Spring’s blossom

Blossom…fleur en anglais; un joli mot qui évoque le printemps et une fascinante transformation. Mais cette saison, tant attendue, me laisse trop souvent pantoise devant mon armoire lorsque vient le moment de quitter la maison… Ne vous y trompez pas, mes préoccupations sont malgré les apparences de la plus haute importance. L’indécision qui est la mienne au moment de sortir impacte non seulement mes colocataires préférés, bien souvent agacés, turbulents voire trépignants sur le seuil de la porte, mais risque au demeurant d’entraîner pour ma part une humeur contrariée au vu d’un retard devenu désormais inéluctable.

Avril, et Mai sont des mois farceurs, où je suis partagée entre la soif de m’exposer à un rayonnement tant attendu et la crainte de finir comme trop souvent crispée voire transie par une fraîcheur persistante. Tant d’ambivalence, tant de contrariétés pour un phénomène somme toute redondant et tellement naturel finalement!

Blossom c’est aussi le divin petit blouson du magasine La Maison Victor (édition n°2 mars-avril 2015). Terriblement tendance cette année, ce petit Teddy prend plaisir à s’assortir à notre garde-robe, dans des touches toutes plus féminines les unes que les autres.

Je l’ai choisi pour cette version dans un magnifique tissu Malhia Kent, déniché pendant les dernières soldes d’hiver. Bien sûr, il a été indispensable de surfiler avec soin toutes les pièces du modèle avant de les assembler, ce tissu tissé s’effilochant énormément. Mais passé cette étape un peu déplaisante, quel plaisir que celui de coudre cette étoffe aux couleurs harmonieuses et au toucher si doux.

veste Blossom de Maison Victor- lecoussindusinge

veste Blossom de Maison Victor- lecoussindusinge

veste Blossom de Maison Victor - lecoussindusinge

veste Blossom de Maison Victor – lecoussindusinge

veste Blossom de Maison Victor- lecoussindusinge

veste Blossom de Maison Victor- lecoussindusinge

J’ai choisi de poser une doublure afin d’avoir une veste aussi jolie à l’intérieur qu’à l’extérieur: sans surprise j’ai dû finir de la poser avec une couture à la main sur la partie latérale basse. Blossom taille parfaitement (taille 40 pour un 40 du commerce). A noter une longueur de manches qui pourrait gagner à être réduite de 2 petits cm mais rien de plus. C’est le premier modèle de La Maison Victor que je réalise et que dire d’autre hormis que je suis vraiment conquise 🙂

veste Blossom de Maison Victor- lecoussindusinge

veste Blossom de Maison Victor- lecoussindusinge

Ce joli blouson ne me quitte plus. En voici encore quelques photos, en attendant la seconde version, déjà réalisée, dans un très prochain post 😉

veste Blossom de Maison Victor- lecoussindusinge

veste Blossom de Maison Victor- lecoussindusinge

veste Blossom de Maison Victor- lecoussindusinge

veste Blossom de Maison Victor- lecoussindusinge

veste Blossom de Maison Victor- lecoussindusinge

veste Blossom de Maison Victor- lecoussindusinge

veste Blossom de Maison Victor- lecoussindusinge

veste Blossom de Maison Victor- lecoussindusinge

Belle soirée à tous et toutes

Publicités

Rigel bomber forever

Oui; je fais partie de ces filles qui aiment marquer un petit temps d’arrêt sur un modèle, ou y revenir quelques temps plus tard… Vous l’avez certainement remarqué avec certains modèles… (le Melting pot de Marie, la sigma dress de Papercut, la Mythique de Marie, Adrienne de République du Chiffon, Minna blouse de Salme et puis récemment le Rigel Bomber de Papercut)…Ah bon je ne vous ai pas tout montré?

Le point commun de tous ces modèles c’est qu’ils ont tous été un vrai coup de coeur pour moi et que j’ai voulu les revisiter dans différentes versions…(et je sens que ce n’est pas fini quand je vois toutes les nouveautés en préparation chez nos jolies créatrices…)

Est-ce parce qu’ils s’accordent bien avec ma morphologie? E possibile

Est-ce parce qu’ils ont un degré de portabilité satisfaisant? Maybe

Est-ce parce qu’ils sont déjà reportés sur le papier de soie (sous-entendu pas besoin de recommencer ce travail fastidieux) It might be true….

Est-ce parce que j’entame avec eux une relation amoureuse obsessionnelle? Sure!!!!

Toujours est-il que j’aime la « personnalisation » que permet la couture. Avant, quand j’étais plus jeune, inconsciente, insouciante je prenais un malin plaisir à acheter le même modèle dans plusieurs couleurs voire même plusieurs tailles… Mais ça c’était avant. Aujourd’hui j’ai créé mon propre magasin de prêt à porter féminin à domicile et là… le piège!!! Mon armoire me fait la tête, comme avec un air de dire « et ça va continuer encore longtemps cette histoire???? ». Je couds, je couds, je couds, une fois, deux fois, trois fois!!! Jamais rassasiée!

Rigel Bomber donc je l’ai adoré; et encore, je pèse mes mots. C’est le petit blouson branchouille qui dynamise une tenue basique. Il va avec tout: jean, jupe, ballerines, derbies, petits talons. Bref, un modèle comme j’aime, très portable, très confortable et adorable (pour la rime mais pas que).

Voici ma deuxième version, en laine bouillie gris chiné. Je l’ai doublé ici aussi et j’ai rallongé la longueur des manches.

 

IMG_3246 - copie

IMG_3248 (1)

IMG_3256 - copie

IMG_3251c

IMG_3269

IMG_3261

IMG_3265

IMG_3253

IMG_3255 - copie

Rigel bomber

J’ai fait il y a quelques semaines, un petit tour du côté du Marché Saint Pierre. Aucune envie précise ne m’y avait amenée mais j’en suis repartie, comblée avec deux gros sacs de trésors sous le bras; et dans l’un d’eux: un très beau lainage en tweed bleu nuit et noir.

Après quelques hésitations sur le modèle qui lui conviendrait le mieux je me suis décidée pour le Rigel Bomber de Papercut Patterns, petit blouson très girly, aperçu dans les magnifiques versions de Jolies Bobines et du Cirque de Bébé. (Et justement, j’avais eu le bonheur de découvrir son patron au pied du sapin de Noël! )

Voici donc ma version en tweed, à laquelle j’ai ajouté une doublure parce que c’est vrai que cela finit mieux le vêtement et que cela permet de masquer les coutures des poches sur l’intérieur (Julie, je suis d’accord avec toi). Ce blouson est très agréable à réaliser; les explications en anglais et les schémas sont parfaits. J’ai juste eu des difficultés pour finir de poser la doublure, et d’ailleurs j’ai dû finir de la coudre à la main.

Pour ce qui concerne la taille, je me suis souvenue que la robe Sigma de Papercut taillait grand et j’ai foncé sur une taille M (je suis habituellement entre le M et le L)… Honnêtement, cela fait un tout petit peu juste pour moi finalement mais ça va. Le prochain aura certainement 1 ou 2 cm de longueur en plus (manches et taille), parce que oui, vous l’aurez deviné… il y aura forcément un prochain Rigel Bomber: je l’adore, je l’aime!!!

Et le TWP alors? Il en dit quoi le TWP? (The Wearability Project). Et bien il dit que ce vêtement est dans des couleurs qui s’accordent facilement avec ma garde-robe. Que sa coupe est parfaite tant pour mes innombrables jeans, que pour des robes. Mon Rigel Bomber est moderne mais pas too much. Il est élégant mais décontracté… Bref, un vêtement qui me ressemble. Si j’avais pris le temps comme l’ont fait admirablement Eléonore, Clotilde,  Julie ou Alice, je vous aurais proposé une petite nomenclature avec plein d’étoiles pour la réalisation de ce modèle, pour les matières utilisées et pour sa « portabilité ».  Croyez moi, j’y pense, j’y pense… il faut juste que je prenne le temps d’analyser ma garde-robe…juste…ça…pas grand chose en fait… (j’ai peur).

En attendant ces travaux pharaoniques à mes yeux, je vous montre mon petit blouson adoré: Mesdames et Messieurs, j’ai nommé le Magnifique Rigel Bomber!!!!!

Rigel Bomber de Papercut Patterns, en lainage tweed bleu nuit et noir

Rigel Bomber de Papercut Patterns, en lainage tweed bleu nuit et noir

 

IMG_3038

 

Wahou! Quelle belle doublure !!!

Wahou! Quelle belle doublure !!!

 

 

IMG_3071

 

 la poche du Rigel Bomber

la poche du Rigel Bomber

 

IMG_3043

 

IMG_3069

 

IMG_3075b

 

IMG_3047

 

IMG_3073

 

A très bientôt!

Un gros bisou spécial pour toi Claire et un grand merci pour ce très beau cadeau 😉