Mes petits Monceau

Les semaines qui viennent de s’étirer sur ces derniers mois nous ont assommés de pluie et de grisaille… c’est un fait, je suis définitivement et irrémédiablement attirée par la lumière de nos belles saisons. Et dans cette attente…il me faut des subterfuges!

C’est un réel concours de circonstances mais plusieurs versions, toutes plus sublimes les unes que les autres de ce super patron sont apparues sur la blogosphère et sur instagram ces derniers jours. Je vous parle à mon tour du gilet Monceau de Cozy little world , patron qui est un de mes incontournables: il tombe parfaitement bien sur ma silhouette et s’adapte à une multitudes de tenues. Il est une petite veste décontractée ou devient un gilet confortable et douillet si besoin; il est marin, uni, bariolé; il est fin ou molletonné, ouvert ou fermé… Il est tout ce que je veux; et je ne suis jamais déçue.

J’ai cousu récemment deux petites versions, très basiques et casual, de ce Gilet Monceau: La première est dans le sublime tissu marinière noir et or édité cet hiver par Un chat sur un fil. Aucune modification sur ce gilet qui se ferme avec quelques boutons en bois. Ce tissu marinière est magnifique. Peu extensible, il a une belle tenue et se coud vraiment avec facilité. Sa composition en coton (avec un peu de lurex pour le doré), le rend très agréable au porté.

gilet Monceau de Cozy little world- le coussin du singe

gilet Monceau de Cozy little world- le coussin du singe

 

gilet Monceau de Cozy little world- le coussin du singe

gilet Monceau de Cozy little world- le coussin du singe

 

gilet Monceau de Cozy little world- le coussin du singe

gilet Monceau de Cozy little world- le coussin du singe

 

La deuxième version est réellement anti-sinistrose, tant elle est douillette et chaude. J’ai choisi pour cela un molleton matelassé brume de chez France Duval Stalla que j’avais depuis quelques temps. Ce tissu est très doux, vraiment très agréable à porter.

Je l’ai cousue lors d’un énième jour de pluie. J’ai décidé de l’allonger de 10 cm pour n’avoir absolument aucun courant d’air, même minime, dans le dos. J’ai poursuivie la ligne de mon patron de 10 cm sur le bas des côtés devant/dos. J’ai progressivement réduit les marges de coutures d’1 cm tandis que mon trait continuait vers le bas du vêtement: cela permet à mon gilet d’épouser davantage mes hanches.

Deuxième modification: étant donnée l’épaisseur de mon molleton j’ai coupé mes enformes dans une batiste de coton très fine dans le même coloris pour éviter l’effet « bourrelet » au niveau des coutures. J’ai thermocollé ces enformes à mon tissu avec un thermocollant très fin double face. J’ai fait la même opération pour mes ourlets dos et côtés. Enfin, j’ai fait une couture invisible, à la main, pour fixer mes enformes et mes ourlets du dos. Le résultat est tel que je l’attendais, le col est fin et bien plaqué; en outre il ne se déforme pas.

 

gilet Monceau de Cozy little world- le coussin du singe

gilet Monceau de Cozy little world- le coussin du singe

 

gilet Monceau de Cozy little world- le coussin du singe

gilet Monceau de Cozy little world- le coussin du singe

J’aime bien le porter avec le foulard en soie Liberty de ma grand-mère;

gilet Monceau de Cozy little world- le coussin du singe

gilet Monceau de Cozy little world- le coussin du singe

gilet Monceau de Cozy little world- le coussin du singe

gilet Monceau de Cozy little world- le coussin du singe

 

Voila un petit aperçu de ce que m’a inspiré le gilet Monceau… en attendant des versions plus printanières. A très vite 🙂

Belle soirée,

Publicités