Manufacture

J’adore les vestes. Les  vestes habillées, les vestes décontractées, les structurées, et même certaines bariolées. J’adore porter une veste; mais je n’adore pas en prendre une… Enfin, ça c’est une autre histoire qui n’a aucun rapport avec le sujet du jour.

C’est avec la veste Minna de Aime comme marie que je me suis exercée à la technique de doublure intérieure de mes vestes. J’ai vraiment été bluffée par la finition que cela donne au vêtement. Je trouve que cela donne évidemment un aspect esthétique plus abouti, mais en outre cela ajoute de la tenue au tissu de la veste, une meilleure structure une fois portée…Ces petites vestes doublées, vous avez pu les voir chez moi ici, ou encore .

J’aime donc doubler mes vestes désormais et la dernière en date est la Manufacture de Aime comme Marie. Bon… c’est un patron de corsage me direz-vous…?
Oui… c’est pas faux. En réalité, lorsque j’ai vu ce patron je l’ai tout de suite imaginé en veste, avec une énième déclinaison du col perfecto tellement tendance cette saison.

Pour ajouter au côté « rock » de ce modèle j’ai pris un lainage lurex noir et j’ai cousu les deux vestes tissu et doublure avec un passepoil en velours noir métallisé (passepoil La belle et la bête de chez Entrée des Fournisseurs). Le tissu vient de chez Dreyfus. La doublure manches/dos est en molleton noir et rend cette veste chaude…hummmmmm :-).
Ce patron est très clair agréable, comme c’est toujours le cas avec les patrons de marie.

avec mon petit foulard en soie

avec mon petit foulard en soie

Manufacture de Aime comme Marie en lainage noir et lurex, entièrement doublée et passepoilée.

Manufacture de Aime comme Marie en lainage noir et lurex, entièrement doublée et passepoilée.

le col, passepoilé

le col, passepoilé

la manche retroussée et doublée

la manche retroussée et doublée

la veste ouverte... bof en fait

la veste ouverte… bof en fait

IMG_2448

Publicités