Mister lova lova

Brrrr… Hier il faisait un froid d’hiver. Je précise bien d’hiver parce que ça n’a pas toujours été le cas ces derniers temps et je commençais à ronger un peu mon frein question manteau et écharpe. C’est donc avec une certaine satisfaction que je vous parle aujourd’hui de mon Raymond, alias « mister lova lova » de cet hiver!

Alors alors ce Raymond… C’est qui ce beau gosse?

Raymond c’est le manteau d’hiver créé par République du Chiffon pour sa dernière collection AH2015. C’est un manteau doublé, relativement ample et aux manches raglan. Il se ferme par un col ouvert et quelques boutons. J’aime ses surpiqûres, très esthétiques, et ses grandes poches hyper pratiques.

Raymond aime toutes mes tenues; mes pantalons droits, mes jeans… mes robes, mes jupes. Son style est assez unique et s’adapte à de nombreuses tenues. Si je devais parler de degré de portabilité je le placerais en pôle position, c’est vous dire!

Question réalisation Raymond est génial! Seul le montage du col demande un peu plus d’attention mais si vous avez déjà monté un col tailleur vous trouverez celui-ci plus facile. Pour le reste, tout est vraiment très fluide. J’ai beaucoup aimé cet ouvrage. République du Chiffon recommande de prendre une taille inférieure si l’effet souhaité est un peu moins ample: J’ai donc fait Raymond en 38 (pour un 40 habituel) avec des marges de 1cm au lieu de 1,5 cm, ce qui lui a donné une ampleur idéale pour moi. J’ai pris un beau lainage laine/mohair trouvé sur le marché d’Antony. Il est chaud, doux et a une belle densité. Sa doublure intérieure est une pluie de confettis; vous reconnaissez peut-être un des premiers tissus créé par Aime comme Marie ?

Voilà! Maintenant il peut souffler, il peut neiger, je suis prête!!! 🙂

 

Raymond en laine et Mohair de République du Chiffon- le coussin du singe

Raymond en laine et Mohair de République du Chiffon- le coussin du singe

 

Raymond en laine et Mohair de République du Chiffon- le coussin du singe

Raymond en laine et Mohair de République du Chiffon- le coussin du singe

 

Raymond en laine et Mohair de République du Chiffon- le coussin du singe

Raymond en laine et Mohair de République du Chiffon- le coussin du singe

 

Raymond en laine et Mohair de République du Chiffon- le coussin du singe

Raymond en laine et Mohair de République du Chiffon- le coussin du singe

 

Raymond en laine et Mohair de République du Chiffon- le coussin du singe

Raymond en laine et Mohair de République du Chiffon- le coussin du singe

 

Raymond en laine et Mohair de République du Chiffon- le coussin du singe

Raymond en laine et Mohair de République du Chiffon- le coussin du singe

 

Raymond en laine et Mohair de République du Chiffon- le coussin du singe

Raymond en laine et Mohair de République du Chiffon- le coussin du singe

Publicités

Gérard « mentfroid »

Je travaille dans un vieux bâtiment.
Aussi vieux que ce bâtiment il y a la chaudière de ce vieux bâtiment.
Et aussi vieille que la chaudière de ce vieux bâtiment il y a les radiateurs de ce vieux bâtiment.

Et nous avons donc là, par une équation purement mathématique, les paramètres nécessaires pour une absence totale de chauffage couplée à une isolation quasi nulle.
Sur cette équation, l’inconnue est bien sûr la capacité de résistance de l’être humain dans ces conditions de travail hostiles (dur de taper sur un clavier avec des gants).
Bien entendu, l’absence de chauffage se répète chaque année, de manière assez vicieuse: la chaudière fait mine de se réveiller; elle tousse, sursaute, puis…plus rien, nada, nichts, K-O.
Et donc, forte de quelques années d’expérience professionnelle j’ai appris à supporter le froid et à m’en inspirer. Non, non, je ne mentirai pas… j’ai succombé les premières années à ce froid polaire, déclenchant rhinites et laryngites réactionnelles. Mais je suis désormais une professionnelle aguerrie, et je préfère me coudre précocément un joli manteau d’hiver pour affronter, confortablement installée dans mon bureau, ce froid polaire.

Et c’est forte de ce petit laïus que je vous dévoile aujourd’hui mon dernier petit Gérard de République du Chiffon.

 

Gérard de République du chiffon- le coussin du singe

Gérard de République du chiffon- le coussin du singe

 

J’ai choisi Gérard pour ce premier manteau d’hiver parce que ce manteau a un vrai style. Il est assez androgyne, élégant avec son col tailleur. Il est agréable à porter; s’adapte à beaucoup de circonstances.
Il est dans une magnifique laine bouillie gris chinée, déniché chez Cousette. Et puis surtout, il est d’une douceur incomparable (validé par Alexandre, 4 ans).

Gérard de République du chiffon- le coussin du singe

Gérard de République du chiffon- le coussin du singe

Cousu une taille en dessous pour un effet plus près du corps mi-manteau-mi veste parfaitement adapté à au travail en exté…intérieur, c’est un de mes patrons incontournables.

 

Gérard de République du chiffon- le coussin du singe

Gérard de République du chiffon- le coussin du singe

Gérard de République du chiffon- le coussin du singe

Gérard de République du chiffon- le coussin du singe

Gérard de République du chiffon- le coussin du singe

Gérard de République du chiffon- le coussin du singe

Gérard de République du chiffon- le coussin du singe

Gérard de République du chiffon- le coussin du singe

 

Gérard de République du Chiffon- le coussin du singe

Gérard de République du Chiffon- le coussin du singe

 

 

Gérard de République du chiffon- le coussin du singe

Gérard de République du chiffon- le coussin du singe