Madeleine et pastèque

Je reviens ce soir pour vous parler de mon big big crush pour la robe Madeleine de République du Chiffon.

J’avais depuis quelques mois déjà ce superbe patron et je ne l’avais pas encore déballé… Depuis l’automne dernier les différents modèles de la collection automne-hiver de République du Chiffon n’ont eu de cesse de m’enchanter, tant sur la blogosphère/réseaux sociaux que sous mon pied de biche dans mon atelier maison. Mais je dois avouer que la dernière version de la Robe Madeleine, découverte sur le blog de l’Annexe Dilettante a achevé de me séduire. Sa version en Denim est une vraie beauté; et a provoqué chez moi un sentiment d’urgence à réaliser ce modèle.

Après réflexion je me suis dit que nous étions maintenant en mai et qu’il fallait que je fasse une petite Madeleine estivale. J’ai donc raccourci les manches de ma robe et l’ai coupée en 40 en suivant le tableau de mesures. J’ai choisi un tissu de mon stock, mélange de lin et viscose je pense, couleur pastèque, soit une couleur que je porte rarement. Qu’importe, je trouverai forcément de belles occasions pour arborer cette petite robe fraiche et si agréable à porter.

Madeleine de République du Chiffon- le coussin du singe

Madeleine de République du Chiffon- le coussin du singe

Madeleine de République du Chiffon- le coussin du singe

Madeleine de République du Chiffon- le coussin du singe

Pour ce qui est du patron en lui même, je n’ai fait quasiment aucune modification si ce n’est la largeur du bas dos que j’ai bien réduite pour éviter des fronces trop volumineuses avec ce tissu un peu épais. J’en ai supprimé 25-30 cm et c’est suffisant. Cela n’aurait pas été nécessaire avec un tissu fin.

Madeleine de République du Chiffon- le coussin du singe

Madeleine de République du Chiffon- le coussin du singe

Je vous l’avoue, je trouve ce dos absolument superbe…

Ce modèle semble assez sophistiqué avec ses jeux de fronces et de fermeture croisée. Pour autant il est réellement simple et aisé à réaliser. L’enforme de l’encolure se monte comme un pied-de-col jusqu’à la ceinture. Il tombe impeccablement sans plisser de manière disgracieuse; j’adore.

L’étape de la ceinture nécessite un peu d’application pour répartir les fronces de manière régulière. Les étapes suivantes sont vraiment simples: le montage des manches ainsi que les ourlets ne posent aucun problème.

Madeleine de République du Chiffon- le coussin du singe

Madeleine de République du Chiffon- le coussin du singe

Enfin, la ceinture se ferme avec de simples boutonnières, positionnées en fonction de la largeur de la taille. Pas de fermeture éclair; c’est très simple et c’est vraiment très joli. Le positionnement des boutonnières est facilité en l’ajustant directement sur soi avec des épingles.

Madeleine de République du Chiffon- le coussin du singe

Madeleine de République du Chiffon- le coussin du singe

Madeleine est vraiment un superbe modèle à adopter pour l’été! Je vous prépare un prochain article avec ma deuxième réalisation en lin lavé que j’ai pris autant de plaisir à réaliser, si ce n’est plus. J’ai hâte que le soleil arrive enfin!

Je ne sais plus où donner de la tête avec tous ces superbes patrons que l’ont peut revisiter à l’envi!!! Et je ne parle pas de la collection printemps-été qui me rend complètement fébrile!

D’ici là je vous souhaite une très belle soirée;

A bientôt

Publicités