Safran

Ce soir je vous parle enfin de mon pantalon Safran, dernier né des patrons de Deer and Doe pour préparer cette rentrée 2016. Enfin, parce que je voulais prendre le temps de vous en parler en détail et que la semaine qui vient de passer ne m’a laissé que peu de temps, occupée que j’étais à rentrer à la maison et à fignoler les différentes reprises.

Fin juillet j’ai eu le grand plaisir d’être contactée par Eléonore et Camille de la marque de patrons Deer and Doe. Toutes deux me proposaient de coudre en avant-première le modèle Safran, dont la sortie était prévue fin août. Il ne s’agissait pas d’une demande de test, le modèle ayant déjà été testé et modifié, mais de proposer ma version, comme le feraient d’autres blogueuses, à l’occasion de sa sortie. Evidemment j’ai accepté cette superbe proposition.

Je vais avec plaisir vous décrire ce petit bolide de patron; puis à la fin de cet article je vous donnerai mon avis sur ce modèle, en toute liberté, comme m’y encouragent Camille et Eléonore.

Je me suis donc dans un premier temps attelée à dénicher le tissu qui lui irait bien: un tissu assez épais et comprenant une élasticité d’environ 20-30%. Difficile en réalité de trouver le bon tissu lorsqu’il s’agit d’un tissu extensible dont on peut mal évaluer l’élasticité autrement qu’en le manipulant… En outre le critère de la teneur en élasthane n’est pas suffisamment fiable pour connaitre l’élasticité d’un tissu.

Safran de Deer and Doe- le coussin du singe

Safran de Deer and Doe- le coussin du singe

Un peu naïve et peu renseignée j’ai jeté mon dévolu sur un denim bleu pâle comprenant environ 2-3% d’élasthane, déniché chez Mondial Tissu. Je me suis rendue compte en l’essayant qu’il n’était pas suffisamment extensible. J’étais très serrée dans mon pantalon et j’ai dû récupérer le maximum de tissu sur mes marges de couture pour pouvoir l’enfiler normalement. Pour autant il n’a définitivement pas le même rendu qu’avec un tissu suffisamment extensible.

Safran de Deer and Doe- le coussin du singe

Safran de Deer and Doe- le coussin du singe

 

Safran de Deer and Doe- le coussin du singe

Safran de Deer and Doe- le coussin du singe

Alors, un peu frustrée même si déjà fan de ce premier pantalon, j’ai décidé de faire une seconde version cette fois-ci dans un denim bleu plus extensible (environ 5% d’élasthane) trouvé dans la boutique Geka près de Valence. J’ai utilisé un fil contrastant couleur camel, ultra résistant et idéal pour coudre des tissus épais. Je viens de le terminer ce matin et j’en suis enchantée!

La première étape de ce patron est celle des poches avant, soulignées par un passepoil. J’ai trouvé leur montage ingénieux et parfaitement expliqué dans le livret explicatif.

Safran de Deer and Doe- le coussin du singe

Safran de Deer and Doe- le coussin du singe

Viennent ensuite les poches arrières qui sont, là encore, très simples à réaliser: il faut réaliser la poche dans un premier temps puis la coudre par une surpiqure au pantalon. Je les trouve idéalement placées (largeur/hauteur).

Safran de Deer and Doe- le coussin du singe

Safran de Deer and Doe- le coussin du singe

Puis vient l’assemblage des jambes. A cette étape, comme le conseille Deer and Doe, il peut être nécessaire de faire un bâti avant de consolider et surpiquer les coutures car la profondeur nécessaire au niveau de la fourche peut varier. Dans mon cas je n’ai eu aucune modification à faire. J’ai donc bien consolidé mes coutures avec un point renforcé. J’ai également surpiqué le côté extérieur des jambes et la ligne médiane partant du milieu du dos au bas de la braguette.

Safran de Deer and Doe- le coussin du singe

Safran de Deer and Doe- le coussin du singe

Safran de Deer and Doe- le coussin du singe

Safran de Deer and Doe- le coussin du singe

A partir de là, votre petit Safran commence à vous donner une belle idée du rendu final. Encore quelques petites étapes et vous pourrez arborer votre merveilleux pantalon.

Tout d’abord la fameuse étape de la braguette. J’ai toujours du mal à me lancer dans cette étape. J’ai tâtonné un petit moment avant de comprendre comment faire. En m’aidant du livret et des crans situés au dessus de ma braguette j’ai finalement réussi et j’ai même trouvé ce système assez simple, c’est dire!

Safran de Deer and Doe- le coussin du singe

Safran de Deer and Doe- le coussin du singe

Restent enfin le montage de la ceinture et la réalisation des ourlets: aucune difficulté!

Voilà votre si joli Safran est désormais sur vous; et vous vous demandez si c’est bien vous qui avez cousu un tel vêtement, en si peu de temps qui plus est (6h): quelle satisfaction!

Safran de Deer and Doe- le coussin du singe

Safran de Deer and Doe- le coussin du singe

Safran de Deer and Doe- le coussin du singe

Safran de Deer and Doe- le coussin du singe

Safran de Deer and Doe- le coussin du singe

Safran de Deer and Doe- le coussin du singe

Question taille, Safran est parfait. Je fais habituellement un 38 à la taille (et 40 en haut). J’ai eu une petite crainte au départ que la ceinture en 38 soit un peu juste comme cela avait été le cas sur ma jupe Chardon. Ma taille n’est pas très fine comparativement à mes hanches même si les vêtements du commerce lui sont bien adaptés. En couture je suis parfois amenée à modifier cette partie sur mes jupes ou pantalons en ajoutant 1 cm. Ce fut une heureuse surprise de voir que la ceinture de Safran en 38 était parfaite. Aucune retouche n’a été nécessaire sur ce modèle.

Mon avis:

Safran est un très joli modèle qui réalise la belle prouesse d’être très près du corps, pour ne pas dire moulant, tout en étant relativement simple à réaliser. Il nécessite cependant de la minutie pour donner à voir de belles finitions, notamment au niveau des surpiqures et des poches. Je le trouve très confortable, certainement du fait de la taille haute et du tissu extensible. Il est abouti; ses détails sont soignés notamment au niveau des poches. Les étapes de montages se réalisent avec une belle fluidité, et ce d’autant plus que le livret explicatif est une réelle aide à la compréhension.

La plus grande difficulté tient au choix du tissu et à sa nécessaire élasticité. Je regrette de ne pas trouver davantage de tissus de ce type dans le commerce mais peut-être cela va t-il se développer un peu plus? Toujours est-il qu’il faut réellement prendre le temps de trouver et choisir le bon tissu, au risque de subir une vraie déception dans le rendu et la portabilité de ce vêtement.

Question style: j’adore!!! Il est un brin rétro. Quelle élégance, quelle silhouette! Je suis absolument fan de cette taille haute (niveau nombril) qui souligne la taille et fait des jambes looonnnnnggues 🙂

Un grand bravo à Deer and Doe pour ce superbe modèle et pleins de mercis de m’avoir fait cette proposition.  🙂

Publicités