le tricot, le café et le thé, les gâteaux, les fous-rires, les anecdotes à raconter et les envies à communiquer. C’est des moments de bonheur où nous prenons le temps de faire ensemble.

Lors de notre reprise j’ai démarré une pochette iPad, entre deux bavardages, parce qu’il faut bien se l’avouer nous étions très contentes de nous retrouver.J’ai choisi de coudre un petit matelassé en liberty (Betsy Ann gris) assorti avec un passepoil rose métallisé de chez France Duval Stalla. Cette pochette se ferme avec une fermeture à glissière rose. J’avais en effet repéré les superbes pochettes iPad de Little Fabrics et m’en suis inspirée.

Voici la pochette de la rentrée, un étui fleuri pour inspirer mes recherches frénétiques de tissu sur ma tablette.

IMG_1771

IMG_1755

IMG_1780

IMG_1765

Publicités

piment on « the coussin du singe airlines »

Ladies and gentlemen, this is your Captain speaking. We’re going to take off soon.
Please, fasten your seat belt and dont forget to switch off your phone and computer (not yet…).
Hopefully, we’re going to have a very funny trip!

Un petit chemisier d’hôtesse de l’air, élégant et léger pour apprécier d’autant plus le début des vacances…….
Patron « Minna blouse » de Salme au potentiel addictif certain.
Blouse en satin de coton « piment » du Marché Saint-Pierre, biais encolure en Liberty Emilia’s flower rose.

IMG_0883

IMG_0871 (1)

IMG_0870

IMG_0854 (1)

tu es sûre que tu en as besoin chérie?

Il y a bien longtemps, mon petit mari et moi avons décidé d’aller dans un grand magasin de meubles suédois, un dimanche avec les enfants, un dimanche où il pleuvait même, et d’ailleurs pour la terre entière il n’y avait rien d’autre à faire que d’aller dans ce magasin de meubles…avec les enfants.

Bref, je vous laisse imaginer le contexte, croisement de poussettes et de charriots difficiles, disputes de couples à tous les rayons, enfants en hyperthermie pleurant et coulant du nez, vendeurs débordés, yeux exorbités….cheveux décoiffés… bref, une ambiance ordinaire là bas à ce qu’il paraît.

Et là, dans cette cohue bohue je tombe sur quelques rouleaux de tissus, un rayon mercerie, inattendu, inespéré… un signe du ciel pour me dire:  « si si, tu avais raison de traîner toute ta famille dans cet univers hostile, il y a là LE tissu que tu venais chercher sans le savoir… ». J’ai commencé à faire couper un petit coupon, inspirée, et là mon homme, d’une patience et douceur sans limites, me dit gentiment : « tu es sûre que tu en as besoin chérie? »   …..??????……???? ôô ?????? Moi??????….. ôô…..??????? Mais c’est évident!!!!!!! J’en ai plus que besoin de ce tissu, pour quoi je ne sais pas, mais j’arrête de respirer si je ne repars pas avec!

Après quelques mois de stockage dans le placard à tissus, je vous laisse découvrir ce que j’en ai fait: Cette cotonnade épaisse est aujourd’hui transformée en pantalon, le confortable et bien coupé « Marche à suivre » de Aime comme Marie. Je l’ai un peu rétréci sur les côtés pour le faire tomber plus près du corps. Pour le prochain je tenterai une fermeture à glissière peut-être.

Bon…ok… j’avoue que ce pantalon je le porte avec une certaine culpabilité quand je sais tout ce que j’ai fait endurer à mes amours pour le tissu….

Ouais je suis addict à Marie (pas officiellement encore) et alors?

un tissu magnifique

un tissu magnifique

elles sont parfaites ces poches!

le détail du passepoil que j’ai rajouté sur les poches

not so bad...

not so bad…

avec un t-shirt indigo

avec un t-shirt indigo

un petit lien élastiqué pour serrer à la taille, so cute

un petit lien élastiqué pour serrer à la taille, so cute

You Must have your « Must have »

Ahhhhhh, pfffffffff, moi je dis « Marie, tes patrons sont juste Parfaits pour moi ». Je continue, quelle surprise, dans mes petites confections et j’ai essayé cette fois-ci le « Must-have » de Marie. Sans surprise encore, le résultat est là…une habitude. La question est de savoir si le challenge en est vraiment un avec de si clairs, de si précis et de si beaux patrons? Non vraiment, j’assume totalement ce que je dis, tout est si bien dessiné, expliqué, pensé que je n’ai aucun mérite après ça: avec Marie finie « l’obligation de moyens » on est carrément dans une « obligation de résultat »… en bref t’as pas le droit de te planter parce que là vraiment… comment ils disent les jeunes déjà? « c’est la TEHON? » (pardonnez moi ce langage si familier, j’essaie de rester dans le coup mais c’est dur).

Incontournable le Must-have de Marie est indiqué avec un « temps de réalisation 1h30″…et c’est vrai, il m’aura fallu une heure et demie pour le terminer. Mais je suis CONTENTE CONTENTE CONTENTE, parce que ce petit corsage il me plaît et je vais le mettre demain pour aller au boulot et crâner devant le cops en disant « C’EST MOI QUI L’AI FAAAAIIIIIIIITTT » (avec le pouce pointé sous le menton et tout et tout 🙂 Nananèreu. Alors on dit quoi? On dit « MERCI MARIE!!!!!!! »

tissu liberty glenjade bleu marine et écru

tissu liberty glenjade bleu marine et écru

 

avec mon cardigan? ça le fait aussi

avec mon cardigan? ça le fait aussi

le détail de la manche où j'ai rajouté une petite fronce

le détail de la manche où j’ai rajouté une petite fronce

 

le passepoil ton sur ton  rattaché aux manches

le passepoil ton sur ton rattaché aux manches

 

Mon petit sac à main (à moi)

J’y réfléchissais depuis un moment à ce petit sac à main. Je voulais me lancer dans la confection de mon petit sac à main en cuir mais je n’avais pas encore résolu la question du volume souhaité, de la contenance, de la matière. Et puis je me suis lancée: il me fallait faire un modèle cool mais potentiellement un peu habillé, pratique pour garder l’usage de mes deux mains pour mes enfants chéris (longue anse), suffisant pour trimballer l’indispensable (papiers, lunettes, porte-monnaie, cb, clés et un peu de maquillage pour camoufler les nuits courtes)…

Voici le résultat… et, là, c’est un manque total de modestie mais je l’assume: je ne suis pas peu fière du résultat, mais oui mais oui.

Avant de vous montrer les photos, quelques explications techniques: j’ai thermocollé avec de la vlieseline vlisofix mon tissu (Liberty mitsi bleu) sur mon morceau de cuir (chèvre velour chocolat). J’ai fait un biais en cuir que j’ai entouré sur le rabat. J’ai cousu le rabat sur le coupon puis l’intérieur de la poche du sac, posé un bais en cuir tout autour de la poche puis des biais en tissu sur les coutures de l’intérieur pour que le final soit propre. J’ai rajouté une attache cartable puis ai cousu directement au bord les anses du sac (morceau de cuir passepoilé en doré). Le final: la petite attache ceinture. J’y ai volontairement attaché l’anse comme un ruban.

le détail qui tue tout: les franges qui cachent l'attache du sac... ah ouais...

le détail qui tue tout: les franges qui cachent l’attache du sac… ah ouais…

un intérieur fleuri

un intérieur fleuri

la petite poche en cuir à l'intérieur... ah ah..... il fallait y penser n'est-ce pas ;-)

la petite poche en cuir à l’intérieur… ah ah….. il fallait y penser n’est-ce pas 😉

le détail de l'anse...

le détail de l’anse…